Oschersleben (Bode)

commune allemande

Oschersleben (Bode)
Oschersleben (Bode)
Vue de l'église luthérienne Saint-Nicolas.
Blason de Oschersleben (Bode)
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Saxony-Anhalt (state).svg Saxe-Anhalt
Arrondissement
(Landkreis)
Börde
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Dieter Klenke
Partis au pouvoir SPD
Code postal 39387, 39398
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
15 0 83 415
Indicatif téléphonique 03949, 039408
Immatriculation BK, BÖ, HDL, OC, OK, WMS, WZL
Démographie
Population 19 630 hab. ()
Densité 119 hab./km2
Géographie
Coordonnées 52° 01′ 36″ nord, 11° 13′ 36″ est
Altitude 85 m
Superficie 16 553 ha = 165,53 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Saxe-Anhalt
Voir sur la carte topographique de la Saxe-Anhalt
City locator 14.svg
Oschersleben (Bode)
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Oschersleben (Bode)
Liens
Site web www.oscherslebenbode.de

Oschersleben (Bode) est une ville de l'arrondissement de Börde dans le land de Saxe-Anhalt en Allemagne. La municipalité située dans la fertile plaine de la Magdeburger Börde est connue par la présence du circuit de vitesse Motorsport Arena Oschersleben qui voit se dérouler chaque année des compétitions nationales et internationales.

GéographieModifier

La ville se trouve sur les rives de la Bode dans la partie occidentale de la Magdeburger Börde, caractérisée par des sols de type tchernoziom, à environ 35 kilomètres au sud-ouest de Magdebourg.

La gare historique d'Oschersleben sur l'axe ferroviaire de Magdebourg à Thale au pied du massif de Harz, l'une des lignes les plus anciennes d'Allemagne ouverte en 1843, est desservie par les trains régionaux (Regional-Express et Regionalbahn).

MunicipalitéModifier

Outre la ville d'Oschersleben, la municipalité comprend les villages suivants :

  • Alikendorf,
  • Altbrandsleben,
  • Ampfurth (connu pour son château d'Ampfurth),
  • Andersleben,
  • Beckendorf,
  • Emmeringen,
  • Groß Gemersleben (connu pour son château baroque),
  • Günthersdorf,
  • Hordorf,
  • Hornhausen (connu pour son château de Hornhausen),
  • Jakobsberg,
  • Kleinalsleben,
  • Klein Oschersleben,
  • Neindorf,
  • Neubrandsleben,
  • Peseckendorf (connu pour son château construit par Paul Schultze-Naumburg),
  • Schermcke (connu pour son château du XVIIe siècle).

HistoireModifier

Appartenances historiques

  Principauté épiscopale d'Halberstadt 1180-1648
  Royaume de Prusse (Principauté d'Halberstadt) 1648–1807
  Royaume de Westphalie 1807–1813
  Royaume de Prusse (Province de Saxe) 1815–1918
  République de Weimar 1918–1933
  Reich allemand 1933–1945
  Allemagne occupée 1945–1949
  République démocratique allemande 1949–1990
  Allemagne 1990–présent

Selon la conception traditionnelle, le lieu d'Oscheresleve dans le duché de Saxe (Ostphalie) fut mentionné pour la première fois dans un acte livré par l'empereur Louis le Pieux en 814, bien que le document original est selon toute vraisemblance un faux du XIIe siècle.

 
Maisons à colombage du centre ville.

La première référence écrite remonte au , lorsque les citoyens de Quedlinbourg se sont vus investir du droit de tenir marché par le roi Otton III en décrivant la limite nord du champ d'application entre Oschersleben et Hornburg. Le , le roi Henri II y établit un acte par lequel il prenait sous sa protection le diocèse de Brandebourg.

L'empereur Henri III a cédé les domaines à l'évêché d’Halberstadt le . À la veille de la querelle des Investitures, le , le roi Henri IV en étant à Osckerslevo a donné l'abbaye de Corvey à son tuteur l'archevêque Adalbert de Brême. Vers l'an 1200, les évêques d'Halberstadt ont fait ériger un château qui a plus tard été transformé en grenier.

La ville devint protestante dans les années 1540. Après la guerre de Trente Ans, sous les dispositions des traités de Westphalie conclus en 1648, l’évêché d'Halberstadt fut sécularisé et devint alors un fief laïque dirigé par les électeurs de Brandebourg-Prusse. Suite aux guerres napoléoniennes et le congrès de Vienne en 1815, Oschersleben a été incorporée dans le district de Magdebourg au sein de la Saxe prussienne. Au XIXe siècle, le secteur agricole, notamment l'industrie sucrière, connut un grand essor. La ligne ferroviaire de Magdebourg à Thale a été ouverte le  ; une autre liaison vers Wolfenbüttel dans le duché de Brunswick a suivi.

Pendant la Première Guerre mondiale, en 1916, l'ingénieur Gustav Otto (1883-1926), fils de Nikolaus Otto, a fondé à Oschersleben une usine pour produire des pièces aéronautiques ; la future entreprise AGO Flugzeugwerke du Troisième Reich. Au cours du réarmement de l'Allemagne, le gouvernement effectue d'importants investissements pour développer le site de production visant à renforcer les capacités de la Luftwaffe. Durant le Seconde Guerre mondiale l'entreprise produisit en particulier l'avion de chasse Focke-Wulf Fw 190. En conséquence, la ville a souvent été la cible de bombardements par la Huitième Air Force (8 AF) de l'United States Air Force durant la Seconde Guerre mondiale.

JumelageModifier

 
La mairie d'Oschersleben.

La ville d'Oschersleben est jumelée avec :

Personnalités liées à KamenzModifier

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier