Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Franz.

Max Franz
Image illustrative de l’article Max Franz
Max Franz lors de la présentation de l'équipe autrichienne pour les Jeux olympiques de 2018.
Contexte général
Sport Ski alpin
Période active De 2004 à aujourd'hui
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Autriche Autrichienne
Naissance (30 ans)
Lieu de naissance Weißbriach
Taille 1,82 m
Club SV Weissbriach Ski Sektion - Kaern
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 0 0 0
Championnats du monde 0 0 1
Coupe du monde (globes) 0 0 0
Coupe du monde (épreuves) 3 5 2

Max Franz, né le , est un skieur alpin autrichien dont la carrière débute en 2004, spécialisé dans les épreuves de vitesse que sont la descente et le super G. Il se révèle à Val Gardena le lors d'une épreuve de super G en coupe du monde 2012 en terminant cinquième alors qu'il portait le dossard 54. Il monte sur son premier podium en coupe du monde l'année suivante le en prenant la seconde place de la descente de Lake Louise derrière Aksel Lund Svindal. Il remporte se première victoire en coupe du monde de ski alpin le lors de la descente de Val Gardena. Il est médaillé de bronze aux championnats du monde 2017 en descente.

BiographieModifier

 
Son cousin, Werner Franz a également été un skieur alpin de haut-niveau.

Son cousin Werner Franz (né en 1972) a également été un skieur alpin de haut-niveau, remportant notamment deux épreuves de Coupe du monde en 2000 et 2005.

2006 : débuts en Coupe d'EuropeModifier

Grand espoir du ski autrichien, Max Franz fait ses débuts dans une étape à domicile à Altenmarkt en coupe d'Europe (antichambre de la coupe du monde) le en prenant la 69e place d'un super G. En février 2007, il se blesse gravement avec une fracture du fémur l'éloignant des pistes pendant un an.

Lors de la saison 2009, il est appelé à disputer sa seconde épreuve de coupe d'Europe le avec une 25e place en super G à Reiteralm. Il prend part cette année-là aux descentes, super G et super combinés tout au long de la saison en coupe d'Europe. Il monte sur le podium le en descente à Patscherkofel avec le dossard 51 puis remporte la descente de Wengen le avec le dossard 6. Il s'installe dans l'équipe d'Autriche en Coupe d'Europe et monte une autre fois sur un podium cette année sur la descente des Orres le . Ses bonnes prestations lui permet de finir à la seconde place du classement de la descente en coupe d'Europe derrière le Suisse Patrick Küng et la 13e place au général. Entre-temps, il est sélectionné par l'équipe d'Autriche pour participer aux championnats du monde juniors 2009 qui prennent place à Garmisch-Partenkirchen. Il prend la septième place en descente, la neuvième en super G et abandonne en slalom géant dans la première manche.

2010 : débuts en Coupe du mondeModifier

Son excellente saison 2009 en Coupe d'Europe l'amène à disputer des épreuves de la coupe du monde à l'âge de dix-neuf ans. Fin novembre 2009, il est inscrit pour disputer la première descente de la saison en coupe du monde à Lake Louise (Canada) aux côtés de Michael Walchhofer, Klaus Kröll ou Mario Scheiber. Le , il termine à une lointaine 56e place et dernier Autrichien. Le week-end suivant, il s'entraîne pour la descente de Beaver Creek (États-Unis) mais lors du second entraînement, il se blesse grièvement en étant victime d'une déchirure des ligaments croisés du genou droit. Cela met un terme à sa saison[1].

Il fait son retour lors de la saison 2011 directement en coupe du monde sur la descente de Lake Louise dont il termine 56e le . Il s'agit d'un retour en douceur car il n'est pas aligné sur toutes les épreuves. Après une 43e place en descente Val Gardena en décembre, il est retenu pour participer au super G et super combiné de Chamonix fin janvier. Il prend une modeste 47e place au super G. Le lendemain en super combiné, le , il réussit le 17e chrono en descente avant de reculer à une 21e place finale après le slalom, il s'agit de ses premiers points inscrits en coupe du monde. Il poursuit en disputant alternativement des épreuves de descente et super G en coupe du monde et coupe d'Europe avec un calendrier allégé. Il la clôt sur une performance en devenant champion d'Autriche de descente le devant Kröll et Joachim Puchner.

2012 : premiers coups d'éclatsModifier

Lors de la saison 2012, il est aligné sur toutes les épreuves de descente, de super G et de super combiné en coupe du monde. En début de saison, il marque régulièrement des points dans les deux disciplines à Lake Louise et Beaver Creek malgré des dossards élevés. C'est à Val Gardena le qu'il marque les esprits en prenant la 5e place du super G avec un dossard 54, il est le meilleur Autrichien de l'épreuve[2]. Il réalise une saison régulière dans le top 30 sans toutefois réaliser un autre top 10 avant le super G de Kvitfjell en fin de saison avec une 5e place. Il valide ses bonnes performances en étant qualifié pour les finales de la coupe du monde à Schladming dans les épreuves de descente et de super G, en étant 24e du classement de la descente et 12e du classement du super G (seuls les 25 premiers du classement peuvent participer aux finales en fin de saison). Aux finales, il sort dans l'épreuve de la descente et termine 18e en super G. Il confirme cette année-là les espoirs placés en lui. Il clôt sa saison en conservant son titre national de descente le devant Kröll et Matthias Mayer.

En 2013, il axe sa saison pour être performant aux championnats du monde 2013 qui ont lieu dans son pays natal à Schladming[3] et la débute de la meilleure des façons. Dominant le premier entraînement de la descente de Lake Louise, il monte sur le premier podium de sa carrière en coupe du monde. Parti avec le dossard 3, il reste en tête de la descente avant le passage du Norvégien Aksel Lund Svindal avec le dossard 22, seul ce dernier parvient à le devancer. Deux centièmes de seconde derrière Max Franz, son compatriote Kröll et l'Américain Marco Sullivan complètent le premier podium de sa carrière à 23 ans[4],[5]. Toutefois la semaine suivante à Beaver Creek, il chute lourdement en super G. Victime d'un commotion cérébrale, d'une fracture du nez et de coupures au visage, il est absent trois semaines des pistes de skis[6].

PalmarèsModifier

Jeux olympiquesModifier

Épreuve / Édition Descente Super G Slalom géant Super combiné
Jeux olympiques de 2014
  Sotchi
9e 6e Abandon
Jeux olympiques de 2018
  Pyeongchang
11e 17e

Championnats du mondeModifier

Épreuve / Édition Descente Super G Slalom géant Slalom Combiné / super combiné
Mondiaux 2013
  Schladming
23e
Mondiaux 2015
  Vail - Beaver Creek
19e
Mondiaux 2017
  Saint-Moritz
  Bronze 13e

Coupe du mondeModifier

  • Meilleur classement général : 15e en 2015.
  • 10 podiums dont 3 victoires.

Différents classements en Coupe du mondeModifier

Sa saison 2012 consititue une importante élévation dans la hiérarchie en termes de classement avec une 32e place au général. Il est monté pour la première fois sur un podium lors de la saison 2013.

Année/Classement Général Descente Super G Slalom géant Slalom Combiné
Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points
2010 – 2011 140e 12 - - 57e 2 - - - - 39e 10
2011 – 2012 32e 290 24e 94 14e 156 - - - - 23e 40
2012 – 2013 26e 269 9e 201 18e 68 - - - - - -
2013 - 2014 26e 336 13e 214 15e 117 - - - - 37e 5
2014 - 2015 15e 457 10e 256 8e 187 - - - - 23e 14
2015 - 2016 43e 237 27e 116 22e 105 - - - - 28e 16
2016 - 2017 25e 329 16e 139 6e 190 - - - - - -
2017 - 2018 17e 433 10e 207 5e 226 - - - - - -
2018 - 2019 21e 408 9e 222 11e 185 56e 1 - - - -

Détail des victoiresModifier

Édition / Épreuve Descente Super G Total
2017   Val Gardena - 1
2019   Lake Louise   Beaver Creek 2
Total 2 1 3

Championnats du monde juniorModifier

Il a été sélectionné par l'équipe d'Autriche pour participer aux championnats du monde juniors 2009 qui prennent place à Garmisch-Partenkirchen. Il prend la septième place en descente, la neuvième en super G et abandonne en slalom géant dans la première manche.

Épreuve / Édition Descente Super G Slalom géant
Mondiaux 2009
  Garmisch-Partenkirchen
7e 9e Abandon

Coupe d'EuropeModifier

  • 1 victoire.

Championnats d'AutricheModifier

  • Champion de la descente en 2011 et 2012.

Notes et référencesModifier

  1. Fin de saison pour Franz, eurosport.com, le 3 décembre 2009.
  2. Feuz, vent dans le dos, François-Xavier Rallet, eurosport.fr, le 16 démcebre 2012.
  3. Max Franz: "Podium is my main goal", fisalpine.com, le 11 juin 2012.
  4. Aksel Lund Svindal remporte la descente de Lake Louise pour la première fois, François-Xavier Rallet, eurosport.fr, le 24 novembre 2012.
  5. Top spot for Svindal in first season's downhill, fisalpine.com, le 24 novembre 2012.
  6. Franz de retour dans trois semaines, sport365.fr, le 5 décembre 2012

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :