Opération Valfajr 2

Opération Valfajr 2

Informations générales
Date
Lieu Kurdistan irakien
Issue Victoire décisive iranienne, prise de Haj Omran
Belligérants
Drapeau de l'Iran Iran
Drapeau du Kurdistan irakien Peshmerga
Flag of Iraq (1963–1991); Flag of Syria (1963–1972).svg Irak

Guerre Iran-Irak

Batailles

Invasion irakienne (1980)
Impasse (1981)
Offensives iraniennes (1982)
Guerre de positions (1983-1986)
Offensives irakiennes finales (1988)
Guerre des pétroliers
Incidents internationaux

L’opération Valfajr-2 (Aube 2) est une opération militaire iranienne menée en pendant la guerre Iran-Irak. Elle ouvre un nouveau front au Kurdistan irakien, connu sous le nom de « front nord », point faible de l'Irak malgré le soutien turc.

PréludeModifier

Dans l'année qui précède l'opération, les combats entre Irakiens et Iraniens aboutissent à une guerre d'usure et à une impasse sur le front sud. Les troupes iraniennes lancent plusieurs assauts frontaux contre les positions irakiennes mais sont repoussées par les forces du 3e Corps irakien. Le gouvernement iranien parvient cependant à gagner l'appui des Kurdes et décide de porter la guerre au nord. L'objectif principal de l'opération est de prendre le village frontalier de Haj Omran, entouré par les montagnes. Les miliciens du Parti démocratique du Kurdistan offriront un soutien non négligeable aux Iraniens dans la réalisation de cet objectif de par leur connaissance du terrain.

Déroulement de l'opérationModifier

Le , les Iraniens pénètrent en Irak depuis Piranshahr et infligent une défaite cuisante aux Irakiens, s'emparant de Haj Omran. Les Iraniens et la guérilla kurde utilisent les crêtes élevées afin de tendre des embuscades aux soldats et convois irakiens. 390 km² de territoire irakien est saisi par les forces iraniennes et leurs alliés.

L'Irak répond par une contre-offensive, lançant des assauts aéroportés et utilisant des armes chimiques pour la première fois depuis le déclenchement du conflit en 1980. Les troupes iraniennes retranchées dans Haj Omran sont exposées au gaz moutarde. Le terrain accidenté de la région empêche toutefois la progression des chars irakiens. L'utilisation d'hélicoptères de combat par les Irakiens se fait impossible en raison de l'équipement lourd que possède les Iraniens et les Kurdes. Ces facteurs ont conduit l'Irak à abandonner ce secteur.

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Dilip Hiro, The Longest War, Chapman, and Hall, Inc., NY, 1991.
  • (en) Stephen Pelletiere, The Iran-Iraq War: Chaos in a Vacuum, Praeger Publishers, New York, NY, 1992.

Liens externesModifier