Offensive de Ain-Lahchich

Offensive de Ain-Lahchich
Description de cette image, également commentée ci-après
En jaune-orangé, la zone récupérée par le Maroc à l'issue de l'offensive
Informations générales
Date -
Lieu Région entre Boukraa et Amgala, Sahara occidental
Issue Succès marocain
Belligérants
Drapeau du Maroc MarocDrapeau du Sahara occidental RASD
Forces en présence
25 000 hommes[N 1]
2 000 véhicules

Guerre du Sahara occidental

Batailles

L'offensive de Ain-Lahchich a lieu du au pendant la guerre du Sahara occidental près de Boukraa et d'Amgala. Les forces armées royales (FAR) lancent une offensive contre le Front Polisario qui permet la construction d'une nouvelle section plus avancée du mur des sables.

DéroulementModifier

Selon le Polisario, le Maroc engage 24 à 25 000 hommes des 3e, 4e et 6e brigades d'infanterie, appuyés par 2 000 véhicules, des hélicoptères[1], ainsi que des chasseurs Northrop F-5 et Mirage F1[L 1]. Les combats débutent le [1]. Le , le Polisario revendique la mort de 100 soldats marocains et la destruction de 60 véhicules à Khechbiyine[2],[3],[L 2]. Plusieurs combats ont également lieu le [L 2].

BilanModifier

L'opération permet la construction du 2e mur des sables autour d'Amgala[L 3]. Le mur rejoint la frontière avec la Mauritanie. Le Polisario est désormais obligé d'emprunter le territoire mauritanien s'il souhaite déplacer ses forces du nord au sud du Sahara occidental[L 3],[4].

AnnexesModifier

NotesModifier

  1. Selon le Polisario

Sources bibliographiquesModifier

  1. Strategic Survey, p. 107.
  2. a et b Verniot, p. 661.
  3. a et b Verniot, p. 650.

RéférencesModifier

  1. a et b Agence France Presse, « Les combats continuent près de Bou-craa », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. « Maroc: attaque sahraouie », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Reuters, « Rebels Say They Killed 100 Moroccan Troops », New York Times,‎ (lire en ligne)
  4. (en) Extension of Moroccan defensive berm into Mauritania Western Sahara/Mauritania, Central Intelligence Agency, (lire en ligne)

BibliographieModifier

Voir aussiModifier