Maud Sulter

Maud Sulter, née le , morte le est une plasticienne, une photographe, et une femme de lettres ghanéenne et écossaise qui a vécu et travaillé en Grande-Bretagne. Elle est décédée à Dumfries en 2008.

Maud Sulter
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 47 ans)
DumfriesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Mouvement
British black arts movement (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Née à Glasgow d'une mère écossaise et d'un père ghanéen[1],[2], Maud Sulter obtient un master en Études photographiques[3] à l'Université de Derby.

Elle suit ensuite un parcours de photographe, pratiquant également l'art du portrait et le montage. Son travail comprend souvent des références à l'histoire ou aux mythes, s'intéressant notamment à la représentation des femmes noires dans les arts en Europe[2],[4]. Au début des années 1990, Sulter privilégie comme thème l’entre-deux-guerres et, plus précisément, le racisme en Allemagne[2],[4]. Ses œuvres sont exposée à travers le Royaume-Uni et à l'étranger, notamment au Victoria and Albert Museum en 1987, à la Biennale de Johannesburg en 1996, et à la Scottish National Portrait Gallery de Londres en 2003. Elle reçoit un certain nombre de prix et se voit proposer des résidences artistiques, comme à la Tate Liverpool en 1988[5],[6].

Elle travaille pendant plusieurs années en étroite collaboration avec Lubaina Himid, notamment sur le livre Passion: Discourses on Blackwomen’s Creativity, publié par Urban Fox Presse en 1990[6].

Elle écrit également sur l'histoire de l'art et exerce le commissariat de plusieurs expositions[7]. C'est également une poétesse et une dramaturge, qui publie en 1985 le recueil As a Blackwoman[1] ; Zabat en 1989 et Sekhmet en 2005. Elle écrit aussi une pièce de théâtre, intitulée Service to Empire, inspirée par la vie de l'ancien  chef de l’État du Ghana Jerry Rawlings, né d'une mère ghanéenne et d'un père écossais. Son travail est présent dans un certain nombre de collections, y compris le Museum and Art Gallery de Birmingham, le Victoria et Albert Museum, le British Council, le Scottish Arts Council et la collection du Parlement Écossais.

Sa première exposition en France est organisée bien après sa mort, aux Rencontres d'Arles en 2016[2].

ExpositionsModifier

Expositions en SoloModifier

  • 2005 Sekhmet. Dumfries: Gracefield Arts Centre
  • 2004 About Face. Organised by the Scottish Poetry Library, Édimbourg, Scottish tour
  • 2003 Jeanne Duval: A Melodrama. Édimbourg: Scottish National Portrait Gallery
  • 2003 A Dozen Kisses. Édimbourg. Dundas Street Gallery
  • 2003 Scots Poets. St Andrews : Stanza at the Byre Theatre
  • 2000 Plantation. Preston: Centre for Contemporary Art, University of Central Lancashire
  • 1999 My Father's House. Londres : Rich Women of Zurich
  • 1995 Syrcas at Africus. Afrique: Biennale de Johannesburg : Greater Johannesburg Transitional Metropolitan Council
  • 1995 Alba. Glasgow: Centre for Contemporary Art; Belfast: Ormeau Baths; Preston: Harris Museum and Art Gallery
  • 1994 Syrcas. Wrexham: Wrexham Library Art Centre and tour
  • 1994 Plantation. Winnipeg: Plug In; Leeds: University of Leeds Gallery
  • 1993 Proverbs of Adwoa. New York: Steinbaum Krauss Gallery
  • 1993 Akwaba. Vancouver: Artspeak Gallery

Expositions avec Lubaina HimidModifier

  • 2002 Speak English. Glasgow : Glasgow School of Art
  • 1995 Word not Found. Trèves : Galerie Palais Walderdorff
  • 1990 Treatise on the Sublime: Maud Sulter, Lubaina Himid. California State University
  • 1989 Blackwoman Song. Londres : Sisterwrite Gallery
  • 1988 Gold Blooded Warrior. Londres : Tom Allen Centre
  • 1987 A Room for MaSHULAN, dans Lubaina Himid: New Robes for MaShulan. Rochdale: Rochdale Art Gallery

Expositions collectivesModifier

  • 2013 Looking in: Photographic Portraits by Maud Sulter and Chan-Hyo Bae. Londres : Ben Uri Gallery
  • 2012 Seduced by Art, Photography Past and Present. London: National Gallery; Barcelone : CaixaForum and Madrid: CaixaForum
  • 2012 What We Have Done, What We Art About To Do. Glasgow : Centre for Contemporary Art
  • 2011 Thin Black Line(s). Londres : Tate Britain
  • 2008 Black Womanhood, Images, Icons, and Ideologies of the African Body. Dartmouth: Hood Museum of Art, Davis Museum and Cultural Centre et San Diego Museum of Art
  • 2006 Reading the Image: Poetics of the Black Diaspora. Chatham (Canada) : Thames Art Gallery and tour
  • 2002 Encontros Da Imagem. Braga (Portugal)

Principales publicationsModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Busby 1993, p. 291.
  2. a b c et d Dagen 2016, Le Monde.
  3. Staff Herald 2008, The Herald.
  4. a et b Richards 1994, The Independent.
  5. Site du réseau Tate.
  6. a et b Site Diaspora Artists.
  7. Site Autograph ABP.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

WebographieModifier