Ouvrir le menu principal

Liste des héritiers du trône d'Angleterre

page de liste de Wikipédia

Cet article donne la liste des héritiers successifs du trône d’Angleterre depuis la conquête de Guillaume le Conquérant lors de la crise de succession d'Angleterre en 1066. Contrairement à d'autres monarchies les règles de succession n'incluent pas la Loi salique, les droits des femmes ne sont cependant pas toujours respectés. Les héritiers ont porté les titres de duc de Cornouailles et prince de Galles. Ces titres sont aujourd'hui portés par les héritiers du trône britannique.

Sommaire

Liste des héritiers par dynastieModifier

Le nom de la dynastie indiqué se réfère au souverain alors en place. Les héritiers peuvent appartenir à d'autres dynasties.

NormandsModifier

Héritier Parenté
avec
le monarque
Nom du monarque Devient
héritier
Cesse d'être héritier Durée
Portrait Nom
Succession incertaine (1066-1103)[1]
  Guillaume Adelin fils Henri Ier 5 août 1103
sa naissance
25 novembre 1120
son décès
17 ans, 3 mois et 20 jours
  Mathilde d'Angleterre fille 25 novembre 1120
décès de son frère
22 décembre 1135
usurpation du trône par son cousin Etienne
15 ans et 27 jours

Maison de BloisModifier

Héritier Parenté
avec
le monarque
Nom du monarque Devient
héritier
Cesse d'être héritier Durée
Portrait Nom
  Eustache de Blois, comte de Boulogne fils Étienne 22 décembre 1135
avènement de son père
17 août 1153
son décès
17 ans, 7 mois et 26 jours
  Guillaume de Blois, comte de Boulogne fils 17 août 1153
décès de son frère ainé
6 novembre 1153
écarté de la succession par le traité de Wallingford
2 mois et 20 jours
  Henri Plantagenêt, comte d'Anjou
futur Henri II
cousin 6 novembre 1153
désigné héritier
25 octobre 1154
son avènement
11 mois et 19 jours

PlantagenêtsModifier

Branche directeModifier

Héritier Parenté
avec
le monarque
Nom du monarque Devient
héritier
Cesse d'être héritier Durée
Portrait Nom
  Guillaume Plantagenêt, comte de Poitiers fils Henri II 25 octobre 1154
avènement de son père
avril 1156
son décès
environ 1 an
  Henri Plantagenêt, dit « le Jeune » fils avril 1156
décès de son frère ainé
11 juin 1183
son décès
environ 27 ans
  Richard Plantagenêt, duc d'Aquitaine
futur Richard Ier
fils 11 juin 1183
décès de son frère ainé
6 juillet 1189
son avènement
6 ans et 25 jours
  Arthur Ier de Bretagne neveu Richard Ier 6 juillet 1189
avènement de son oncle
6 avril 1199
usurpation du trône
par son oncle Jean
9 ans et 9 mois
  Henri IV du Palatinat neveu Jean 6 avril 1199
avènement de son oncle
1er octobre 1207
naissance de son neveu
8 ans, 5 mois et 25 jours
  Henri de Winchester
futur Henri III
fils 1er octobre 1207
sa naissance
19 octobre 1216
son avènement
9 ans et 18 jours
  Richard d'Angleterre, comte de Cornouailles frère Henri III 19 octobre 1216
avènement de son frère
17 juin 1239
naissance de son neveu
22 ans, 7 mois et 29 jours
  Édouard d'Angleterre, dit « longues jambes »
futur Édouard Ier
fils 17 juin 1239
sa naissance
20 novembre 1272
son avènement
33 ans, 5 mois et 3 jours
  Henri d'Angleterre fils Édouard Ier 20 novembre 1272
avènement de son père
14 octobre 1274
son décès
1 an, 10 mois et 24 jours
  Alphonse d'Angleterre, comte de Chester fils 14 octobre 1274
décès de son frère ainé
19 août 1284
son décès
9 ans, 10 mois et 5 jours
  Édouard de Caernarfon, prince de Galles
futur Édouard II
 
fils 19 août 1284
décès de son frère ainé
7 juillet 1307
son avènement
22 ans, 10 mois et 18 jours
  Thomas de Brotherton, comte de Norfolk frère Édouard II 7 juillet 1307
avènement de son frère
13 novembre 1312
naissance de son neveu
5 ans, 4 mois et 6 jours
  Édouard de Windsor, comte de Chester
futur Édouard III
fils 13 novembre 1312
sa naissance
25 janvier 1327
son avènement
14 ans, 2 mois et 12 jours
  Jean d'Eltham, comte de Cornouailles frère Édouard III 25 janvier 1327
avènement de son frère
15 juin 1330
naissance de son neveu
3 ans, 4 mois et 21 jours
  Édouard de Woodstock, prince de Galles
« Le prince Noir »
 
fils 15 juin 1330
sa naissance
8 juin 1376
son décès
45 ans, 11 mois et 24 jours
  Richard de Bordeaux, prince de Galles
futur Richard II
 
petit-fils 8 juin 1376
décès de son père
22 juin 1377
son avènement
1 an et 14 jours
  Philippa Plantagenêt, duchesse de Clarence cousine Richard II 22 juin 1377
avènement de son cousin
5 janvier 1382
son décès
4 ans, 6 mois et 14 jours
  Roger Mortimer, comte de March cousin 5 janvier 1382
décès de sa mère
20 juillet 1398
son décès
16 ans, 6 mois et 15 jours
  Edmond Mortimer, comte de March cousin 20 juillet 1398
décès de son père
30 septembre 1399
déposition de Richard II
1 an, 2 mois et 10 jours

Maison de LancastreModifier

Héritier Parenté
avec
le monarque
Nom du monarque Devient
héritier
Cesse d'être héritier Durée
Portrait Nom
  Henri de Monmouth, prince de Galles
futur Henri V
 
fils Henri IV 30 septembre 1399
avènement de son père
20 mars 1413
son avènement
13 ans, 5 mois et 18 jours
  Thomas de Lancastre, duc de Clarence frère Henri V 20 mars 1413
avènement de son frère
22 mars 1421
son décès
8 ans et 2 jours
  Jean de Lancastre, duc de Bedford frère 22 mars 1421
décès de son frère ainé
6 décembre 1421
naissance de son neveu
8 mois et 14 jours
  Henri de Lancastre, duc de Cornouailles
futur Henri VI
fils 6 décembre 1421
sa naissance
31 août 1422
son avènement
8 mois et 25 jours
  Jean de Lancastre, duc de Bedford oncle Henri VI 31 août 1422
avènement de son neveu
14 septembre 1435
son décès
13 ans et 14 jours
  Humphrey de Lancastre, duc de Gloucester oncle 14 septembre 1435
décès de son frère ainé
23 février 1447
son décès
11 ans, 5 mois et 9 jours
Succession incertaine (1447-1453)[2]
  Édouard de Westminster, prince de Galles
 
fils Henri VI 13 octobre 1453
sa naissance
25 octobre 1460
déshérité par l'acte d'Accord[3]
7 ans et 12 jours
  Richard Plantagenêt, duc d'York cousin 25 octobre 1460
désigné héritier par
l'acte d'Accord
30 décembre 1460
son décès
2 mois et 5 jours
  Édouard Plantagenêt, duc d'York
futur Édouard IV
cousin 30 décembre 1460
décès de son père
4 mars 1461
son avènement
2 mois et 2 jours

Maison d'YorkModifier

Héritier Parenté
avec
le monarque
Nom du monarque Devient
héritier
Cesse d'être héritier Durée
Portrait Nom
  Georges Plantagenêt, duc de Clarence frère Édouard IV 4 mars 1461
avènement de son frère
31 mars 1470
déclaré traître
9 ans et 27 jours
Succession incertaine (mars-octobre 1470)[4]

Maison de Lancastre (restauration)Modifier

Héritier Parenté
avec
le monarque
Nom du monarque Devient
héritier
Cesse d'être héritier Durée
Portrait Nom
  Édouard de Westminster, prince de Galles
 
fils Henri VI 3 octobre 1470
restauration de son père
11 avril 1471
déposition de son père
6 mois et 8 jours

Maison d'York (restauration)Modifier

Héritier Parenté
avec
le monarque
Nom du monarque Devient
héritier
Cesse d'être héritier Durée
Portrait Nom
  Édouard Plantagenêt, prince de Galles
futur Édouard V
 
fils Édouard IV 11 avril 1471
restauration de son père
9 avril 1483
son avènement
11 ans, 11 mois et 29 jours
  Richard de Shrewsbury, duc d'York frère Édouard V 9 avril 1483
avènement de son frère
25 juin 1483
déclaré illégitime
2 mois et 16 jours
  Édouard de Middleham, prince de Galles
 
fils Richard III 26 juin 1483
avènement de son père
9 avril 1484
son décès
9 mois et 14 jours
  Édouard Plantagenêt, comte de Salisbury neveu 9 avril 1484
désigné héritier
mars 1485
exclu de la succession
environ 1 an
  John de la Pole, comte de Lincoln neveu mars 1485
désigné héritier
22 août 1485
défaite de Richard III
environ 6 mois

Maison TudorModifier

Héritier Parenté
avec
le monarque
Nom du monarque Devient
héritier
Cesse d'être héritier Durée
Portrait Nom
Pas d'héritier reconnu (1485-1486)
  Arthur Tudor, prince de Galles
 
fils Henri VII 20 septembre 1486
sa naissance
2 avril 1502
son décès
15 ans, 6 mois et 13 jours
  Henri Tudor, prince de Galles
futur Henri VIII
 
fils 2 avril 1502
décès de son frère
21 avril 1509
son avènement
7 ans et 19 jours
Pas d'héritier reconnu (1509-1511)[5]
  Henri Tudor, duc de Cornouailles fils Henri VIII 1er janvier 1511
sa naissance
22 février 1511
son décès
1 mois et 21 jours
Pas d'héritier reconnu (1511-1516)[5]
  Marie Tudor
future Marie Ire
fille Henri VIII 18 février 1516
sa naissance
23 mars 1534
exclue de la succession
18 ans, 1 mois et 5 jours
  Élisabeth Tudor
future Elisabeth Ire
fille 23 mars 1534
désignée héritière
17 mai 1536
exclue de la succession
2 ans, 1 mois et 24 jours
Pas d'héritier reconnu (1536-1537)[5],[6]
  Édouard Tudor, prince de Galles
futur Edouard VI
 
fils Henri VIII 12 octobre 1537
sa naissance
28 janvier 1547
son avènement
9 ans, 3 mois et 16 jours
  Marie Tudor
future Marie Ire
sœur Édouard VI 28 janvier 1547
avènement de son frère
21 juin 1553
exclue de la succession
6 ans, 4 mois et 24 jours
  Jeanne Grey cousine 21 juin 1553
désignée héritière
10 juillet 1553
son avènement
19 jours
  Catherine Grey sœur Jeanne Grey 10 juillet 1553
avènement de sa sœur
19 juillet 1553
déposition de Jeanne
9 jours
  Élisabeth Tudor
future Elisabeth Ire
sœur Marie Ire 19 juillet 1553
avènement de sa sœur
17 novembre 1558
son avènement
5 ans, 3 mois et 29 jours
  Marie Ire d'Écosse cousine Élisabeth Ire 17 novembre 1558
avènement de sa cousine
8 février 1587
son décès
28 ans, 2 mois et 22 jours
  Jacques VI d'Écosse
futur Jacques Ier
cousin 8 février 1587
décès de sa mère
24 mars 1603
son avènement
16 ans, 1 mois et 16 jours

Maison StuartModifier

Avec l'avènement du roi d’Écosse Jacques VI sur le trône anglais, la liste des héritiers du trône d’Écosse et d'Angleterre se confond jusqu'à l'Acte d'union.

Héritier Parenté
avec
le monarque
Nom du monarque Devient
héritier
Cesse d'être héritier Durée
Portrait Nom
  Henri-Frédéric Stuart, prince de Galles
 
fils Jacques Ier 24 mars 1603
avènement de son père
6 novembre 1612
son décès
9 ans, 7 mois et 13 jours
  Charles Stuart, prince de Galles
futur Charles Ier
 
fils 6 novembre 1612
décès de son frère
27 mars 1625
son avènement
12 ans, 4 mois et 21 jours
  Élisabeth Stuart sœur Charles Ier 27 mars 1625
avènement de son frère
29 mai 1630
naissance de son neveu
5 ans, 2 mois et 2 jours
  Charles Stuart, prince de Galles
futur Charles II
 
fils 29 mai 1630
sa naissance
8 février 1649
abolition de la monarchie[7]
18 ans, 8 mois et 10 jours
Aucun (de 1649 à 1660, la monarchie est formellement abolie)
  Jacques Stuart, duc d'York
futur Jacques II
frère Charles II 29 mai 1660
avènement de son frère
6 février 1685
son avènement
24 ans, 8 mois et 8 jours
  Marie, princesse d'Orange
future Marie II
fille Jacques II 6 février 1685
avènement de son père
10 juin 1688
naissance de son frère
2 ans, 6 mois et 4 jours
  Jacques François Stuart, prince de Galles
 
fils 10 juin 1688
sa naissance
11 décembre 1688
défaite de Jacques II
6 mois et 1 jour
  Guillaume III cousin / époux Marie II 13 février 1689
avènement de son épouse
28 décembre 1694
devient seul monarque
5 ans, 10 mois et 15 jours
  Marie II cousine / épouse Guillaume III 13 février 1689
avènement de son époux
28 décembre 1694
son décès
5 ans, 10 mois et 15 jours
  Anne Stuart
future Anne
cousine / belle-soeur 28 décembre 1694
décès de Marie II
8 mars 1702
son avènement
7 ans, 2 mois et 8 jours
  Sophie de Bohême cousine Anne 8 mars 1702
avènement d'Anne
1er mai 1707
Acte d'Union
5 ans, 1 mois et 23 jours

Notes et référencesModifier

  1. Selon la coutume normande, l'ensemble des terres devait être partagé entre les fils du roi. La primogéniture de l'aîné s'impose en 1103 à la naissance de Guillaume Adelin.
  2. Après le décès de son oncle Humphrey en février 1447, Henri VI était le dernier représentant mâle de la dynastie Lancastre descendant d'Henri IV.
    Les héritiers les plus proches étaient les descendants de la sœur aînée d'Henri IV, Philippa de Lancastre ; cependant, comme le petit-fils de celle-ci, Alphonse V était déjà roi du Portugal, il était peu probable que la couronne d'Angleterre lui revienne.
    La branche suivante la plus proche était celle d'Élisabeth de Lancastre, autre sœur d'Henri IV et duchesse d'Exeter, dont le petit-fils Jean Holland, décédé en juin 1447 et le fils de celui-ci Henri, étaient les représentants mais le caractère violent d'Henri Holland lui aliénait des soutiens.
    Une autre branche potentielle était celle descendant de Jean Beaufort, comte de Somerset, demi-frère de Henri IV, dont la petite-fille Margaret, mère du futur Henri VII, était la représentante. La légitimité des Beaufort était cependant contestée puisqu'elle n'avait été établie que par une ordonnance du roi Richard II en 1397 et que le roi Henri IV les avait déclarés inéligibles au trône en 1407. De plus, le fait que Margaret soit une femme réduisait à néant ses chances de succéder à Henri VI.
    L'oncle de Margaret, Edmond Beaufort, était alors le suivant sur la lignée de Jean de Gand. Cependant, sa gestion désastreuse de la guerre en France conduisit de nombreux nobles à réclamer son emprisonnement ; son accession au trône aurait alors entraîné une sédition de la part de la Maison d'York.
    Enfin, Richard d'York, le cousin du roi, qui descendait en ligne masculine directe d'Edmond de Langley, le quatrième fils d'Édouard III, se considérait comme l'héritier légitime d'Henri. Il défendait sa revendication sur le même principe qu'Henri IV lorsque ce dernier s'était emparé du trône en 1399.
    Aucun de ces héritiers potentiels ne reçut cependant le titre d'héritier ou ne fut désigné comme successeur d'Henri VI.
  3. L'acte d'Accord fut rejeté par les lancastriens qui continuèrent à reconnaître Édouard comme l'héritier de son père Henri VI.
  4. Après que leurs forces aient été vaincues à la bataille de Losecoat Field, Clarence et son allié Warwick s'enfuirent en France. Clarence fut dès lors considéré comme traître et exclu de la succession. Édouard IV s'abstint de désigner un héritier. Il ne nomma pas son autre frère Richard, duc de Gloucester héritier présomptif, bien qu'il lui soit resté fidèle. Édouard resta sans successeur jusqu'à ce qu'il soit renversé le 2 octobre 1470 par Warwick et Clarence, alliés avec Marguerite d'Anjou, épouse du roi Henri VI.
  5. a b et c Les seules parentes d'Henri VIII à son avènement étaient ses deux sœurs. Cependant, le principe d'accession au trône des femmes n'était pas encore fermement établi.
    De plus, la sœur aînée d'Henri, Marguerite, fut, jusqu'en 1513, reine d'Écosse en tant qu'épouse du roi Jacques IV. Henri ne souhaitait pas que ses descendants, notamment son fils Jacques V, accèdent au trône d'Angleterre. La rivalité entre les deux pays fut notamment accrue après la bataille de Flodden Field.
    Henri ne nomma pas non plus son autre sœur Marie, veuve du roi de France Louis XII en 1515, héritière du trône.
  6. Après l'exclusion de la succession des deux filles d'Henri VIII en mai 1536, il aurait été possible au fils illégitime d'Henri, Henry FitzRoy, de réclamer le trône si le roi était venu à mourir. Cependant, sa mort en juillet 1536 laissa à nouveau le roi isolé.
  7. Charles fut reconnu comme roi par les royalistes dès l'exécution de son père. Il ne devint effectivement roi d'Angleterre que lors de la Restauration anglaise en mai 1660.

AnnexesModifier