Moussa Djalil

poète soviétique

Moussa Djalil (prononcé [muˈsɑ ʑæˈlil] ; en cyrillique Муса Җәлил), de son nom complet Moussa Moustafovitch Zalilov[1]), né le et mort le , est un poète soviétique tatar, combattant de la résistance[2].

Moussa Djalil
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
ou Voir et modifier les données sur Wikidata
Moustafino (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Nom dans la langue maternelle
Муса ҖәлилVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Allégeance
Domiciles
Orsk (-), rue Nikolai Ershov, 2/1 (d) (-), rue Gorki 17 (d) (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Faculté d'ethnologie de l'université d'État de Moscou (d) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Religion
Parti politique
Conflit
Genres artistiques
Distinctions

Il est le seul poète de l'Union Soviétique à avoir reçu à la fois le titre d'Héros de l'Union Soviétique pour sa résistance au combat, et le Prix Lénine pour les Cahiers de Moabit[3]. Ces deux distinctions lui sont attribuées à titre posthume.

BiographieModifier

HommagesModifier

RéférencesModifier

  1. Françoise Daucé, « Les compositions mémorielles autour de la Guerre patriotique. L’exemple du souvenir de Moussa Djalil, Tatar, stalinien, poète et patriote », The Journal of Power Institutions in Post-Soviet Societies sur OpenEdition Journals,‎ (ISSN 1769-7069, lire en ligne, consulté le 6 juillet 2016)
  2. Marie-Christine Autant-Mathieu, L' Étranger dans la littérature et les arts soviétiques, Presses Universitaires du Septentrion, (ISBN 978-2-7574-0892-6, lire en ligne), p. 149
  3. Danièle Sallenave, Sibir. Moscou-Vladivostok (mai-juin 2010), Editions Gallimard, , 368 p. (ISBN 978-2-07-259943-9, lire en ligne)

Liens externesModifier