Marie-Anne Barbat-Layani

haute fonctionnaire française

Marie-Anne Barbat, épouse Layani, née le à Ussel, en Corrèze, est une haute fonctionnaire.

Inspectrice générale des finances de 2002 à 2007, elle devient directrice générale adjointe du Crédit agricole de 2007 à 2010, puis directrice adjointe au cabinet du Premier ministre François Fillon de 2010 à 2012[1], inspectrice générale des finances de 2012 à 2014, directrice générale de la Fédération bancaire française de 2014 à 2019[2],[3], et secrétaire générale du ministère des Comptes publics depuis le . Elle est également membre du conseil exécutif du Medef depuis 2014[1].

BiographieModifier

Marie-Anne Barbat naît le à Ussel, en Corrèze[4],.

ÉtudesModifier

Elle passe un baccalauréat scientifique en 1984 puis entre en classes préparatoires littéraires au Lycée Victor-Duruy. En 1985, elle entre à l'institut d'études politiques de Paris et en sort diplômée (section Service public) en 1988[5]. En 1989, elle suit un master de politique et de macroéconomie à l'université de New York. En 1991, elle entre à l'ENA (promotion Léon-Gambetta)[6].

CarrièreModifier

Elle rejoint la Direction générale du Trésor en 1993, d'abord au Club de Paris, puis au Service des participations de l'État où elle suit le secteur de l'énergie. De 1997 à 1999, elle est attachée financière à la Représentation permanente de la France auprès de l'Union européenne. Elle rejoint ensuite le cabinet du ministre des finances comme conseillère Europe, ou elle prépare la presidence française et participe au Sommet we Lisbonne. Revenue au Trésor, elle est nommée chef du bureau des banques et Secrétaire générale de l'euro, pilotant le projet du passage à l'euro fiduciaire. Elle exerce ensuite jusqu'en 2007 différentes fonctions managériales à la direction générale du Trésor,

De 2007 à 2010, elle rejoint la Fédération du Crédit agricole comme directrice générale adjointe chargée des finances des Caisses régionales et des affaires européennes. De 2010 à 2012, elle est directrice adjointe au cabinet du Premier ministre François Fillon. Elle y est plus particulièrement en charge des dossiers économiques, sociaux, industriels, culturels, budgétaires et fiscaux, et gère notamment la crise de la dette souveraine.

De 2012 à 2014, elle rejoint l'inspection générale des finances[7]. En 2014, elle rejoint de nouveau le secteur privé et devient directrice générale de la Fédération bancaire française[8]t et de l'Association française des banques (qui gère la branche professionnelle de la banque - 360 000 salariés) placée. Elle réorganise l'association qui monte en puissance sur les sujets numériques et développement durable. Elle est remplacée par Benoît de La Chapelle Bizot (par interim) , puis par Maya Atig lors de sa nomination à Bercy[9] . Elle entre en 2014 au sein du conseil exécutif du Medef[1].

Le , elle est nommée en conseil des ministres secrétaire générale des ministères économiques et financiers, prenant ses fonctions le 1er décembre[9].

Vie privéeModifier

Elle est l'épouse de Stéphane Layani[10], énarque lui aussi, soutien affiché d'Emmanuel Macron et directeur du marché de Rungis depuis 2012[9].

DistinctionsModifier

RéférencesModifier

Liens externesModifier