Archidiocèse de Kinshasa

diocèse catholique en république démocratique du Congo

Archidiocèse de Kinshasa
(la) Archidioecesis Kinshasana
Informations générales
Pays Drapeau de la république démocratique du Congo République démocratique du Congo
Archevêque Fridolin Ambongo Besungu OFM. Cap
Superficie 8 500 km2
Création du diocèse 1959
Élévation au rang d'archidiocèse 1966
Diocèses suffragants Boma
Idiofa
Inongo
Kenge
Kikwit
Kisantu
Matadi
Popokabaka
Adresse Avenue de l'université, B.P. 8431, Kinshasa 1.
Site web www.archikin-online.orgVoir et modifier les données sur Wikidata
Statistiques
Population 7 750 000 hab.
Population catholique 3 875 000 fidèles
Nombre de paroisses 132
Nombre de prêtres 173
Nombre de religieux 1 675
Nombre de religieuses 1 982
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

L'archidiocèse de Kinshasa est une circonscription ecclésiastique de l’Église catholique en République démocratique du Congo. Créé comme vicariat apostolique de la Mission du Congo belge par Léon XIII en 1888, il devient archidiocèse lorsque la hiérarchie catholique est érigée sur l'ensemble du territoire, peu avant l'indépendance du pays (). Il comprend aujourd’hui la ville de Kinshasa (ex Léopoldville), capitale de la R.D. du Congo et quelques districts aux alentours.

Diocèses suffragantsModifier

L'archidiocèse de Kinshasa est métropolitain. Ses diocèses suffragants sont : Boma, Idiofa, Inongo, Kenge, Kikwit, Kisantu, Matadi et Popokabaka

Supérieurs ecclésiastiquesModifier

Vicaires apostolique du Congo belgeModifier

  1. 1896-1926: Camille Van Ronslé (it), CICM[1]
  2. 1926-1932: Natalis De Cleene, CICM[2]
  3. 1934-1952: Georges Six, CICM[3]
  4. 1953-1959: Félix Scalais, CICM[4]

Archevêque de LéopoldvilleModifier

  1. 1959-1964: Félix Scalais, CICM, démissionnaire
  2. 1964-1966: Joseph Malula[5]

Archevêque de KinshasaModifier

  1. 1966-1989: Joseph Malula, créé cardinal en 1969.
  2. 1990-2007: Frédéric Etsou Nzabi Bamungwabi[6], CICM, créé cardinal en 1991.
  3. 2008-2018: Laurent Monsengwo Pasinya[7], créé cardinal en 2010.
  4. depuis 2018 : Fridolin Ambongo Besungu[8] OFM. Cap.

Premières ordinations sacerdotalesModifier

Le 22 octobre 1921, dans l'église Saint-Léopold, Mgr Van Ronslé, vicaire apostolique de Léopoldville, confère la prêtrise à Jean-Marie Alexandre Tati un séminariste formé par les Spiritains de Lândana[9]. Ce prêtre naît à Nkoshi-Futu, près du port atlantique de Masabi, au Cabinda. Il fut admis, en 1887, à l'âge de neuf ans, au petit séminaire de Landana, la mission mère des spiritains français, chargés depuis 1865, de la préfecture apostolique du Congo.

En effet, Luanda, Loango et Brazzaville, ne disposant plus à l'époque d'évêques, les missionnaires s'adressèrent à Mgr Camille Van Ronslé, vicaire apostolique de Léopoldville. L'évêque scheutiste donna volontiers son accord.

Vingt-cinq ans plus tard, le 9 juin 1946, furent ordonnés par Mgr George Six, au stade Reine Astrid (actuel stade Cardinal-Malula et ancien stade du 24-novembre), les trois abbés Joseph Malula, Eugène Moke et Albert Amani [9].

RéférencesModifier

  1. « Bishop François Camille Van Ronslé [Catholic-Hierarchy] », sur www.catholic-hierarchy.org (consulté le )
  2. « Bishop Noël de Cleene [Catholic-Hierarchy] », sur www.catholic-hierarchy.org (consulté le )
  3. « Bishop Georges Six [Catholic-Hierarchy] », sur www.catholic-hierarchy.org (consulté le )
  4. « Archbishop Félix Scalais [Catholic-Hierarchy] », sur www.catholic-hierarchy.org (consulté le )
  5. « Joseph-Albert Cardinal Malula [Catholic-Hierarchy] », sur www.catholic-hierarchy.org (consulté le )
  6. « Frédéric Cardinal Etsou-Nzabi-Bamungwabi [Catholic-Hierarchy] », sur www.catholic-hierarchy.org (consulté le )
  7. « Laurent Cardinal Monsengwo Pasinya [Catholic-Hierarchy] », sur www.catholic-hierarchy.org (consulté le )
  8. « Fridolin Cardinal Ambongo Besungu [Catholic-Hierarchy] », sur www.catholic-hierarchy.org (consulté le )
  9. a et b François Bontinck, « La première ordination à Kinshasa », Mémoire Spiritaine, vol. 3 « 1845-1846 : Un moment clé pour la mission »,‎ , p. 7, article no 10 (lire en ligne)

Voir aussiModifier

Liens externesModifier