Ouvrir le menu principal

Martial Brousse

personnalité politique française

Martial Brousse
Fonctions
Sénateur de la Meuse

(15 ans, 5 mois et 5 jours)
Élection
Réélection
Groupe politique CNIP

(10 ans, 5 mois et 19 jours)
Élection
Réélection , et
Maire de Braquis
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Seilhac (Corrèze)
Date de décès (à 87 ans)
Lieu de décès Braquis (Meuse)
Nationalité Française

Martial Brousse, né le à Seilhac (Corrèze) et mort le à Braquis (Meuse), est un homme politique français.

Sommaire

BiographieModifier

Fils d'agriculteur, il est titulaire d'un diplôme d'ingénieur agronome.

Il est mobilisé lors de la Première Guerre mondiale et combat à Verdun, atteignant le grade de lieutenant en 1919. Il est décoré de la Croix de guerre et est Chevalier de la Légion d'honneur à titre militaire.

Après la guerre, il reprend l'exploitation de son père à Braquis en Meuse et prend la présidence de plusieurs coopératives agricoles locales. En 1929, il devient secrétaire général de la Chambre d'agriculture de la Meuse et, en 1937, président de l'Union des cultivateurs meusiens. Il s'engage en politique en rentrant au conseil municipal de Braquis en 1929 et en devient maire en 1936.

Il est remobilisé lors de la Seconde Guerre mondiale en 1939 et prend le commandement d'une compagnie d'infanterie sur la ligne Maginot, puis est attaché à l'Etat-Major de la 3e armée. A la Libération, il est élu président de l'Union départementale de la Confédération générale de l'agriculture pour la Meuse et devient membre du bureau national. Il en est le président de à . Il abandonne ses fonctions à la suite de son élection comme sénateur de la Meuse. Il est réélu en 1952 et 1958.

En 1952, il est promu officier de la Légion d'honneur. En 1958, il vote pour les pleins pouvoirs et la révision constitutionnelle pour la Cinquième République.

Il retrouve son poste de sénateur de la Meuse le avec son colistier François Schleiter, et est réélu en 1965. En 1974, arrivant en troisième position dans la Meuse après le premier tour, il décide de se retirer. Il reste maire de Braquis jusqu'à sa mort.

DistinctionsModifier

Détail des fonctions et des mandatsModifier

Mandats parlementairesModifier

Sénat

Sous la Quatrième République

Sous la Cinquième République

Mandats locauxModifier

Mairie

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier