Ouvrir le menu principal

Lundi de Pâques

lendemain du jour de Pâques

Lundi de Pâques
Course aux œufs de Pâques devant la Maison-Blanche en 1929.
Course aux œufs de Pâques devant la Maison-Blanche en 1929.

Date Lendemain du jour de Pâques
Date précédente 2 avril 2018
Date courante 22 avril 2019
Date suivante 13 avril 2020
Lié à Pâques
Lundi de Pâques en Russie. F. Goretskiy, « Hristosovanie », 1850.
Lundi de Pâques férié dans le monde.

Le lundi de Pâques est le lendemain du jour de Pâques, donc sa date est variable. En 2019, c'est le lundi 22 avril et, en 2020, ce sera le 13 avril.

La fête de Pâques se déroule, depuis les tous premiers siècles[1], pendant toute la semaine qui suit le dimanche de la Résurrection. Cette semaine porte les noms de semaine de Pâques ou octave de Pâques en Occident, Semaine radieuse ou semaine du Renouveau en Orient, Semaine sainte en Amérique latine et en Espagne.

Cette semaine était fériée dans certains pays et à certaines époques. En France, depuis le concordat de 1801, seul le lundi de Pâques est resté férié. Actuellement, le lundi de Pâques est férié dans l’ensemble des pays d’Europe sauf en Russie, au Portugal et dans la plupart des régions d'Espagne.

Sommaire

Signification liturgique et religieuseModifier

Le lundi de Pâques est le deuxième jour de l'octave de Pâques.

  • Dans le nouvel ordo liturgique de Paul VI, l'octave de Pâques a été conservée ;
  • Dans le rite byzantin, en signe de joie, les offices sont abrégés et simplifiés.

La journée liturgique du lundi radieux commence par les vêpres chantées le dimanche soir et durant lesquelles, dans les églises orthodoxes, l'Évangile (Jn 20, 19-25) est lu dans le plus grand nombre possible de langues anciennes et actuelles.

Après les sept jours douloureux et dramatiques de la Passion du Christ (Semaine sainte), le jour de la Résurrection, le premier jour d'une nouvelle semaine, inaugure un temps nouveau de paix et de joie. C'est un « huitième jour » destiné à durer toute une semaine de sept dimanches et à préfigurer une éternité paisible et radieuse[2].

Coutumes folkloriques du lundi de PâquesModifier

Dans certains pays, le lundi de Pâques donne encore lieu à des coutumes folkloriques.

  • En Pologne, le lundi de Pâques connu sous le nom de « Śmigus dyngus » (lundi mouillé), les Polonais s’aspergent d’eau. L’eau symbole de la vie, rappelle aux chrétiens leur baptême et avec celui-ci la participation à la mort et à la résurrection du Christ pour une vie nouvelle. Famille et amis versent de l’eau les uns sur les autres. Autrefois les jeunes hommes jetaient de l’eau sur les jeunes femmes célibataires ; le mardi elles pouvaient prendre leur revanche. Ce jour-là, les Polonais aspergeaient aussi les champs d’eau bénite.
  • Aujourd’hui en Hongrie, les garçons aspergent les filles de parfum. Ceci porte chance. Les filles doivent récompenser les garçons en leur donnant de l’argent ou des œufs de Pâques.
  • En Angleterre, la coutume pour les lundi et mardi de Pâques est appelée « lifting » ou « headline ». Les jeunes gens vont de maison en maison en transportant une chaise décorée de fleurs. Quand une fille s’assoit sur la chaise, ils la soulèvent dans les airs trois fois. Être soulevée de la sorte, devrait porter chance à la jeune fille. Elle remercie le garçon en lui remettant de l’argent ou en l’embrassant. Le lendemain, c’est au tour des filles de soulever les garçons dans la chaise.
  • En Italie, le lundi de Pâques est appelé « Pasquetta ». Il est de coutume de préparer un pique-nique à la campagne en famille et c’est l’occasion de manger les œufs qui ont été décorés l’avant-veille. En Vallée d'Aoste, région alpine francophone, le lundi de Pâques est dénommé « pâquerette »[3].
  • Dans le sud de la France, il est (était) de coutume de faire un grand pique-nique avec la famille et les amis le lundi de Pâques à midi avec comme plat principal une grande omelette, préparée avec les œufs de Pâques. Cette tradition s'appelle « omelette de Pâques » ou « pâquette ».

Une fête mondialeModifier

Le lundi de Pâques est une fête reconnue et un jour férié dans un certain nombre de pays :

Références et notesModifier

  1. Abbé Martigny, Dictionnaire des antiquités chrétiennes, Hachette, Paris, 1865. Article « Pâques », pages 503.
  2. Constantin Andronikof, Le cycle pascal II, L'Âge d'Homme, Lausanne, 1985, pages 194 à 204.
  3. Jean-Pierre Martin, Description lexicale du français parlé en Vallée d'Aoste, éd. Musumeci, Quart, 1984.

Article connexeModifier

Liens externesModifier