Mag Bodard

productrice française
Mag Bodard
Description de cette image, également commentée ci-après
Mag Bodard en 1972.
Nom de naissance Margherita Maria Renata Perato
Naissance
Turin, Drapeau de l'Italie Italie
Nationalité Française
Décès (à 103 ans)
Rue Perronet, Neuilly-sur-Seine, Drapeau de la France France
Profession Productrice de cinéma et de télévision
Films notables Les Parapluies de Cherbourg
Les Demoiselles de Rochefort
Peau d'Âne

Mag Bodard (née Margherita Maria Renata Perato le à Turin et morte le [1]) est une productrice de cinéma et de télévision française.

BiographieModifier

Alors correspondante du magazine Elle en Indochine, elle épouse le journaliste et écrivain Lucien Bodard. À son retour en France, elle devient par la suite la compagne de Pierre Lazareff, lui aussi journaliste et directeur du quotidien France-Soir[2]. Cependant, comme ce dernier ne l'engage pas dans l'équipe de l'émission de télévision Cinq colonnes à la une, elle se lance dans le cinéma en misant sur un nouveau venu qui veut réaliser une comédie musicale entièrement chantée : Jacques Demy et ses Parapluies de Cherbourg. Le film obtient la palme d'or au festival de Cannes 1964.

Elle révèle et soutient alors de nombreux talents dont Maurice Pialat (L'Enfance nue), Agnès Varda (Le Bonheur), Robert Bresson (Au hasard Balthazar), André Delvaux (Un soir, un train), Michel Deville, Nina Companeez. Elle lancera aussi Claude Miller (La Meilleure Façon de marcher).

Elle cesse la production cinématographique en 1977, mais continue une activité de plus en plus consacrée à la télévision. Elle a 90 ans quand, en 2006, elle produit L'inconnue de la départementale, pour la télévision. Ses sociétés de production ont été successivement Parc Films, fondée en 1963 et dissoute en 1972, puis Ciné Mag Bodard alias « Cinémag ».

En 2005, la réalisatrice et écrivaine Anne Wiazemsky lui consacre un documentaire de cinquante-deux minutes pour la télévision intitulé Mag Bodard, un destin.

Elle meurt à l'âge de 103 ans le à Neuilly-sur-Seine, un mois après Michel Legrand, lequel avait composé la musique de nombre de ses productions. Elle est inhumée au cimetière ancien de Neuilly-sur-Seine (division 9)[3].

FilmographieModifier

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Philippe Martin, Mag Bodard : portrait d'une productrice, préfacé par Anne Wiazemsky, Grandvilliers, Le Tour verte, 2013 (ISBN 9782917819234).

Liens externesModifier