Olga Boznańska

peintre franco-polonaise

Olga Boznańska, née le à Cracovie, morte le à Paris, est une peintre polonaise, liée au mouvement du modernisme. Elle fit l'essentiel de sa carrière en France.

Olga Boznańska
Olga Boznańska 1893 Autoportret 1893.jpg
Olga Boznańska, Autoportrait (1893),
musée national de Varsovie.
Naissance
Décès
(à 75 ans)
Paris
Sépulture
Nationalité
Activités
Autres activités
Lieu de travail
Mouvement
Distinctions
Chevalier de la Légion d'honneur
Palmes d'or (Académie de Pologne) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Helena Olga Boznańska est la fille d’Adam Nowina Boznański, ingénieur des chemins de fer, et de la Française Eugénie Mondan. Elle a une sœur, Izabela.

Elle apprend d'abord le dessin auprès de Józef Siedlecki et Kazimierz Pochwalski. De 1886 à 1890, elle étudie dans les écoles privées de Karl Kricheldorf et Wilhelm Dürr à Munich, et se consacre dès lors à la peinture[1].

Elle obtient une médaille d'or à Vienne en 1894[2].

En 1896, elle s'installe à Paris où elle commence à exposer à la Société nationale des beaux-arts (SNBA), dont, en 1904, elle devient sociétaire[1]. Elle enseigne la peinture à l'Académie Colarossi ainsi qu'à l'Académie de la Grande Chaumière, l'Académie Vitti.

Olga Boznańska est décorée de la Légion d'honneur en 1912, puis de l'Ordre Polonia Restituta en 1938[1]. En 1926, elle expose au Salon des Tuileries[3].

Les dernières années de sa vie sont difficiles : l'artiste est affectée par le suicide de sa soeur Izabela et des problèmes financiers. Elle décède le 26 octobre 1940 et elle est inhumée au cimetière polonais des Champeaux, près de Paris.[4]

ŒuvresModifier

Olga Boznańska réalise principalement des portraits, des natures mortes et parfois des paysages. Son œuvre la plus célèbre est la Jeune fille aux chrysanthèmes, datant de 1894. Plusieurs portraits de femme sont conservés au Musée d'Orsay[5].

ExpositionsModifier

Collections publiquesModifier

Les œuvres d'Olga Boznanska sont conservées dans des musées polonais, principalement dans les musées nationaux de Cracovie et de Varsovie.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) « Olga Boznańska (1865-1940) », The Kosciuszko Foundation (consulté le 25 janvier 2012)
  2. a et b Dictionnaire des artistes contemporains, 1910-1930 par Édouard-Joseph, Librairie Gründ, Paris 1934
  3. René Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, tome 1, A-E, Art & Édition, 1930, p. 193
  4. « Olga Boznańska (1865-1940) | France Pologne - Francja Polska | Patrimoines Partagés », sur heritage.bnf.fr (consulté le 21 mai 2020)
  5. « Recherche - POP », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le 21 mai 2020)
  6. Catalogues des expositions.
  7. « Boznańska, Olga (1865-1940) » sur idref.fr

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (pl) Maria Rostworowska, Portret za mgłą: opowieść o Oldze Boznańskiej, Kraków (Cracovie), Wydawnictwo Lexis, 2005 (ISBN 83-89425-21-1).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :