Museum für Vor- und Frühgeschichte (Berlin)

musée allemand

Le musée de Préhistoire et de Protohistoire (en allemand Museum für Vor- und Frühgeschichte), l'un des musées d'État de Berlin, contient l'une des plus grandes collections en Allemagne de vestiges archéologiques et préhistoriques, originaires d'Europe et d'Asie. De 1958 à , le musée se trouvait dans l'ancien théâtre Langhans du château de Charlottenbourg, à Berlin-Ouest. Depuis , la collection est exposée au Neues Museum, sur l'ile aux Musées de Berlin, dans l'ancien Berlin-Est.

Museum für Vor- und Frühgeschichte
Image dans Infobox.
Bâtiment du Neues Museum de Berlin
Informations générales
Nom local
(de) Museum für Vor- und FrühgeschichteVoir et modifier les données sur Wikidata
Type
Site web
Localisation
Adresse
Coordonnées

HistoriqueModifier

 
Bâtiment Langhans (ancien théâtre) du château de Charlottenbourg, occupé par le Museum für Vor- und Frühgeschichte de 1958 à 2009.

Le fonds initial du musée provient d'une partie du cabinet de curiosités de la maison de Hohenzollern, qui avait constitué une collection d'antiquités. Cette collection prit place au château de Monbijou en 1830, sous le nom de Museum Vaterländischer Altertümer. La collection fut installée au Neues Museum, puis, en 1886, au musée d'Ethnologie et en 1921 au Martin-Gropius-Bau, et renommée Staatliches Museum für Vor- und Frühgeschichte en 1931.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, une partie des collections furent confisquées par l'Union soviétique.

En 1958, le musée rouvrit dans l'ancien théâtre construit par Carl Ferdinand Langhans au château de Charlottenbourg (Berlin-Ouest).

Le , le musée au château de Charlottenbourg fut fermé et les collections furent transférées au Neues Museum, nouvellement restauré. La collection du musée de Langhans et celle du Museum für Ur- und Frühgeschichte (Berlin-Est) sont désormais réunies sur l'ile aux Musées de Berlin.

CollectionsModifier

PaléolithiqueModifier

Des découvertes effectuées sur les sites paléolithiques de Combe-Capelle et du Moustier sont exposées, acquises à une époque où les découvertes archéologiques faites en France n'étaient pas encore protégées par la loi.

NéolithiqueModifier

 
Céramiques de la culture campaniforme, 2500 -

L'art préhistorique, de même que le développement des outils au Néolithique et au Mésolithique sont mis en perspective. Le musée présente les différentes cultures néolithiques de l'Europe, de la culture rubanée à la culture campaniforme.

Âge du bronzeModifier

 
Chapeau d'or de Berlin

La section de l'Âge du bronze illustre le développement de la métallurgie, du culte et des rites funéraires. Le fonds muséologique s'étend de l'Europe occidentale, Allemagne du Nord et Scandinavie, à l'Europe centrale et orientale, aux Alpes et à la région du Danube, et même à l'Italie du Nord.

Le Goldhut (« chapeau d'or ») est l'une des pièces les plus remarquables du musée. Cet artéfact, daté vers 1000 à , est l'un des quatre cônes rituels en or répertoriés en Europe. Il a été acquis en 1996 par le musée.

Le Trésor d'Eberswalde, butin de guerre de l'Armée rouge, est conservé au musée des Beaux-Arts Pouchkine, à Moscou, depuis 1945. Le musée de Berlin en expose une copie, en attendant une hypothétique restitution par les autorités russes[1].

Notes et référencesModifier

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Museum für Vor- und Frühgeschichte (Berlin) » (voir la liste des auteurs).
  1. (de) Irina Antonova, « Eine Lektion für die Welt », Der Spiegel, no 8 juillet,‎ , p. 80-85 (lire en ligne)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier