François Schleiter

personnalité politique française
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Schleiter.

François Schleiter
Fonctions
Secrétaire d'État au Commerce

(5 mois et 4 jours)
Président René Coty
Gouvernement Félix Gaillard
Conseiller général du canton de Verdun

(18 ans, 5 mois et 6 jours)
Prédécesseur Tourte (RPF)
Successeur Canton divisé
Secrétaire d'État à la France d'Outre-mer

(11 mois et 10 jours)
Président Vincent Auriol (1953-1954)
René Coty (1954)
Gouvernement Joseph Laniel I, II
Prédécesseur Henri Caillavet (PRS)
Successeur Roger Duveau (UDSR)
Maire de Verdun

(11 ans et 10 mois)
Prédécesseur Hyppolyte Thevenon
Successeur André Beauguitte (RI)
Sénateur de la Meuse

(24 ans, 5 mois et 6 jours)
Élection
Réélection ,

(10 ans, 5 mois et 19 jours)
Élection
Réélection ,
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Verdun (Meuse)
Date de décès (à 79 ans)
Lieu de décès Cannes (Alpes-Maritimes)
Parti politique CNIP, puis RI
Père Victor Schleiter
Profession Avocat

François Schleiter, né le à Verdun et mort le à Cannes, est un homme politique français.

BiographieModifier

Il est le fils de Victor Schleiter, ancien maire de Verdun (1925-1933) et député de la Meuse (1924-1933), et le frère de Gabriel Schleiter, président de l'Union Française. Après des études de droit à Paris, il s'inscrit au barreau de Nancy en 1935.

Il est mobilisé durant la Seconde Guerre mondiale comme officier de tirailleur et est fait prisonnier. Il reçoit la Croix de guerre 1939-1940 pour son courage, puis est fait Chevalier de l'ordre de la Légion d'honneur pour faits exceptionnels de guerre le .

Carrière politiqueModifier

À la Libération, il devient directeur de cabinet du Président du Conseil général de la Meuse. Il devient ensuite chef de cabinet de Louis Jacquinot, ministre d'État.

Il est battu aux élections au Conseil de la République du , mais prend sa revanche aux élections du . Il est réélu en 1952 et en 1958.

En , il est élu maire de Verdun. Peu de temps après, il est nommé Secrétaire d'État à la France d'Outre-mer le dans le gouvernement Joseph Laniel I puis le dans le gouvernement Joseph Laniel II.

Le , il devient conseiller général du canton de Verdun. Le , il retrouve les fonctions gouvernementales en étant nommé Secrétaire d'État au Commerce.

Cinquième RépubliqueModifier

À la suite de l'adoption de la Cinquième République, il est réélu maire de Verdun en , et sénateur de la Meuse le . Il est réélu sénateur le et le . Il prend la présidence du groupe des Républicains indépendants (RI) de 1966 à 1971 et devient Vice-Président du Sénat le jusqu'au .

Il prend la présidence du Centre national des indépendants et paysans (CNIP) en , et abandonne ce poste, créé pour lui, en 1975. Il ne prend plus la parole en public et ne se représente pas aux sénatoriales d'.

 
Ecriture et autographe extraits d’une lettre de François Schleiter (1911–1990), sénateur de la Meuse et Vice-Président du Sénat.

DistinctionsModifier

Détail des fonctions et des mandatsModifier

Fonctions gouvernementalesModifier

Mandats parlementairesModifier

Sénat

Sous la Quatrième République

Sous la Cinquième République

Mandats locauxModifier

Conseil général
Mairie

Fonctions politiquesModifier

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier