Sanofi Pasteur

Sanofi Pasteur
Création L'Institut biologique Mérieux, est créé en 1897
Dates clés Création de Sanofi Pasteur, avec la fusion entre Sanofi et Aventis le
Fondateurs Marcel Mérieux (1870-1937)
Personnages clés Charles Mérieux (1907-2001), John FitzGerald, Richard Slee
Forme juridique Société à responsabilité limitéeVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Lyon
Drapeau de France France
Direction Thomas Triomphe[1]
Actionnaires SanofiVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Industrie pharmaceutique
Produits Vaccins
Société mère Sanofi
Sociétés sœurs Genzyme
Filiales Shantha Biotechnics (2009)
Effectif 6 275 en 2018
SIREN 349 505 370
Site web www.sanofipasteur.com

Fonds propres 1 396 000 000 € en 2018
Chiffre d'affaires 2 131 000 000 € en 2018
Résultat net 391 000 000 € en 2018[2]

Sanofi Pasteur est un laboratoire pharmaceutique. Il est l'un des leaders mondiaux des vaccins et fait partie du groupe pharmaceutique Sanofi. Le siège est situé à Lyon (quartier de Gerland dans le 7e arrondissement). Le groupe détient 25 % du marché mondial des vaccins[3].

HistoireModifier

En 1897, ancien élève de Louis Pasteur, Marcel Mérieux fonde à Lyon l'institut Mérieux avec Henri Carré. Il concentre peu à peu ses activités sur la production de sérums antitétaniques et antidiphtériques, à usage humain et vétérinaire, puis de sérum anti-aptheux. Après la disparition de son fils aîné, le laboratoire est repris par son fils Charles Mérieux (1907-2001) qui, en 1947, implante l'institut à côté des abattoirs de Gerland.

En 1967, est créée la Fondation Mérieux, qui se donne pour mission de faire avancer la médecine préventive dans les pays en développement. Elle est dotée de 15 millions d'euros de budget annuel.

Dans les années 1960, l'institut Pasteur ayant des difficultés financière qui le pousse à demander l'aide de l'État français. Celui-ci en contrepartie demande la création d'une filiale dédié à la production. Ce qui est fait en 1972, avec la création de l'Institut Pasteur Production. Le laboratoire Bellon puis Sanofi, alors filiale d'Elf, entreprise publique, prendront des participations minoritaires dans l'Institut Pasteur Production. En , les deux secteurs de production sont séparés entre Pasteur-Sanofi diagnostics à qui revient la production des produits de diagnostic (réactifs biologiques) et Pasteur-Mérieux, pour la production de vaccins et de sérums. L'institut Mérieux devient, lui aussi, majoritaire (51 %) dans son association avec l'institut Pasteur[4].

Avec le rachat du groupe canadien Connaught Laboratories, en 1989, l'entreprise est renommée Pasteur Mérieux Connaught en 1990[5]. En 1994, Rhône-Poulenc, maison mère de l'institut Mérieux prend la totalité des parts[6].

En 1999/2000, Pasteur Mérieux devient Aventis Pasteur, avec la fusion de Rhône-Poulenc et Hoechst pour former le groupe Aventis[6],[7].

En 2004, avec la fusion de Sanofi avec Aventis, l'entreprise devient Sanofi Pasteur[7].

En , Sanofi Pasteur, la division vaccin de Sanofi est autorisé à mettre sur le marché brésilien Dengvaxia, un vaccin contre la dengue, déjà autorisé au Mexique, aux Philippines et au Brésil[8]. Mais début 2018, après la mort de plusieurs enfants aux Philippines, Sanofi doit stopper brutalement sa campagne de vaccination[9]. En 2017, le directeur du Croissant-Rouge irakien porte plainte contre Sanofi Pasteur et Baxter et demande des dommages et intérêts pour la vente de sang contaminé au VIH en 1989 par l'intermédiaire de l'Institut Mérieux[10].

VaccinsModifier

Sanofi Pasteur produit des vaccins destinés à prévenir une vingtaine de maladies infectieuses[11].

Maladies bactériennes :

Maladies virales :

Sites de Sanofi PasteurModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externeModifier

NotesModifier

  1. http://mediaroom.sanofi.com/sanofi-remanie-son-comite-executif-en-ligne-avec-sa-feuille-de-route-strategique-2020/
  2. https://www.societe.com/societe/sanofi-pasteur-349505370.html
  3. Les Échos, La vaccination cherche un nouveau souffle, Les Échos, publié le 9 mars 2009 [1], consulté le 9 mars 2009
  4. Badou Gérard, « Les bonnes affaires de l'institut Pasteur », sur lexpress.fr, (consulté le 9 avril 2020)
  5. « Pasteur-Mérieux-Connaught devient numéro un mondial des vaccins. », sur Le Monde,
  6. a et b Julie Joly, « Rectificatif », sur L'Express,
  7. a et b « Radioscopie Sanofi Pasteur MSD », sur Pharmaceutique,
  8. Dengvaxia®, premier vaccin contre la dengue enregistré au Brésil
  9. Lise Barnéoud et Chloé Hecketsweiler, Vaccination contre la dengue : le fiasco de Sanofi dans Le Monde du 7 mars 2018 Suppl. Sciences et Médecine
  10. Jean-Sébastien Stehli, « Du sang contaminé vendu à l'Irak? », L'Express,‎ (lire en ligne)
  11. http://www.sanofipasteur.com/sanofi-pasteur2/front/index.jsp?siteCode=SP_CORP&codeRubrique=9&lang=FR
  12. « Le plus grand centre biologique du monde », sur usinenouvelle.com/ (consulté le 12 juillet 2020).