Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mérieux.
Marcel Mérieux
Nom de naissance Jean Marie Marcel Meyrieux
Naissance
Lyon, Rhône (France)
Décès (à 67 ans)
Nationalité Française
Pays de résidence France
Diplôme
Profession
Famille

Marcel Mérieux, né le à Lyon[1] et mort le , est un biochimiste français. Il est le fondateur de l'Institut Mérieux en 1897.

Sommaire

Formation et débutsModifier

Jean Marie Marcel Mérieux est né au 22, rue Godefroy dans le 6e arrondissement de Lyon. À sa naissance, son père est un négociant de 35 ans, François Meyrieux, et son épouse se nomme Pierrette Moreau, 26 ans[1].

Un des premiers élèves de l'École de chimie de Lyon, connue aujourd'hui sous le nom de CPE Lyon, où il a Jules Raulin pour maître et Victor Grignard pour camarade, il réalise une thèse sur les colorants utilisés pour la reconnaissance des microbes. Dès 1894, il choisit d'entrer comme préparateur à l'Institut Pasteur de Paris où il devient l'assistant personnel d'Émile Roux. Il manipule des micro-organismes comme le bacille de la peste découvert par Alexandre Yersin et se bat constamment contre le manque d'asepsie dans le milieu médical.

N'étant pas parvenu à créer un laboratoire d'analyses médicales à Paris, Marcel Mérieux essaye de produire, sur l'emplacement d'une usine de colorants dans le quartier de Vaise à Lyon, le sérum antistreptococcique utilisé pour lutter contre la fièvre puerpérale mais sans réussite au niveau de l'exploitation commerciale. Puis, il fonde en 1897 dans la même ville l'Institut biologique Marcel-Mérieux qu'il installe dans un hôtel particulier construit par son frère, rue Childebert. Cet institut est aujourd'hui appelé Sanofi Pasteur et appartient au groupe pharmaceutique Sanofi-Aventis.

TravauxModifier

Marcel Mérieux travaille sur la tuberculine (bacille de Koch) et le sérum antidiphtérique. De plus, il est le premier à mettre en place le sérum antitétanique sur lequel travaillera plus tard Charles Mérieux, son fils. Après la guerre, avec l'acquisition d'un terrain à Marcy-l'Étoile, il installe ses chevaux et les utilise pour la fabrication de son sérum anti-aphteux.

SuccessionModifier

Marcel Mérieux épouse le 5 janvier 1903 Marguerite Jeanne Joséphine Condamin[1]. Il meurt en 1937 à l'âge de 67 ans. Son fils Charles lui succède à la tête de l'Institut.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Le virus de la découverte (Charles Mérieux), R. Laffont, 1988.
  • Sans frontières entre les deux médecines de Claude Bernard au vétérinaire Galtier, Docteur Charles Mérieux, Académie de Lyon, 20 janvier 1970.

Liens externesModifier