Ouvrir le menu principal

Moses und Aron

opéra inachevé en trois actes d'Arnold Schönberg
(Redirigé depuis Moïse et Aaron)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moses.

Moïse et Aaron

Moses und Aron (en français Moïse et Aaron) est un opéra inachevé en trois actes d'Arnold Schönberg, sur un livret en allemand du compositeur tiré du livre biblique de l'Exode, créé en 1954. La musique du troisième acte n'a pas été achevée.

L'œuvreModifier

Composé entre 1930 et 1932, Moses und Aron est inspiré d'un livre paru en 1926, Der biblische Weg (« La Voie biblique »), écrit en réaction à l'antisémitisme croissant en Allemagne. Schönberg subit cet antisémitisme en 1921 à Mattsee, près de Salzbourg, dont il est chassé parce que considéré comme juif, malgré sa conversion au protestantisme en 1898. Schönberg pense tout d'abord tirer de l'ouvrage un oratorio avant de choisir la forme de l'opéra. Il ne sera toutefois créé qu'après la mort du compositeur, le à Hambourg sous la direction d'Hans Rosbaud, avec Hans Herbert Fiedler (Moïse) et Helmut Krebs (Aaron) dans une version de concert et le à Zurich en version scénique.

Le personnage de Moïse apparaissait à Heinrich Heine, puis à Theodor Herzl dont s'inspira Schönberg, comme l’« incarnation idéale d'un rédempteur national et spirituel »[1].

Analyse de l'œuvreModifier

Acte IModifier

Moïse, en présence du Buisson ardent, reçoit de Dieu la mission de devenir un prophète et de libérer Israël de l'esclavage en Égypte. Moïse demande à Dieu d'être épargné d'une telle tâche, il est vieux et il se sent incapable de parler au peuple. Dieu le rassure, il introduira des mots dans son cœur et il lui ordonne de trouver son frère Aaron. Dans le désert Moïse rencontre Aaron, qui lui servira de porte-parole pour expliquer ses difficiles idées au peuple d'Israël. Très vite ils commencent à mal se comprendre.

Dans la communauté israélite beaucoup ont du mal à croire dans un dieu qu'ils ne voient pas. Pour inciter le peuple à les suivre, Aaron prend le Bâton de Moïse et en le jetant par terre, celui-ci se transforme en serpent, ensuite le serpent se lève et le bâton retrouve son état originel. Un deuxième miracle est par la suite accompli, la main de Moïse devient lépreuse, mais après l’avoir placée sur son cœur, celle-ci se soigne complètement. Le peuple s'enthousiasme devant ces prodiges et il est prêt maintenant pour suivre Aaron et Moïse mais un prêtre intervient pour les arrêter. Alors Aaron accomplit un troisième miracle, il transforme l'eau du Nil en sang. Quand l'eau redevient claire, Aaron leur promet de les amener à la terre promise.

Acte IIModifier

Acte IIIModifier

Cet acte n'a jamais été écrit, laissant l'opéra inachevé.

Discographie sélectiveModifier

Représentations notoiresModifier

AdaptationModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier