Martin Schmitt

sauteur à ski allemand

Martin Schmitt
Martin Schmitt en 2018.
Martin Schmitt en 2018.
Discipline et période
Sport pratiqué Saut à ski
Période d'activité 1996-2014
Présentation
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Naissance (43 ans)
à Villingen-Schwenningen
Taille 1,81 m
Poids 65 kg
Club SC Furtwangen
Palmarès
Jeux olympiques 1 2 0
Championnats du monde 4 3 3
Championnats du M. de vol à ski 0 1 0
Coupe du monde (globes) 4 1 0
Coupe du monde
(épreuves indiv.)
28 14 10

Martin Schmitt, né le à Villingen-Schwenningen, est un sauteur à ski allemand.

Il commence sa carrière à la Tournée des 4 tremplins en 1996-1997. Il annonce sa retraite sportive à la Coupe du monde de Willingen en 2014. Entre-temps, ce ne sont pas moins de 28 victoires en Coupe du monde, 4 titres mondiaux dont deux en individuel, 3 médailles olympiques ainsi que 2 gros globes de cristal remportés.

Son frère Thorsten Schmitt a pratiqué le combiné nordique à haut niveau[1].

BiographieModifier

Martin Schmitt est membre du club SC Furtwangen.

Il est sélectionné pour la première fois dans l'élite du saut à ski lors de la Tournée des quatre tremplins 1996-1997, marquant ses premiers points pour la Coupe du monde. Il prend part ensuite aux Championnats du monde à Trondheim, où il est quinzième sur le grand tremplin, mais surtout remporte la médaille de bronze par équipes avec Christof Duffner, Hansjörg Jäkle et Dieter Thoma (premier podium d'une longue série).

En 1998, après un premier top dix en Coupe du monde à Zakopane (8e), il honore sa première sélection aux jeux olympiques à Nagano, où il est 19e et 14e en individuel, ainsi que médaille d'argent par équipes avec Sven Hannawald, Jäkle et Thoma. Alors qu'il est 27e de la Coupe du monde en 1998, il explose au plus haut niveau l'hiver suivant, s'imposant sur les trois premiers concours à Lillehammer, puis à Chamonix. Sur la Tournée des quatre tremplins 1998-1999, il domine les concours allemands à Oberstdorf et Garmisch-Partenkirchen, mais perd tout chance de victoire finale en Autriche, où il est au-delà du top dix à Innsbruck et Bischofshofen. Il se reprend très rapidement, pour gagner de nouveau à Sapporo, ainsi que sur trois autres tremplins, dont celui de vol à ski à Planica. Auteur de dix podiums de janvier à mars, il obtient la victoire finale au classement général de la Coupe du monde, devant Janne Ahonen et Noriaki Kasai, en plus du petit globe de vol à ski. Sur les Championnats du monde à Ramsau, il remporte ses premières médailles d'or, à chaque fois sur le grand tremplin, en individuel et par équipes.

La saison 1998-1999 s'achève avec le même résultat pour Schmitt, qui reçoit ici son deuxième globe de cristal en tant que vainqueur de la Coupe du monde. Il y amasse un total de onze victoires en concours, soit son record personnel sur une saison (sur 28 au total), avec des doublés à Zakopane, Engelberg, Iron Mountain et Sapporo.

En 2000-2001, il reste excellent, gagnant six fois en Coupe du monde, mais perd sa place du numéro un mondial au profit d'Adam Malysz, nouvelle star du saut à ski. En revanche, il réalise ses meilleurs championnats du monde à Lahti, où il conserve son titre sur le grand tremplin, battant Malysz de trois points[2] et la compétition par équipes en grand tremplin. Il ajoute une médaille d'argent en petit tremplin individuel (derrière Malysz) et une de bronze en petit tremplin par équipes.

En 2002, il aborde les Jeux olympiques de Salt Lake City avec moins de confiance (deux deuxièmes places seulement), mais lors de cette compétition, il remporte l'unique titre olympique de sa carrière, sur l'épreuve par équipes avec Sven Hannawald Stefan Hocke et Michael Uhrmann, un dixième de point seulement devant les Finlandais[3]. En individuel, il y est septième et dixième, soit ses meilleurs résultats dans des jeux. De retour sur la Coupe du monde, il décroche sa 28e victoire individuelle au tremplin de Lahti. Il est aussi vice-champion du monde de vol à ski plus tard à Harrachov derrière Hannawald.

Sa saison 2003 contraste avec les précédentes, où il échoue à monter sur le moindre podium individuel et obtenir une médaille aux Championnats du monde.

PalmarèsModifier

Jeux olympiquesModifier

Épreuve / Édition   Nagano 1998   Salt Lake City 2002   Turin 2006   Vancouver 2010
Petit tremplin 19e 7e 10e
Grand tremplin 14e 10e 19e 30e
Par équipes   Argent   Or 4e   Argent

Championnats du mondeModifier

Épreuve / Édition   Trondheim 1997   Ramsau 1999   Lahti 2001   Val di Fiemme 2003   Oberstdorf 2005   Sapporo 2007   Liberec 2009   Oslo 2011
Petit tremplin 33e 7e   Argent 12e 16e - 14e
Grand tremplin 15e   Or   Or 21e 16e 30e   Argent 16e
Par équipes PT   Bronze   Argent - -   Bronze
GT   Bronze   Or   Or 4e 5e 8e 10e 4e

PT : petit tremplin; GT : grand tremplin

Championnats du monde de vol à skiModifier

Épreuve / Édition   Vikersund 2000   Harrachov 2002   Planica 2004   Oberstdorf 2008   Planica 2010
Individuel 6e   Argent 33e 15e 21e
Par équipes 4e 4e 7e

Coupe du mondeModifier

Victoires individuellesModifier

 
Martin Schmitt en 2004.
Année Lieu
1999 Lillehammer ×2 (Norvège), Chamonix (France), Predazzo (Italie), Oberstdorf (Allemagne), Garmisch-Partenkirchen (Allemagne), Sapporo (Japon), Kuopio (Finlande), Falun (Suède), Planica (Slovénie)
2000 Kuopio (Finlande), Zakopane ×2 (Pologne), Oberstdorf (Allemagne), Engelberg ×2 (Suisse), Sapporo ×2 (Japon), Iron Mountain ×2 (États-Unis), Lahti (Finlande)
2001 Kuopio ×2 (Finlande), Oberstdorf ×2 (Allemagne), Hakuba (Japon), Planica (Slovénie)
2002 Lahti (Finlande)

Classements en Coupe du mondeModifier

Année Classement général final
1996-1997 55e
1997-1998 27e
1998-1999 1er
1999-2000 1er
2000-2001 2e
2001-2002 5e
2002-2003 23e
2003-2004 20e
2004-2005 37e
2005-2006 39e
2006-2007 17e
2007-2008 19e
2008-2009 6e
2009-2010 29e
2010-2011 30e
2011-2012 65e
2012-2013 39e
2013-2014 78e

RéférencesModifier

  1. (en) [1]
  2. (en) Results, sur fis-ski.com.
  3. (en) Result, sur fis-ski.com.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :