Millénium (film, 2009)

film sorti en 2009
Millénium
Titre québécois Millénium, le film
Titre original Män som hatar kvinnor
Réalisation Niels Arden Oplev
Scénario Nikolaj Arcel
Rasmus Heisterberg
Acteurs principaux
Sociétés de production Yellow Bird
Music Box Films
Alliance Films
Lumiere
GAGA
Pays d’origine Drapeau de la Suède Suède
Drapeau du Danemark Danemark
Genre Thriller
Durée 152 minutes
Sortie 2009

Série Millénium

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Millénium ou Millénium, le film au Québec (Män som hatar kvinnor) est un thriller suédo-danois réalisé par Niels Arden Oplev, sorti en 2009.

C'est l'adaptation du premier volet de la trilogie littéraire Millenium de Stieg Larsson, best-seller international. Il est suivi de Millénium 2 : La Fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette, puis de Millénium 3 : La Reine dans le palais des courants d'air.

L'adaptation américaine Millénium : Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes (The Girl with the Dragon Tattoo, 2011) du même roman et réalisée par David Fincher deux ans plus tard se rapproche beaucoup de cette version suédoise.

SynopsisModifier

Journaliste économique pour le magazine suédois Millenium, revue d'investigations sociales et économiques, Mikael Blomkvist est condamné pour diffamation. Écœuré par ce qu'il vient de subir, il veut prendre de la distance avec son métier et se reposer. Il est contacté par Henrik Vanger, un gros industriel pour relancer l'enquête non élucidée sur la disparition il y a quarante ans de sa nièce Harriet alors qu'elle était âgée de seize ans. Elle a probablement été assassinée. Quelqu'un se fait un malin plaisir de le rappeler à Vanger à chacun de ses anniversaires.

Dans le huis clos de l'île d'Hedeby, secondé par Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et écorchée vive, placée sous tutelle et hackeuse hors pair, Mikael Blomkvist se plonge sans espoir dans les documents cent fois examinés, jusqu'au jour où une intuition lui fait reprendre un dossier. Cinq noms et cinq numéros, dont Lisbeth Salander, qui a pénétré illégalement dans l'ordinateur de Mikael, va trouver la signification qui avait échappé à tout le monde pendant un quart de siècle. Au gré des méandres des haines familiales et des scandales financiers, l'enquête ne fait que commencer.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Source et légende : version française (VF) sur AlloDoublage[1]

Bande originaleModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent du générique de fin de l'œuvre audiovisuelle présentée ici.   Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Musiques non mentionnées dans le générique

Par Jacob Groth (en) :

  • Warning Cry, durée : 4 min 15 s.
  • Evil Men, durée : 4 min 48 s.
  • Mother and Daughter, durée : 2 min 2 s.
  • Moving, durée : 2 min 56 s.
  • For Harriet, durée : 5 min 50 s.
  • Dark Mind, durée : 1 min 59 s.
  • The Start, durée : 3 min 32 s.
  • Rape, durée : 1 min 43 s.
  • Secrets, durée : 4 min 36 s.
  • Heavy Burden, durée : 2 min 39 s.
  • Would Anybody Die for Me, durée : 4 min 3 s.
  • Endings, durée : 4 min 38 s.
  • Salander, durée : 2 min 10 s.

AccueilModifier

Accueil critiqueModifier

Millénium
Score cumulé
SiteNote
Metacritic76/100[2]
Rotten Tomatoes85 %[3]
Allociné [4]
Compilation des critiques
PériodiqueNote

Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, le film récolte 85 % d'opinions favorables pour 188 critiques[3]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 76100 pour 36 critiques[2].

En France, le site Allociné propose une note moyenne de 3,45 à partir de l'interprétation de critiques provenant de 25 titres de presse[4].

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

NominationsModifier

AnalyseModifier

Comparaison littéraireModifier

Dans le film, plusieurs indices technologiques inscrivent l'action à une époque plus récente que dans le livre. C'est notamment le cas de l'équipement informatique de Mikael Blomkvist et de Lisbeth Salander. Publié en 2006, pour la traduction française, le roman met Lisbeth Salander en possession d'un ordinateur de marque Apple antérieur à cette date. Dans le film, Mikael Blomkvist et Lisbeth Salander utilisent tous deux des MacBook Pro d'une gamme postérieure de deux ans au décès de l'auteur. Par ailleurs, au cours de l'une des dernières scènes, lorsque Mikael rédige son article sur Hans Erik Wennerström, un gros plan sur l'écran fait apparaître l'icône du logiciel Microsoft Word 2008 pour Mac, icône et logiciel qui n'existaient pas lorsque Stieg Larsson a écrit sa trilogie. Au tout début du film, le cachet de la poste de la lettre qu'ouvre Henrik Vanger comporte la date de 2007.

Notes et référencesModifier

  1. « Fiche de doublage VF du film » sur AlloDoublage, consulté le 25 novembre 2012
  2. a et b (en) « Millénium Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le 6 mai 2020).
  3. a et b (en) « Millénium (2009) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le 6 mai 2020).
  4. a et b « Millénium - critiques presse », sur Allociné (consulté le 6 mai 2020).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Stieg Larsson, Les hommes qui n'aimaient pas les femmes, Millénium 1, traduit du suédois par Lena Grumbach et Marc de Gouvenain, Actes Sud, 2006

Liens externesModifier