Ouvrir le menu principal

Nantoin

ancienne commune française du département de l'Isère

Nantoin
Nantoin
Le moulin à eau et sa grande roue à aubets (monument historique).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Arrondissement de Vienne
Canton Bièvre
Intercommunalité Communauté de communes Bièvre Isère
Statut Commune déléguée
Maire délégué Jean-Claude Cretinon
2019-2020
Code postal 38260
Code commune 38274
Démographie
Gentilé Nantuyots/Nantuyotes
Population 472 hab. (2016 en augmentation de 7,03 % par rapport à 2011)
Densité 50 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 26′ 20″ nord, 5° 16′ 15″ est
Altitude Min. 430 m
Max. 609 m
Superficie 9,5 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Porte des Bonnevaux
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative de l'Isère
City locator 15.svg
Nantoin

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 15.svg
Nantoin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Nantoin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Nantoin

Nantoin est une ancienne commune française située dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes. Depuis le , elle est une commune déléguée de Porte des Bonnevaux[1].

GéographieModifier

Nantoin se situe à flanc de coteaux dans la forêt des Bonnevaux. Dominant la plaine du Liers. La forêt occupe 50 % de la superficie communale. Nantoin comprend 10 étangs (Petit Étang, Mucillor, Malymorte, Eau Noire, la Grande Chaume, Roux, Orgières, Charlin, Rif Blanc et Girard) tous situés dans la forêt des Bonnevaux.

ToponymieModifier

« Nantoin » vient du mot « nant » qui signifie « ruisseau ».

HistoireModifier

Le , la commune fusionne avec Arzay, Commelle et Semons pour former la commune nouvelle de Porte des Bonnevaux dont la création est actée par un arrêté préfectoral du [1].

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2014 M. Paul Pailloud SE  
mars 2014 31 décembre 2018 M. Jean-Claude Cretinon SE Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3].

En 2016, la commune comptait 472 habitants[Note 1], en augmentation de 7,03 % par rapport à 2011 (Isère : +3,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
487515579540570573594577616
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
550485484502469473462424400
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
360342339302285274261247249
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
268233214273300321402414443
2016 - - - - - - - -
472--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Moulin de Nantoin

Le moulin à eau de Nantoin, du XIXe siècle, est doté par la famille Reypin d’une roue à augets métallique, de 10 mètres de diamètre sur 1 mètre de largeur ; il s’agit d'une des plus grandes roues conservées en France ce qui lui vaut d'avoir été pour partie classé et pour partie inscrit au titre des monuments historiques par arrêté du 3 mars 1997[6]. Le système hydraulique comprenant la grande roue et l'ensemble du dispositif qui l'accompagne fait l'objet du classement, tandis que la retenue et l'adduction d'eau au moulin du système hydraulique font l'objet d'une inscription partielle. Propriété privée accessible au public (fléchage pour parking et chemin pour se rendre à la réserve du moulin)possibilité de visite en contactant le propriétaire

Autres monuments notables
  • l'église
  • la maison Royon, du XIIIe siècle
  • le lavoir de Bonnafond
  • le lavoir du Rivier

Patrimoine naturelModifier

Avec une importante surface boisée (forêt des Bonnevaux) et un grand nombre d'étangs, Nantoin compte une des plus grandes populations d'Odonata de la région. Elle abrite aussi une grande diversité d'oiseaux d'eau, comme le Héron pourpré ou le Blongios nain.

La forêt de Nantoin (comme l'ensemble des Bonnevaux) est classée en ZNIEFF.

Personnalités liées à la communeModifier

  • Ninon Vallin a passé toute son enfance au village[7]
  • En septembre 1523, le connétable de Bourbon déguisé en serviteur et déclaré traître au royaume de France, se restaure avec ses compagnons de fuite dans une auberge de Nantoin. Son complice Pompérant garde son sang-froid et nie toute participation à cette trahison. Les hommes atteindront Besançon début octobre après une errance de plusieurs semaines.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. a et b Lionel Beffre, « Recueil des actes administratifs n°38-2018-136 : Arrêté portant création de la commune nouvelle Porte des Bonnevaux » [PDF], sur isere.gouv.fr, (consulté le 23 novembre 2018), p. 195-198
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  6. « Moulin », notice no PA38000005, base Mérimée, ministère français de la Culture
  7. Isère magazine décembre 2009

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier