Nathan Jacobson

mathématicien américain

Nathan Jacobson (1910-1999) est un mathématicien américain né à Varsovie. Réputé comme l'un des algébristes de pointe de sa génération, il est aussi connu pour avoir écrit plus d'une douzaine de manuels de référence.

Nathan Jacobson
Nathan Jacobson.jpg
Nathan Jacobson en 1974.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
HamdenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Directeur de thèse
Étudiants de thèse
María Wonenburger, Dominic Carmen Soda (d), Harry P. Allen (d), Eugene A. Klotz (d), David Alexander Smith (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions

BiographieModifier

Il nait en Pologne (qui fait à l'époque partie de la Russie) dans une famille juive, qui émigre aux États-Unis en 1918. Il obtient sa maîtrise à l'université d'Alabama en 1930 et soutient en 1934, à l'université de Princeton, sa thèse de doctorat de mathématiques, intitulée Non-commutative polynomials and cyclic algebras et dirigée par Joseph Wedderburn.

Jacobson effectue son enseignement et sa recherche au Bryn Mawr College (1935-1936), à l'université de Chicago (1936-1937), à l'université de Caroline du Nord à Chapel Hill (1937-1943), et à l'université Johns-Hopkins (1943-1947) avant de rejoindre, en 1947, l'université Yale, où il reste jusqu'à sa retraite en 1981.

Il est membre de la National Academy of Sciences et de l'American Academy of Arts and Sciences. Il assume la charge de président de l'American Mathematical Society de 1971 à 1973, et reçoit d'elle en 1998 la distinction la plus élevée, le prix Steele, pour toute son œuvre. Il est aussi vice-président de l'Union mathématique internationale de 1972 à 1974.

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Nathan Jacobson » (voir la liste des auteurs).
  1. C'est la date officielle, bien que la date réelle soit le . Pour plus d'explications, voir (en) John J. O'Connor et Edmund F. Robertson, « Nathan Jacobson », dans MacTutor History of Mathematics archive, université de St Andrews (lire en ligne).

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier