Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fernandes.

Manuel Fernandes
Image illustrative de l’article Manuel Fernandes
Manuel Fernandes en 2018
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Russie FK Krasnodar
Numéro 99
Biographie
Nom Manuel Henriques Tavares Fernandes
Nationalité Drapeau : Portugal Portugais
Naissance (33 ans)
Lieu Lisbonne (Portugal)
Taille 1,78 m (5 10)
Poste Milieu défensif
Parcours junior
Saisons Club
1997-2004Drapeau : Portugal Benfica
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2004-2007Drapeau : Portugal Benfica 097 0(4)
2006 Drapeau : Angleterre Portsmouth FC 012 0(0)
2007 Drapeau : Angleterre Everton FC 009 0(2)
2007-2011Drapeau : Espagne Valence CF 084 0(2)
2008 Drapeau : Angleterre Everton FC 018 0(0)
2011 Drapeau : Turquie Beşiktaş 024 0(3)
2011-2014Drapeau : Turquie Beşiktaş 092 (17)
2014-2019Drapeau : Russie Lokomotiv Moscou 144 (34)
2019-Drapeau : Russie FK Krasnodar 000 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2003Drapeau : Portugal Portugal -17 ans 004 0(1)
2004Drapeau : Portugal Portugal -19 ans 005 0(1)
2004-2008 Drapeau : Portugal Portugal espoirs 030 0(7)
2005-Drapeau : Portugal Portugal 015 0(3)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 2 septembre 2019

Manuel Fernandes est un joueur de football portugais d'origine cap-verdienne né le . Il est international portugais depuis l'année 2005.

BiographieModifier

Fernandes est parfois comparé à Claude Makélélé, ce qui lui vaut le surnom de « Manélélé ». Mais la concurrence reste élevée avec une génération riche en talents (Cristiano Ronaldo, Ricardo Quaresma, Miguel, Nani, Simão Sabrosa, João Moutinho...).

Il est le cousin de l'international suisse Gelson Fernandes, talentueux milieu de terrain ayant notamment évolué au Stade rennais.

Il inscrit régulièrement de superbes buts, et ses qualités techniques lui permettent de se défaire des pressings les plus serrés[réf. nécessaire].

BenficaModifier

Valence CFModifier

Fernandes rejoint le Valence CF pour une indemnité de transfert de 18 M€ en 2007. Il est prêté 6 mois en janvier 2008 aux Anglais d'Everton. Il revient en Espagne à la fin de la saison saison 2007-2008 et profite de la confiance que lui accorde l’entraîneur Unai Emery pour s'y imposer comme titulaire.

BeşiktaşModifier

Il rejoint le Besiktas JK en janvier 2011, où il joue peu pour sa première demi-saison. Il sera entrainé par son compatriote Carlos Carvalhal la saison suivante (2011-2012), joue régulièrement et devient le « chouchou » du public qui le voit comme un « maestro ». Après une saison 2012-2013 plus terne sous les ordres de Samet Aybaba, ce dernier, licencié, règle ses comptes en décembre 2013 en le présentant comme un alcoolique dans un club islamiste (un précepte islamiste est que l'ivresse est interdite pendant la prière). Il lui reproche spécifiquement d'avoir « bu avant la majorité des entrainements », et d'avoir « été interpellé plusieurs fois en présence d'une prostituée », mais aussi d'avoir « refusé un transfert très lucratif pour tous, pour finalement partir gratuitement en fin de contrat »[1].

Lokomotiv MoscouModifier

Il rejoint par la suite le Lokomotiv Moscou en Russie.

FK KrasnodarModifier

Sélection du PortugalModifier

Manuel Fernandes reçoit un total de 30 sélections avec les espoirs, pour sept buts inscrits[2].

Avec cette équipe, il participe à deux reprises à la phase finale du championnat d'Europe espoirs, en 2006 puis en 2007. Lors de l'édition 2006 organisé dans son pays natal, il joue trois matchs. Avec un bilan d'une seule victoire et deux défaites, le Portugal ne parvient pas à dépasser le premier tour. Par la suite, lors de l'édition 2007 qui se déroule aux Pays-Bas, il joue quatre matchs. Lors de cette compétition, il se met en évidence en inscrivant un but lors du dernier match de poule contre Israël. Le Portugal se classe sixième du tournoi[2].

Il officie à plusieurs reprises comme capitaine de la sélection des espoirs. Il est pour la première fois capitaine en septembre 2007, lors d'une rencontre face au Monténégro rentrant dans le cadre des éliminatoires de l'Euro espoirs 2009. Fernandes fait honneur à son nouveau statut, en étant l'auteur d'un doublé. Le Portugal s'impose sur le large score de 4-0[2].

Manuel Fernandes reçoit un total de 15 sélections en équipe du Portugal A entre 2005 et 2018, inscrivant trois buts[3].

Il joue son premier match en équipe du Portugal le 9 février 2005, en amical contre l'Irlande. Il entre en jeu sur le terrain au cours de la seconde mi-temps, en remplacement de son coéquipier Cristiano Ronaldo. Le Portugal s'incline sur la plus petite des marges à Lansdowne Road (défaite 1-0). Le 26 mars de la même année, il reçoit sa deuxième sélection, lors d'une rencontre amicale face au Canada. A cette occasion, il inscrit son premier but avec le Portugal. Les Portugais s'imposent 4-1 face aux Canadiens[3].

Le 3 septembre 2010, il inscrit son deuxième but avec le Portugal, lors d'une rencontre face à Chypre rentrant dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2012. Les deux équipes se neutralisent à l'issue d'un match prolifique en buts (4-4). Son troisième et dernier but intervient le 10 novembre 2017, en amical contre l'Arabie saoudite (victoire 3-0)[3].

En 2018, Manuel Fernandes est retenu par le sélectionneur Fernando Santos afin de participer à la Coupe du monde organisée en Russie. Lors de ce mondial, il ne joue qu'une seule rencontre : le huitièmes de finale perdue face à l'Uruguay. Il entre sur le terrain en toute fin de rencontre, en remplacement de son coéquipier João Mário. Le Portugal s'incline sur le score de 2 buts à 1. Il s'agit de sa dernière sélection avec le Portugal[3].

PalmarèsModifier

Benfica
Valencia
Besiktas
Lokomotiv Moscou

Notes et référencesModifier

  1. (pt)“Cheirava-se o odor a álcool na boca” de Manuel Fernandes, Skorer (Milliyet), cité par Luís Miguel Nunes (blog), 17 décembre 2013
  2. a b et c Statistiques avec les espoirs sur transfermarkt.fr
  3. a b c et d Statistiques en équipe nationale sur transfermarkt.fr

Liens externesModifier