Principauté d'Halberstadt

Principauté d'Halberstadt
(de) 'Fürstentum Halberstadt'

16481807

Blason
Blason de la principauté d'Halberstadt
Description de cette image, également commentée ci-après
Le principauté d'Halberstadt dans le Brandebourg-Prusse en 1648
Informations générales
Statut

État des entités suivantes :

Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire (1648-1806)
Flag of Brandenburg (1660–1750).svg Brandebourg-Prusse (1648-1701)
Drapeau de la Prusse Royaume de Prusse (1701-1807)
Capitale Halberstadt

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La principauté d'Halberstadt (en allemand : Fürstentum Halberstadt) est un état du Saint-Empire romain germanique dirigé par le Brandebourg-Prusse puis le royaume de Prusse. Il remplace la principauté épiscopale d'Halberstadt après sa sécularisation en 1648. Sa capitale était Halberstadt. En 1807, la principauté est devenue une capitale d'état ou régionale du royaume de Westphalie. En 1813, le contrôle de la principauté est restauré, et ses droits souverains sont confirmés comme la possession du Royaume de Prusse.

HistoireModifier

Selon les traités de Westphalie de 1648, l'ancienne principauté épiscopale est sécularisée en tant que principauté d'Halberstadt et avec Magdebourg, Minden et Cammin remis à l'électeur de Brandebourg Frédéric-Guillaume Ier en compensation de la Poméranie occidentale, ce qui, dans la foulée du conflit Brandebourg-Poméranie, il a dû céder à la Suède. Cet accord est négocié par le représentant de Frédéric-Guillaume, Joachim Friedrich von Blumenthal, qui en récompense est nommé premier gouverneur laïque d'Halberstadt.

 
Halberstadt, Dompropstei
 
La principauté d'Halberstadt (en jaune) dans le cercle de Basse-Saxe.

La principauté d'Halberstadt nouvellement créée est constituée d'un territoire autour des villes historiques d'Osterwieck et d'Halberstadt, de l'ancienne principauté d'Anhalt-Aschersleben, de l'ancien comté de Regenstein, y compris le château de Heimburg et du comté de Falkenstein. La seigneurie de Derenburg est ajoutée en 1701, Hasserode acquis de Stolberg-Wernigerode en 1714 et après le congrès de Vienne en 1815, la principauté d'Halberstadt obtient la baronnie de Schauen et la seigneurie de Hessenrode. Les territoires perdus comprend Weferlingen, que le roi Frédéric Ier en 1703 cède à son cousin Christian-Henri de Brandebourg-Culmbach, une portion du comté de Hohenstein à peu près à la même époque et Stapelburg cédé au comté de Stolberg-Wernigerode en 1727. La principauté d'Halberstadt est dissoute conformément au traité de Tilsit de 1807 après la défaite de la Prusse lors de la guerre de la Quatrième Coalition. Son territoire devient une partie du royaume de Westphalie, un état-client napoléonien sous le règne de son frère cadet Jérôme. Après la défaite finale française à Waterloo, la principauté est restituée à la Prusse en 1813 et incorporée dans la nouvelle province de Saxe en 1817. Les monarques prussiens de la maison de Hohenzollern continuent à se présenter comme "princes d'Halberstadt" jusqu'à 1918. [1]