Ouvrir le menu principal

Congrégation du Cœur Immaculé de Marie

(Redirigé depuis Missionnaires de Scheut)
Devise et sceau de la Congrégation

Un scheutiste (ou "missionnaire scheutiste" ou "père de Scheut" en langage profane) est un membre de la Congrégation du Cœur Immaculé de Marie [CICM]. Cette appellation vient de ce que la congrégation fut fondée à Scheut, un quartier d'Anderlecht, l'une des dix-neuf communes de la Région de Bruxelles-Capitale.

Histoire de la congrégation du Cœur Immaculé de MarieModifier

 
Aile Sud de la maison mère de Scheut avant la Seconde Guerre mondiale.
 
Père scheutiste en tournée dans le vicariat de Léopoldville, vers 1920.

La Congrégation du Cœur Immaculé de Marie est une congrégation religieuse missionnaire fondée à Scheut, le par un prêtre diocésain belge, Théophile Verbist ( à Anvers - en Mongolie) pour la Mission en Chine. Plus tard elle s'étend au Congo belge. Elle appelle plutôt à ses débuts des missionnaires néerlandophones. La filiale des Pays-Bas se trouve à Nimègue.

La devise de la Congrégation est Cor Unum et Anima Una (Actes des apôtres 4,32).

Les membres de cette congrégation de prêtres et de frères religieux missionnaires, qui prononcent les trois vœux de pauvreté, chasteté et obéissance, sont appelés Missionnaires de Scheut ou scheutistes en Europe. Dans les autres continents, on les désigne comme missionnaires CICM (Congregatio Immaculati Cordis Mariæ), ou encore (spécialement aux États-Unis) Missionhurst missionaries, d'après le nom de leur maison provinciale à Arlington, dans l'État de Virginie.

Des colonnes de soldats russes se portent au secours des missionnaires en décembre 1900 en Chine[1].

À leur apogée, ils ont été au nombre de deux mille membres à la fin des années 1960. Ils sont aujourd'hui environ huit cents présents dans vingt-deux pays : Belgique, Pays-Bas, Brésil, Cameroun, Chine, Congo, République dominicaine, Guatemala, Haïti, Hong Kong, Indonésie, Italie, Japon, Mexique, Philippines, Sénégal, Singapour, Taïwan, États-Unis d'Amérique, Zambie, et depuis 1992, la Mongolie.

Depuis 2017, le supérieur général de la congrégation est un Congolais, Charles Phukuta.

FondateurModifier

Article détaillé : Théophile Verbist.
 
Théophile Verbist

Le fondateur de la congrégation du Cœur Immaculé de Marie est un prêtre diocésain belge, Théophile Verbist.

Les parents de Théophile sont Guillaume Verbist, né à Anvers le 20 août 1787, et son épouse, née Catherine-Marie Van Honsem, en 1791. Théophile et son frère jumeau Edmond sont nés le . Ils étudient au collège jésuite d'Anvers et font leurs études d'humanités au petit séminaire de Malines. Théophile est ordonné prêtre le 18 septembre 1847 par le cardinal Sterckx.

Le quartier des pèresModifier

Avant 1974, on pouvait encore apercevoir, chaussée de Ninove, les restes de la Chartreuse de Scheut et de son abbatiale : une grande église intégrant une chapelle séculaire et différents bâtiments du couvent. Ce complexe fut édifié au long des années autour d'une ancienne chapelle dédiée à Notre-Dame de Grâce.

 
Galerie des portraits dans la maison de Scheut

La chapelle non classée fut abattue, sans autorisation, le 27 août 1974. Le terrain resté en friche remplaça le couvent et fut vendu pour la construction d'un complexe peu harmonieux dans les années 1990. Les missionnaires se sont fait construire un nouveau bâtiment à l'autre bout de leur parcelle. Une partie du bâtiment accueille actuellement un musée de Chine.

Tableau résumé historiqueModifier

Chapitre Année Supérieur général Nouvelle fondation Membres
--- 1862 Théophile Verbist Belgique ---
--- 1865 --- Chine ---
--- 1869 Frans Vranckx --- 11
Conférence générale 1887 --- --- ---
--- 1888 Jeroom Van Aertselaer Congo 112
Premier Chapitre général 1898 Adolf Van Hecke 309
--- 1899 --- Pays-Bas ---
--- 1904 --- Rome ---
--- 1907 --- Philippines ---
Chapitre II 1908 Albert Botty --- 507
--- 1909 Florent Mortier --- ---
Chapitre III 1920 Joseph Rutten --- 649
Chapitre IV 1930 Constant Daems --- 928
--- 1931 Singapour ---
--- 1935 Jozef Vandeputte (Vic. gén.) --- 1202
--- 1937 --- Indonésie ---
--- 1946 --- États-Unis ---
Chapitre V 1947 Jozef Vandeputte Japon 1479
--- 1953 --- Haiti - Chili (+ 1957) ---
--- 1954 --- Hong Kong - Taïwan ---
--- 1954 --- Guatemala ---
Chapitre VI 1957 Frans Sercu --- 1902
--- 1958 --- République Dominicaine ---
--- 1961 Omer Degrijse --- 1943
--- 1963 --- Brésil ---
--- 1966 --- Cameroun ---
Chapitre VII 1967 Wim Goossens --- 1986
Chapitre VIII 1974 Paul Van Daelen --- 1683
--- 1976 --- Zambie - Sénégal ---
--- 1977 --- Nigeria (+2003) ---
--- 1979 --- Mexique ---
Chapitre IX 1981 Paul Van Daelen (2a) --- 1556
Chapitre X 1987 Michel Decraene --- 1441
--- 1990 --- France (1989), Tchad (1990) ---
--- 1992 --- Mongolie ---
Chapitre XI 1993 Jacques Thomas --- 1380
--- 1995 --- Angola 1359
Chapitre XII 1999 Jozef Lapauw Mozambique (+2002) 1247
Chapitre XIII 2005 Édouard Tsimba --- 999
Chapitre XIV 2011 Tim Atkin Afrique du Sud 892
Chapitre XV 2017 Charles Phukuta


Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • Joseph Rutten, Les missionnaires de Scheut et leur fondateur, Louvain, Éditions de l’AUCAM, 1930, 228 p.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :