Liste des comtes de Montfort

page d'homonymie d'un projet Wikimédia

Habituellement, quand on parle de comtes de Montfort, on parle des comtes de Montfort-l'Amaury, d'abord membres de cette puissante Maison féodale, puis leurs descendants issus de la Maison capétienne de Dreux-Bretagne et de la Maison capétienne de Valois. Bien que n'appartenant pas à ces familles, d'autres personnages furent titrés comtes de Montfort-(l'Amaury), en apanage ou par engagement, comme :

Mais il exista d'autres seigneuries et familles de Montfort. Ainsi, il y eut au moins un autre comté de Montfort :

Les comtes de Montfort-Bregenz sont une famille noble de la région du Vorarlberg : voyez l'histoire de la ville de Feldkirch, et les articles comté de Montfort et prince de Montfort (cf. les châteaux de Montfort à Langenargen et à Götzis). D'où le titre de courtoisie de comte de Montfort pris par Jérôme Bonaparte, titré prince de Montfort dans le royaume de Wurtemberg de son beau-frère Guillaume Ier.

Sans compter des seigneuries/baronnies célèbres comme Montfort de Bretagne (la famille de Montfort donna les comtes de Laval-Montfort) ; Montfort en Bourgogne ; Montfort-le-Rotrou aux confins du Perche et du Maine ; ou Montfort-sur-Risle, baronnie puis comté en Normandie ; et d'innombrables châteaux forts. Liste aux articles Montfort : cf. Château de Montfort (Alpes maritimes) ; Château de Montfort (Cantal) ; Château de Montfort (Côte d'Or) ; Château de Montfort (Dordogne) ; Château de Montfort (Manche) ; Château de Montfort (Savoie) ; Château de Montfort à Archamps (Haute-Savoie)[1]...

Notes et référencesModifier