Minardi M192

Présentation
Équipe Drapeau : Italie Minardi F1 Team
Constructeur Scuderia Minardi
Année du modèle 1992
Concepteurs Aldo Costa
René Hilhorst
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en fibre de carbone
Suspension avant Poussoirs, amortisseurs Koni
Suspension arrière Poussoirs, amortisseurs Koni
Nom du moteur Lamborghini 3512
Cylindrée 3 493 cm³
700 ch à 13 800 tr/min
Configuration 12 cylindres en V à 80°
Position du moteur Arrière longitudinale
Boîte de vitesses Minardi semi-automatique
Nombre de rapports 6 + marche arrière
Système de freinage Freins à disque Carbone Industrie, étriers Brembo
Poids 515 kg
Dimensions Empattement : 2 940 mm
Voie avant : 1 800 mm
Voie arrière : 1 680 mm
Carburant Agip
Pneumatiques Goodyear
Histoire en compétition
Pilotes 23. Drapeau : Brésil Christian Fittipaldi
23. Drapeau : Italie Alessandro Zanardi
24. Drapeau : Italie Gianni Morbidelli
Début Grand Prix automobile de Saint-Marin 1992
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
12000
Championnat constructeur 12e avec 1 point
Championnat pilote Christian Fittipaldi : 18e

Chronologie des modèles (1992)

La Minardi M192 est la monoplace de Formule 1 engagée par la Scuderia Minardi dans le cadre du championnat du monde de Formule 1 1992. Elle est pilotée par le Brésilien Christian Fittipaldi, remplacé pour trois Grands Prix en cours de saison par l'Italien Alessandro Zanardi, et par l'Italien Gianni Morbidelli, présent au sein de l'écurie italienne depuis 1990. Le pilote-essayeur est l'Italien Fabrizio Barbazza.

HistoriqueModifier

La M192 est engagée à partir de la cinquième manche de la saison, au Grand Prix de Saint-Marin, la M191B de l'année précédente participant aux premières courses du championnat le temps que la M192 soit finalisée. Lors de cette première course, aucun pilote Minardi ne franchit la ligne d'arrivée : Christian Fittipaldi abandonne au huitième tour à cause d'un problème de transmission tandis que Gianni Morbidelli subit la casse de son moteur V12 Lamborghini au bout de vingt-quatre tours[1].

Lors des qualifications du Grand Prix de France, Fittipaldi est victime d'une violente sortie de piste et heurte un mur de béton en marche arrière. Son coéquipier, qualifié seizième, termine huitième de la course. Souffrant de douleurs à la nuque, Fittipaldi est remplacé pour les trois manches suivantes par Alessandro Zanardi[2],[3],[4].

La deuxième moitié de saison est difficile pour la M192 qui manque de développement : Zanardi échoue à se qualifier en Grande-Bretagne et en Hongrie où Morbidelli n'est pas autorisé à prendre le départ de la course[5],[6]. À son retour, Fittipaldi ne parvient pas à se qualifier lors des Grands Prix de Belgique et d'Italie[7],[8].

La M192 réalise sa meilleure performance lors de l'avant-dernière manche du championnat, au Grand Prix du Japon. En qualifications, Fittipaldi et Morbidelli réalisent les douzième et quatorzième temps, à cinq secondes de la pole position de Nigel Mansell. En course, si l'Italien termine quatorzième et avant-dernier, à trois tours du vainqueur Riccardo Patrese, Fittipaldi franchit la ligne d'arrivée en sixième position et marque son premier point en Formule 1[9],[10],[11].

À l'issue de la saison, Minardi termine douzième du championnat du monde des constructeurs avec un point, marqué par Christian Fittipaldi qui se classe dix-huitième du championnat des pilotes avec deux points[12].

Engagement au Trofeo Indoor di Formula 1Modifier

Les 7 et 8 décembre 1992, Minardi participe au Trofeo Indoor di Formula 1, une épreuve d'exhibition organisée en marge du Motor Show de Bologne, une exposition internationale reconnue par l'Organisation internationale des constructeurs automobiles qui se tient dans les salons de la foire de Bologne[13]. Bien que l'épreuve soit baptisée indoor, la piste, d'une longueur de 1 300 mètres, est située à l'extérieur des locaux de l'exposition[14]. Pour cette cinquième édition, Lotus, la Scuderia Minardi et la Scuderia Italia sont engagés, ce qui leur permet d'une part de se présenter devant leur public national et d'autre part, permet aux directeurs d'écurie de nouer des contacts avec d'éventuels partenaires financiers pour compléter leur budget pour la saison à venir[14].

Lotus engage une 107, pilotée par Johnny Herbert, Minardi confie deux M192 au Brésilien Christian Fittipaldi et à l'Italien Alessandro Zanardi et la Scuderia Italia engage deux Dallara 192 confiés aux titulaires Jyrki Järvilehto et Pierluigi Martini.

La compétition se compose de trois manches à élimination directe. Fittipaldi accède directement aux demi-finales puisque Emanuele Naspetti, qui devait piloter une March CG911B, est forfait à la suite de la faillite de son écurie. Lors de la première manche, Järvilehto affronte Zanardi tandis que Herbert s'oppose à Alboreto. Järvilehto remporte son quart de finale au terme d'une course très disputée tandis que Herbert élimine Alboreto. Zanardi ayant été plus rapide qu'Alboreto, il est repêché et accède au tour suivant. En demi-finale, Zanardi est battu par Herbert tandis que Fittipaldi s'incline face à Järvilehto. En finale, Herbert, opposé au Finlandais, remporte le trophée[14].

Résultats en championnat du monde de Formule 1Modifier

Résultats détaillés de la Minardi M192 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneumatiques Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
1992 Minardi F1 Team Lamborghini 3512 V12 Goodyear AFS MEX BRÉ ESP SMR MON CAN FRA GBR ALL HON BEL ITA POR JAP AUS 1* 12e
Christian Fittipaldi Abd 8e 13e Nq. Nq. Nq. 12e 6e 9e
Alessandro Zanardi Nq. Abd Nq.
Gianni Morbidelli Abd Abd 11e 8e Abd 12e Nq. 16e Abd 14e 14e 10e

Légende : ici

Résultats du Trofeo Indoor di Formula 1Modifier

  Quarts de finale Demi-finales Finale
                             
Scuderia Italia    Jyrki Järvilehto vainqueur  
Minardi   Alessandro Zanardi repêché  
  Minardi   Christian Fittipaldi éliminé  
  Scuderia Italia    Jyrki Järvilehto vainqueur  
Team Lotus    Johnny Herbert vainqueur
Scuderia Italia    Michele Alboreto éliminé  
  Scuderia Italia    Jyrki Järvilehto   finaliste
  Team Lotus    Johnny Herbert vainqueur
Minardi    Christian Fittipaldi vainqueur  
March    Emanuele Naspetti forfait  
  Team Lotus    Johnny Herbert vainqueur
  Minardi    Alessandro Zanardi éliminé  

Notes et référencesModifier

  1. « Classement du Grand Prix de Saint-Marin 1992 », sur statsf1.com (consulté le 30 octobre 2019)
  2. « Présentation du Grand Prix de France 1992 », sur statsf1.com (consulté le 30 octobre 2019)
  3. « Qualifications du Grand Prix de France 1992 », sur statsf1.com (consulté le 30 octobre 2019)
  4. « Classement du Grand Prix de France 1992 », sur statsf1.com (consulté le 30 octobre 2019)
  5. « Qualifications du Grand Prix de Grande-Bretagne 1992 », sur statsf1.com (consulté le 30 octobre 2019)
  6. « Qualifications du Grand Prix de Hongrie 1992 », sur statsf1.com (consulté le 30 octobre 2019)
  7. « Qualifications du Grand Prix de Belgique 1992 », sur statsf1.com (consulté le 30 octobre 2019)
  8. « Qualifications du Grand Prix d'Italie 1992 », sur statsf1.com (consulté le 30 octobre 2019)
  9. « Qualifications du Grand Prix du Japon 1992 », sur statsf1.com (consulté le 30 octobre 2019)
  10. « Classement du Grand Prix du Japon 1992 », sur statsf1.com (consulté le 30 octobre 2019)
  11. « Points marqués par Christian Fittipaldi en Formule 1 », sur statsf1.com (consulté le 30 octobre 2019)
  12. « Classements du championnat du monde 1992 », sur statsf1.com (consulté le 30 octobre 2019)
  13. (it) « Motorshow », sur motorshow.it (consulté le 30 octobre 2019)
  14. a b et c (en) « Bologna Sprint », sur silhouet.com (consulté le 30 octobre 2019)