Mais qu’est-ce que j’ai ?

Mais qu'est-ce que j'ai ?

Single de Yves Montand
Sortie 1947
Enregistré 3 novembre 1947
Paris
Durée 2:45
Langue Français
Genre Slow fox
Format Disque 78 tours
Auteur Édith Piaf
Compositeur Henri Betti
Édition Paul Beuscher
Label Odéon

Mais qu'est-ce que j'ai ? est une chanson française composée en 1947 par Henri Betti avec des paroles d'Édith Piaf. Elle a été déposée à la Sacem le et éditée par Paul Beuscher[1].

HistoireModifier

En 1947, Édith Piaf et Yves Montand venaient de se quitter amicalement et Édith Piaf avait écrit les paroles d'une chanson en souvenir de leur histoire d'amour dont le départ était Mais qu'est-ce que j'ai à tant l'aimer que ça me donne envie de crier !. Elle demanda à Henri Betti de mettre la musique sur ses paroles en s'inspirant du style d'Yves Montand.

Quand ils finirent d'écrire la chanson, Henri Betti partit la proposer à Yves Montand chez lui et il lui proposa aussi C'est si bon qu'il avait écrite avec des paroles d'André Hornez au même moment que Mais qu'est-ce que j'ai ? et déposée à la SACEM le même jour.

Avant d'enregistrer Mais qu'est-ce que j'ai ? sur un disque, Yves Montand chanta la chanson au Théâtre de l'Étoile en . En , il rechanta la chanson au Théâtre de l'Étoile pour son récital avec l'orchestre de Bob Castella[2].

En 1959, il chanta la chanson à Broadway pour le concert An Evening with Yves Montand présenté au Henry Miller's Theatre (en) du au . En 1961, il rechanta la chanson à Broadway pour un autre concert présenté au John Golden Theatre (en) du au .

Liste des pistesModifier

78 tours — Odéon 281.859 enregistré le avec une orchestration de Jean Marion.

A. Mais qu'est-ce que j'ai ?
B. Ma p'tite Môme (musique de Marguerite Monnot et paroles d'Henri Contet)[3]

ReprisesModifier

Le , Bernard Hilda enregistre la chanson avec son orchestre. Sur l'autre face du disque, il enregistre C'est si bon.

Le et le , Henri Betti interprète la chanson au piano aux émissions de radio Un quart d'heure avec et Gala de Bernay.

Le , Raymond Girerd enregistre la chanson avec l'orchestre de Louis Ferrari.

En 1949, Yvonne Blanc enregistre la chanson au piano. Sur l'autre face du disque, elle enregistre également au piano C'est si bon.

En 1950, Nila Cara enregistre la version féminine de la chanson (toujours avec des paroles d'Édith Piaf) pour l'album Les Chanteuses de la Place Pigalle[4].

En 1958, Léo Chauliac enregistre la chanson avec son orchestre pour l'album 25 ans de succès.

En 1960, Roland Bourque enregistre la chanson au piano pour l'album Piano Moods à la Française.

En 1963, Henri Leca enregistre un medley de la musique avec son orchestre pour l'album Surprise-Partie Monstre où il enregistre également un medley de trois autres musiques composées par Henri Betti : La Polka des barbus, C'est si bon et Maître Pierre[5].

En 1965, Raymond Berthiaume (en) enregistre la chanson avec l'orchestre de Roger Gravel pour l'album L'inoubliable[6]. En 1958, il avait enregistré C'est si bon avec son groupe instrumental Les 3 Bars pour l'album Rêver.

En 1974, Bruno Lorenzoni enregistre la chanson avec son orchestre pour l'album Danse avec Moi où il enregistre également La Chanson du maçon et C'est si bon[7].

En 1985, Nelly Gustin chante la chanson avec l'orchestre de Robert Quibel à l'émission Thé Dansant présentée par Charles Level.

En 1993, Stéphane Chomont chante la chanson avec l'orchestre de Jean Sala à l'émission La Chance aux chansons présentée par Pascal Sevran.

En 2013, Clark Baxtresser enregistre la chanson en jouant au piano électrique Wurlitzer.

En 2015, Lambert Wilson enregistre la chanson avec des arrangements musicaux de Bruno Fontaine pour l'album Wilson chante Montand[8].

AdaptationModifier

En 1949, Harold Rome écrit les paroles anglaises et la chanson est enregistrée en par Madelyn Russell avec l'orchestre de Mitch Miller. Le titre de la chanson devient What Can I Do ?.

FilmographieModifier

En 1951, André Tabet fredonne la chanson dans le court-métrage Compositeurs et Chansons de Paris où il fredonne aussi La Chanson du maçon, Le Régiment des mandolines et C'est si bon.

En 1953, la mélodie de cette chanson est jouée à l'orgue de Barbarie dans le film Soyez les bienvenus où les mélodies de Maître Pierre, Rien dans les mains, rien dans les poches et C'est si bon sont également jouées. Ces quatre chansons ont été composées par Henri Betti et enregistrées par Yves Montand.

AnecdotesModifier

En 1925, le compositeur Henri Christiné et le parolier Rip écrivent une chanson qui porte le même titre pour Marie Dubas qui l'interprète dans l'opérette P.L.M présentée au Théâtre des Bouffes-Parisiens[9].

En 1993, Christian Vidal écrit et interprète une chanson qui porte le même titre[10].

RéférencesModifier

  1. [1] sur Chansons Retros
  2. [2] sur Encyclopédisque
  3. [3] sur Encyclopédisque
  4. [4] sur Discogs
  5. [5] sur Discogs
  6. [6] sur Discogs
  7. [7] sur 45worlds
  8. [8] sur Wilson chante Montand
  9. [9] sur Chansons Retros
  10. [10] sur Discogs