Ouvrir le menu principal

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Macif (homonymie).

Macif
Image illustrative de l’article Macif (trimaran)
Macif quitte le port du Havre pour prendre le départ de la Transat Jacques Vabre 2015
Type Maxi-Trimaran
Classe Ultime
Fonction course au large
Gréement Sloop
Histoire
Architecte VPLP
Chantier naval CDK Technologies
Multiplast
Lancement 18 août 2015
Caractéristiques techniques
Longueur 30 m
Maître-bau 21 m
Tirant d'eau 4,5 m
Tirant d'air 35 m
Déplacement 14,5 t
Appendice 3 safrans en T ;

2 foils ; 1 dérive

Voilure 430 m2 au près
650 m2 au portant
Carrière
Pavillon Pavillon national français France

Macif est un maxi-trimaran construit à Lorient et lancé en 2015. Conçu par le cabinet français d'architecture navale VPLP, avec le soutien de GSea Design pour tout ce qui concerne le calcul de la structure, il est consacré à la course au large et la chasse aux records. À son bord, son skipper François Gabart remporte la Transat Jacques-Vabre 2015, en double avec Pascal Bidégorry, puis la Transat anglaise 2016 et établit un nouveau record du monde en solitaire en 2017.

Conception et caractéristiquesModifier

Sur les conseils de Thomas Coville[1], François Gabart quitte le circuit IMOCA (monocoque) sur lequel il a remporté le Vendée Globe 2012-2013 et la Route du Rhum 2014 dans sa catégorie, pour se consacrer aux grands records à la voile avec la réalisation d'un maxi-trimaran de 100 pieds[2]. Soutenu par la Macif, une société d'assurance mutuelle, qui consacre 25 millions d'euros sur cinq ans au projet[1], Gabart se tourne vers le cabinet d'architectes Van Peteghem Lauriot-Prévost, référence en matière de course au large[3],avec le soutien de GSea Design pour tout ce qui concerne le calcul de la structure[4].

Le trimaran Macif est inspiré des deux précédents maxi de VPLP[5],[6] Maxi Banque Populaire V (devenu Spindrift 2) et surtout Groupama 3[7] (devenu Idec Sport). L'accent a été mis sur la légèreté pour pouvoir être mené au maximum de ses capacités par un solitaire[1]. Pour gagner en poids, les coques sont plus fines que celles de Groupama 3 et la coque centrale est vide[5] : la cellule de vie est entièrement installée dans un cockpit couvert où sont ramenées toutes les manœuvres[5]. Les flotteurs sont équipés de foils en forme de « L » qui permettent de sustenter[Note 1] le trimaran[5] dans certaines conditions de mer et de vent.

HistoriqueModifier

Macif est lancé à Lorient le 18 août 2015, après 18 mois de construction[5]. Faute de temps avant le départ de la Transat Jacques-Vabre 2015, le voilier quitte Le Havre le 25 octobre avec un seul foil, à tribord[6]. François Gabart embarque comme co-skipper Pascal Bidégorry, fort de son expérience sur maxi-trimaran (skipper du Maxi Banque Populaire V de 2008 à 2011) et de la stratégie à bord de Dongfeng lors de la Volvo Ocean Race 2014-2015[8]. Après avoir pris la tête au niveau du Cap-Vert, le duo arrive en vainqueurs à Itajaí, au Brésil, le 7 novembre, après 12 jours, 17 heures et 29 minutes.

En 2016, François Gabart part favori de la Transat anglaise, qu'il remporte après un long duel avec Thomas Coville sur Sodebo Ultim'[9].

En novembre 2018, il termine second de la route du Rhum après avoir mené presque tout le long de la course mais rattrapé dans les derniers milles par Francis Joyon sur Idec Sport (ex Groupama 3), lors du contournement de la Guadeloupe et handicapé par la perte d'un safran et un foil cassé.

En novembre 2019, il participe à Brest Atlantiques[10],[11].

PalmarèsModifier

  • 2016 :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Le verbe sustenter est utilisé ici dans la signification - un peu désuète - de soutenir, porter : Sustenter (CNRTL).
    La portance est générée par les forces hydrodynamiques s’exerçant sur la composante horizontale des foils.

RéférencesModifier

  1. a b et c Emmanuel Versace, « Un défi XXL pour François Gabart », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  2. Chloé Lottret, « Présentation du nouveau trimaran de François Gabart », sur bateaux.com, (consulté le 19 mai 2015).
  3. Anouk Corge, « Le Roux, premier de sa classe », sur lequipe.fr, (consulté le 8 novembre 2015).
  4. « GSea Design. Les cerveaux des foils », Le Telegramme,‎ (lire en ligne, consulté le 16 mars 2018)
  5. a b c d et e Didier Ravon, « Macif décrypté par François Gabart », Voiles et Voiliers,‎ , p.78-79.
  6. a et b Bernard Bilzic, « La mesure de la démesure », sur voilesetvoiliers.com, (consulté le 8 novembre 2015).
  7. « Le trimaran Macif de François Gabart, les architectes de VPLP racontent sa conception », sur vplp.fr, (consulté le 8 novembre 2015).
  8. « Transat Jacques-Vabre: Gabart embarque Bidégorry », sur sports.fr, (consulté le 8 novembre 2015).
  9. Didier Ravon, « Le grand chelem de François Gabart ! », sur Voiles et Voiliers, (consulté le 11 mai 2016)
  10. « https://www.bretagne-info-nautisme.fr/fr - Brest-atlantiques-2019 » (consulté le 17 novembre 2019)
  11. « https://www.brestatlantiques.com - La Course Brest-atlantiques » (consulté le 17 novembre 2019)

Voir aussiModifier