Michel Viau

Michel Viau, né le à Montréal, est un historien de la bande dessinée, directeur de collection, scénariste et écrivain québécois.

Michel Viau
MViau.jpg
Michel Viau en 2019.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (58 ans)
Nationalité
Activité

BiographieModifier

Après des études en arts plastiques au cégep du Vieux-Montréal et en littérature à l'UQAM, Michel Viau commence à écrire sur la bande dessinée dans diverses revues.

Il publie, en 1999, BDQ : Répertoire des publications de bandes dessinées au Québec (Prix Bédéis Causa - Prix Spécial du jury, 2000[1], et Bédélys - Prix Spécial du jury, 2000[2]) qui recense de manière exhaustive toutes les publications de bandes dessinées au Québec, incluant les fanzines, les albums auto-édités et les traductions[3]. En 2001, Michel Viau dirige, en collaboration avec le spécialiste de la bande dessinée canadienne John Bell, un site consacré à l'histoire de la bande dessinée québécoise et canadienne-anglaise pour Bibliothèque et Archives Canada : Au-delà de l'humour : L'histoire de la bande dessinée au Canada anglais et au Québec. Par ailleurs, il collabore au fanzine Zine Zag (où il rédige la chronique Le Pendule de Viau), de 1999 à 2004, et au site BD Québec, de 1999 à 2009. Pour ce site, il rédige plusieurs biographies d'auteurs, ainsi que des articles sur des personnages et sur l'histoire de la bande dessinée québécoise en plus d'animer un fil de presse sur le forum du site. Il entame une histoire de la bande dessinée publiée au Québec dans la revue MensuHell (du numéro 45, , au numéro 109, ). D'autres articles sur ce sujet ont été publiés dans Formule, Québec français, Trip et Tout connaître. Il participe également au BD Guide – Encyclopédie de la bande dessinée internationale sous la direction de Claude Moliterni, en 2004, et, en collaboration avec Jean-Dominic Leduc, il rédige Les Années Croc[4],[5],[6] publié par Québec Amérique, en 2013. L'année suivante, paraît le premier tome de BDQ : Histoire de la bande dessinée au Québec[7],[8].

En , Michel Viau succède à Alain Menier et devient rédacteur en chef de la revue Safarir[9]. Il occupe ce poste jusqu'à (nos  165 à 200), date à laquelle il laisse la place à Brian Tupper[10]. Il anime notamment le supplément Saf-BD qui est exclusivement dévolu à ce médium[10]. C'est au cours de cette période que paraissent les séries Les Nombrils de Delaf et Dubuc ; Les contes d'outre-tombe de Jacques Lamontagne ; L'Encyclopédie DeKessé de Rose Beef et Denis Rodier ; Shérif Babette de Mario Malouin et Malice de DeNevers et Steve Requin. Sous le pseudonyme de Regatta DeBlanc[9], Michel Viau scénarise également quelques séries de bandes dessinées dont L'heure de pointe pour Julien Dufour, Ichabod Crane, détective de l'occulte pour Jacques Lamontagne et la reprise du Docteur Grognon pour DeNevers, puis Louis Philip Vermette.

De à la fin de 2011, Michel Viau est directeur du secteur BD des éditions Les 400 coups[9] et s'occupe des différentes collections : Rotor, Mécanique générale, Moustique, Strips et Coup de griffe. Il y dirige l'anthologie Cœur de glace et autres histoires de demain, qui regroupe les meilleurs auteurs de bande dessinée de science-fiction du Québec, en 2009, et les rééditions des œuvres d'Albert Chartier, Séraphin illustré (scénarios de Claude-Henri Grignon)[11], en 2010, et Onésime - Les meilleurs pages, en 2011. De 2014 à 2015, Michel Viau dirige la collection Chronographe des éditions Mém9ire. Cette collection propose des éditions numériques d'albums du patrimoine de la bande dessinée québécoise (En roulant ma boule de Raoul Barré, L'Oncle Pacifique de Vic Martin, Les Aventures du Captain Morgan, Les dossiers de l'ineffable M. Brillant de Jack Der, etc.). Puis, de 2017 à 2019, il dirige quelques projets d'albums chez Glénat-Québec (1642 : Ville-Marie et 1642 : Osheaga par Jean-Paul Eid, François Lapierre et Tzara ; L'espion de trop de Frédéric Antoine et VoRo).

Michel Viau a enseigné l'écriture humoristique pour l'imprimé à l'École nationale de l'humour et l'histoire de la bande dessinée mondiale à l'ÉMI (École multidisciplinaire de l'image) de l'Université du Québec en Outaouais[12],[13]. Il est également conférencier à l'Université du troisième âge de l'Université de Sherbrooke. Il a été membre de l'ACBD (Association des critiques et journalistes de bande dessinée), section Québec, de à . Pour l'ACBD, il rédige des rapports annuels sur la production de bandes dessinées québécoises en 2014 et 2015[14],[15].

En 2017, Michel Viau revient à la scénarisation[16], d'abord avec la série MacGuffin et Alan Smithee (dessins de Ghyslain Duguay), une comédie d'espionnage se déroulant dans les années 1960, puis avec L'affaire Delorme (dessins Grégoire Mabit), sur une célèbre cause judiciaire québécoise qui opposa le détective Georges Farah-Lajoie à l'abbé Adélard Delorme accusé d'avoir tué son propre frère.

PublicationsModifier

MonographiesModifier

ArticlesModifier

  • « Les Aventures de Timothée, première bande dessinée à bulle de langue française », Le Collectionneur de Bandes Dessinées, no 94, été 2001, Paris, p. 47.
  • « Québec », BD Guide : Encyclopédie de la bande dessinée internationale, sous la direction de Claude Moliterni, Paris : Omnibus, 2004. (ISBN 9782258065239)
  • « Grande presse et petits bonshommes : Naissance de la BDQ », Formule Un : Bears + Beer, Montréal : Mécanique générale, 2007, p.13-51. (ISBN 9782922827316)
  • « La BD au Québec : une route semée d'embûches », Québec français, no 149, Québec, printemps 2008, p. 32-34. (ISSN 0316-2052)
  • « Astérix au Québec », Les Archives Astérix : Obélix et compagnie, Paris : Éditions Atlas, 2014, p. 88-89. (ISBN 9782731252781)
  • « De la grande presse à la librairie : Histoire de la bande dessinée québécoise », Collections, vol. 1, no 6, Montréal : Association nationale des éditeurs de livres, 2014, p. 4-8. (ISSN 2292-1478)
  • « L'Année de la diversité : La production québécoise de bandes dessinées en 2014 », Sentinelle, no 1, Montréal : Mém9ire, , p. 6-23. (ISBN 9782981415257)
  • « La filière québécoise : La BD franco-belge au Québec », Sentinelle, no 2, Montréal : Mém9ire, , p. 6-29. (ISBN 9782981530295)

Scénarios de bandes dessinéesModifier

  • L'affaire Delorme, dessins de Grégoire Mabit, Montréal, Éditions Glénat Québec, 2019. (ISBN 9782923621852)

DiversModifier

  • Pourquoi mon chat fait-il ça? : 125 questions et réponses sur les chats, avec Patrice Hudon, Montréal : Éditions La Semaine, 2006, 126 p. (ISBN 9782923501079)
  • Tétra : Ton cahier multidisciplinaire, vol. 1, nos  1 à 4, Montréal : Les éditions CEC inc., 2011, 24 p. chacun.

RéférencesModifier

  1. (en) « Book awards: Prix Bédéis causa », sur LibraryThing (consulté le 10 mars 2019)
  2. (en) « Book awards: Prix Bédélys », sur LibraryThing (consulté le 10 mars 2019)
  3. Éric Paquin, « Michel Viau : BDQ », sur Voir, (consulté le 13 février 2020)
  4. Marie-Christine Blais, « Les années Croc: Les enfants terribles », sur La Presse, (consulté le 13 février 2020)
  5. Vincent Duquette, « Les années CROC : Un livre sur l’histoire du CROC », sur Le Journal de Montréal, (consulté le 13 février 2020)
  6. Yves Bergeras, « Les années Croc : 15 ans de «vlan dans' dents» », sur Le Droit, (consulté le 13 février 2020)
  7. Marianne Saint-Jacques, « Michel Viau (Historien de la bande dessinée québécoise) : « J’espère que mes travaux vont permettre à d’autres chercheurs d’aller plus loin. » », sur ActuaBD (consulté le 10 mars 2019)
  8. Victor De Sepausy, « Michel Viau vous conte l'histoire de la BD québécoise », sur ActuaLitté, (consulté le 14 février 2020)
  9. a b et c Yves Bergeras, « Michel Viau : De petits récits dans la grande histoire », sur Le Droit, (consulté le 12 février 2020)
  10. a et b « À propos », sur Safarir.com (consulté le 14 février 2020)
  11. Michel Labrie, « De belles histoires », sur Le Mouton noir, (consulté le 13 février 2020)
  12. « De nouveaux visages à l'EMI », sur UQO (consulté le 14 février 2020)
  13. « Festival BD de Montréal » (consulté le 12 février 2020)
  14. Pierre Georges, « Québec :: Le rapport Viau dresse le bilan de la bande dessinée au Québec en 2014 », sur LivresHebdo, (consulté le 14 février 2020)
  15. Pierre Georges, « Rapport : La bande dessinée québécoise en pleine croissance », sur LivresHebdo, (consulté le 14 février 2020)
  16. Marianne Saint-Jacques, « Michel Viau : « L’histoire du Québec est riche. Il y a beaucoup d’anecdotes qui mériteraient d’être racontées sous forme de BD. » », sur ActuaBD, (consulté le 13 février 2020)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier