Liste de tireurs d'élite de la Seconde Guerre mondiale sur le front de l'Est

liste d'un projet Wikimedia

Au cours de la Seconde Guerre mondiale des tireurs d'élite furent engagés dans le conflit opposant l'Union soviétique à l'Allemagne nazie et à ses alliés sur le Front de l'Est. Parmi ceux-ci, on dénombra 2 000 femmes soviétiques tireurs d'élite, dont 500 regagnèrent leurs foyers[1].

Le tireur d'élite totalisant le plus de victoires[réf. nécessaire] fut le Finlandais Simo Häyhä, sa petite taille (1 mètre 52) [2] ne l'empêcha pas de totaliser 542 soldats soviétiques tués au fusil. Les soldats servant dans l'armée soviétique lui attribuèrent le surnom de "Белая смерть" Belaya smert (la Mort Blanche)[3].

Grâce au film Stalingrad, Vassili Grigorievitch Zaïtsev (en russe : Василий Григорьевич Зайцев) obtint une célébrité mondiale. Son rôle fut interprété à l'écran par l'acteur Jude Law.

Liste de tireurs d'élite en ordre décroissant de victoiresModifier

 
Simo Häyhä durant la guerre d'Hiver
  •   Simo Häyhä : (1905-2002), tireur d'élite finlandais au cours de la guerre d'Hiver de 1939-1940 avec son fusil M28 « Pystykorva », variante du Mosin-Nagant soviétique il totalisa 542 victoires.
  •   Ivan Mikhaïlovitch Sidorenko : (1919-1994), tireur d'élite soviétique, il totalisa 500 victoires.
  •   Nikolaï Iakovlevitch Ilyin : Servit au 50e régiment de fusiliers de la Garde de l'armée soviétique, il totalisa 496 victoires.
  •   Ivan Mikhaïlovitch Koulbertinov : En service dans la 23e brigade indépendante de ski, 7e régiment de parachutistes de la Garde, il totalisa 487 victoires.
  •   Vladimir Nikolaïevitch Ptchelintsev : En service dans le 11e régiment de fusiliers, il totalisa 456 victoires dont 14 tireurs d'élite.
  •   Piotr Alexeïevitch Gontcharov : En service dans le 44e régiment de fusiliers de la Garde, il totalisa 441 victoires.
  •   Mikhaïl Ivanovitch Boudenkov : En service dans le 59e régiment de fusiliers de la Garde, il totalisa 437 victoires jusqu'en septembre 1944, 100 avec mitrailleuse[4]
  •   Fiodor Okhlopkov : (1908-1968). Iakoute, en service dans les 1243e, 234e et 259e régiment de fusiliers de la Garde, le , il totalisa 429 victoires[5]. En 1965, il lui remis l'Ordre de Lénine.
  •   Fiodor Trofimovitch Dyachenko : En service dans le 187e régiment de fusiliers de la Garde, il totalisa 425 victoires.
  •   Vassili Ivanovitch Golosov: En service dans le 81e régiment de fusiliers de la Garde, en date de juillet 1943, il totalisa 422 victoires dont 70 tireurs d'élite[4].
  •   Stepan Vassilievitch Petrenko : En service dans le 59e régiment de fusiliers de la Garde, en , il totalisa 422 victoires dont 12 tireurs d'élite.
  •   Nikolaï Ivanovitch Galouchkine : En service dans la 50e division, il totalisa 418 victoires dont 17 tireurs d'élite.
  •   Afanasy Iemelianovitch Gordienko : En service dans la 136e division des fusiliers de la Garde, il totalisa 417 victoires.
  •   Sulo Kolkka : (1904-1988), durant la Guerre d'hiver, il aurait tué plus de 400 soldats et officiers de l'armée rouge ; il serait le second tireur d'élite au nombre de victoires dans l'armée finlandaise. Il totalise 400 victoires en 105 jours de guerre.
  •   Tuleugali Nasyrkhanovitch Abdybekov : En service au 8e régiment de fusiliers de la Garde, il totalisa 397 victoires.
  •   Semion Danilovitch Nomokonov : Il totalisa 367 victoires dont un général.
  •   Ivan Petrovitch Antonov : En service dans la 160e compagnie de fusiliers, il totalisa 362 victoires dont 12 tireurs d'élite.
  •   Gennady Iosifovitch Velichko : En service dans le 1008e régiment de fusiliers, en , il totalisa 360 victoires.
  •   Ivan Kalachnikov : Il totalisa 350 victoires dont 45 pendant la nuit.
  •   Philipp Iakovlevitch Roubaho : Il totalisa 346 victoires dont un char
  •   Abduhagi Idrisov : En service dans le 1232e régiment de fusiliers, il totalisa 349 victoires.
  •   Leonid Vladimirovitch Boutkevitch : En , il totalisa 345 victoires.
  •   Matthaüs Hetzenauer : (1924-2004). Tireur d'élite allemand en service dans la 3e division de montagne. Il totalisa 345 victoires, son tir le plus long fut confirmé à 1 100 mètres. Il figure parmi les meilleurs tireurs de la Wehrmacht.
  •   Ivan Ivanovitch Larkin : En service au 1183e régiment de fusiliers, il totalisa 340 victoires.
  •   Ivan Pavlovitch Gorelikov : En service dans le 29 régiment des fusiliers de la Garde, le , il totalise 338 victoires.
  •   Viktor Ivanovitch Medvedev : Il servit au 969e régiment de fusiliers, il totalisa 331 victoires.
  •   Ilya Lenovitch Grigoriev : En service au 252e régiments de fusiliers, il obtint 328 victoires dont 12 tireurs d'élite.
  •   Ievgeni Adrianovitch Nikolaïev : En service au 14e régiment du NKVD de 1941 à 1942, il obtint 324 victoires dont un général.
  •   Mikhaïl Adamovitch Ivasik : En service au 380e régiment de fusilliers, il remporta 320 victoires.
  •   Leonid Iakovlevitch Boutkevitch : ( - ). Au grade de lieutenant, jusqu'en , il remporta 315 victoires. Le , il lui fut attribué l'Ordre des Héros de l'Union soviétique[6]
  •   Jambyl Yecheïevitch Toulaïev : En service au 50e régiment de fusiliers, il comptabilisa 313 victoires dont plus de 30 tireurs d'élite.
  •   Ludmila Mikhaïlovna Pavlitchenkova : (-). Femme tireur d'élite, en service au 54e régiment de fusiliers, elle comptabilisa 309 victoires dont 36 tireurs d'élite ennemis. En 1943, elle fut décorée de l'étoile d'or des Héros de l'Union soviétique. Elle fut la plus célèbre des tireurs d'élite féminine en Russie.
  •   Alexandre Pavlovitch Lebedev : En service au 1287e régiment de fusiliers, en , il totalisa 307 victoires.
  •   Vassili Alexandrovitch Titov : Il totalisa 307 victoires.
  •   Ivan Pavlovitch Antonov : Il remporta 302 victoires.
  •   Ivan Timofeïevitch Dobrik : En servie au 14e régiment de fusiliers, il totalisa 302 victoires.
  •   Moiseï Timofeïevitch Oussik : En , il totalisait 300 victoires.
  •   Nikolaï Stepanovitch Vedernikov : En service au 969e régiment de fusiliers totalisa 300 victoires dont certaines à la mitrailleuse.
  •   Maxim Semionovitch Bryksin : En service au 726e régiment de fusiliers, il obtint 300 victoires.
  •   Gennady Timofeïevitch Velichko : (1922-). Il obtint 300 victoires.
  •   Heinz Torwald : Tireur d'élite allemand et officier SS, il aurait obtenu 300 victoires, à ce jour, son nom ne figure dans aucune des archives de la SS. Ce tireur d'élite aurait été imaginé par les Soviétiques pour alimenter leur propagande[7].
  •   Natalia Kovchova (1920-1942) et Maria Polivanova (1922-1942) : Binôme féminin en service au 528e régiment de fusiliers, elles obtinrent 300 victoires. Le , dans l'oblast de Novgorod, engagées dans un combat inégal contre des nazis, les deux jeunes femmes blessées luttèrent jusqu'à leurs dernières forces. Encerclées par l'ennemi, elles se suicidèrent en dégoupillant une grenade entraînant dans la mort des soldats allemands[8].
  •   Ivan Filippovitch Abdulov : En service au 849e régiment de fusiliers, il totalisa 298 victoires dont 5 tireurs d'élite et deux chars à l'aide de grenades.
  •   Ivan Ostafeïchouk : En service à la 397e division de fusiliers, il obtint 280 victoires.
  •   Iakov Mikhaïlovitch Smetnev : En service dans le 210e régiment de fusiliers obtint 279 victoires dont une en captivité[9].
  •   Vitaly Mefodievitch Bezgolosov : En service au 227e régiment de fusiliers, il totalisa 279 victoires.
  •   Tsyrendashi Dorgiev : En service à la 202e division de fusiliers, il totalisa 270 victoires et un avion abattu.
  •   Anatoli Uvanovitch Chekhov ( - 1967) : En service au 39e régiment de fusiliers, il eut pour professeur Vladimir Ptchelinzev, un des héros de la bataille de Léningrad. Il totalisa 265 victoires.
  •   Zhambil Evscheïevitch Toulaïev : Il totalisa 262 victoires.
  •   Mikhail Stepanovitch Sokhine : En service au 44e régiment de fusiliers de la Garde, il totalisa 261 victoires.
  •   Pavel Choretz : Il totalisa 261 victoires.
  •   Sepp Allerberger : Tireur d'élite allemand. En service dans la 3e brigade de montagne. De décembre 1942 à 1944, il totalisa 257 victoires[10].
  •   Fiodor Kouzmitch Chegodaïev : En , il totalisait 250 victoires et un avion abattu.
  •   Ivan Ivanovitch Bocharov : Il totalisa 248 victoires et tua cinq prisonniers.
  •   Nikolaï V. Palmine : En service dans la 234e division de fusiliers. Il totalisa 247 victoires.
  •   Mikhaïl Ignatievitch Belousov : (-). Lieutenant dans l'Armée soviétique. En service dans le 1179e régiment de fusiliers, la 3e division de fusiliers et la 44e armée. Il exerça le commandement d'un peloton de tireurs d'élite. Il fut élevé au rang de Héros de l'Union soviétique, il fut décoré de l'Ordre de Lénine. En juin 1943, il totalisa 245 victoires[11].
  •   Vassili Grigorievitch Zaïtsev : (1915-1991). En service à la 4e brigade sous-marine de la flotte du Pacifique puis à la 284e division de fusiliers en Sibérie, du 10 novembre au , il totalisa 242 victoires dont 11 tireurs d'élite y compris Heinz Torwald[12].
  •   Iegor Konstantinovitch Petrov : Il totalisa 240 victoires, celles obtenues à l'aide d'une mitrailleuse ne sont pas comptées.
  •   Grigori Simanchouk : En service à la 72e division de fusiliers. Il obtint 240 victoires.
  •   Ibragim Souleïmenov : En service dans la 8e division des fusiliers de la Garde, à l'été 1943, il obtint 239 victoires.
  •   Maxim Alexandrovitch Passar : En service au 117e régiment de fusiliers, il obtint 236 victoires.
  •   Govoroukhine : En service au 296e régiment de fusiliers, il obtint 234 victoires.
  •   Kalimul Zeïnoutdinov : En service au 417e régiment de fusiliers, il obtint 226 victoires.
  •   David Teboevitch Doïev : En service au 1133e régiment de fusiliers, il obtint 226 victoires.
  •   Piotr Ivanovitch Golichenkov : Il obtint 225 victoires dont 23 tireurs d'élite (les victoires à l'aide d'une mitrailleuse ne sont pas comptées).
  •   Mihaïl Iakovlevitch Mironov : En service au 92e régiment de fusiliers, il obtint 223 victoires.
  •   Nikolaï V. Nikitine : Il obtint 220 victoires.
  •   N.F Semionov : En service au 169e régiment de fusiliers, en , le nombre de ses victoires s'élevait à 218.
  •   Vassili Chalvovitch Kvachantiradze : Il obtint 215 victoires.
  •   Bruno Sutkus : En service à la 68e division d'infanterie, ce tireur d'élite allemand obtint 209 victoires.
  •   Vahit Gazizovitch Galimov : En service au 100e régiment de fusiliers de la Garde, il obtint 207 victoires.
  •   Ahat Ahmetyanov : Il obtint 204 victoires.
  •   Elkin : Selon les données s'étendant de 1942 à 1943, il obtint 203 victoires.
  •   Noj Petrovitch Adamia : En service à la 7e brigade sous-marine. Il obtint 200 victoires dont 2 chars avec une arme anti-chars.
  •   Vassili Ivanovitch Talalaïev : En service 12e régiment de cavalerie de la Garde, il obtint 200 victoires.
  •   M.A. Abbasov : Il obtint 200 victoires.
  •   Fahretdin Atnagulov : Il obtint 200 victoires.
  •   Friedrich Pein : En service à la 12e compagnie du 143e régiment de chasseurs de montagne et à la 2e compagnie du 227e régiment de chasseurs, il obtint 200 victoires.
  •   Vassili Mikhaïlovitch Komaritsky : En service au 1183e régiment de fusiliers, il obtint 200 victoires.
  •   Nikita Samsonovitch Afanasiev : En service au 250e régiment de fusiliers, en , il totalisa 200 victoires.
  •   Vasilli Timofeïevitch Kourka : En service au 726e régiment de fusiliers, cet adolescent obtint 200 victoires et un avion abattu.
  •   Vladimir Nikititch Krasnov : Il obtint 200 victoires.
  •   Nikolaï Terentievitch Tkachyov : En service à la 21e division des fusiliers de la Garde, il obtint 200 victoires.
  •   Anatoli Vladimirovitch Kozlyonkov : En service au 483e régiment des fusiliers de la Garde, il obtint 194 victoires dont deux chars à l'aide de grenades et trois halftracks.
  •   Dorgi Uhinov : Il obtint 193 victoires.
  •   M. Amaïev : Il obtint 192 victoires.
  •   Mamed Ali Abbasov : En service à la 69e brigade sous-marine, fin 1943, il totalisa 187 victoires.
  •   Gavriil Nikititch Handoguine : En service au 922e puis au 674e régiment des fusiliers, il totalisa 182 victoires et un char détruit à l'aide de grenades.
  •   Stapan Petrovitch Denisenko : En service à la 336e division de fusiliers, il obtint 181 victoires.
  •   Gefreiter Meyer : Il totalisa 183 victoires.
  •   Zagid Kalievitch Rahmatoulline : En service à la 14e division du NKVD, il obtint 177 victoires.
  •   Ivan Brezguine : Il obtint 170 victoires.
  •   Zahar Kylia : Il obtint 170 victoires.
  •   Iouri Borisov : En service au 234e régiment de fusiliers, il obtint 170 victoires.
  •   Stoudentov : En , il totalisa 142 victoires.
  •   Nikolaï Gorbatenko : Il obtint 168 victoires.
  •   Duysenbay Shinibekov : Il obtint 165 victoires.
  •   Nikolaï Samsonov : En 1942, il totalisa 162 victoires.
  •   Nikolaï Petrovitch Lepski : Il totalisa 162 victoires.
  •   Prochaguine : Il totalisa 156 victoires.
  •   Vassili Rataïev : Il totalisa 156 victoires.
  •   Timofeï Gerasimovitch Bodarenko : En , il totalisa 156 victoires.
  •   Alexandre Andreïevitch Kalinine : En , il totalisa 155 victoires.
  •   Iekaterina Zouranova : Femme tireur d'élite, elle totalisa 155 victoires.
  •   Dmitri Iosifovitch Chechikov : En service à la 34e division de fusiliers, en , il totalisa 154 victoires.
  •   Vladimir Ptchelinzev : Il totalisa 152 victoires.
  •   Alexeï Abdurahmanovitch Kourbanov : En service au 282e régiment de fusiliers, en 1943, il totalisa 150 victoires.
  •   Janis Voldemarovitch Vilhelms : (-). Au cours de la bataille de Moscou, il fut blessé à trois reprises. Pour son comportement héroïque aux combats il fut élevé au grade sous-lieutenant. Il exerça le commandement de la 201e division du 92e régiment de fusiliers lettons. Le , il fut déclaré Héros de l'Union soviétique. Décoré de l'Ordre de Lénine (1re classe) Il obtint 150 victoires plus un char détruit[13].
  •   Piot Nikolaïevitch Sofronov : En service au 801e régiment de fusiliers, il obtint 150 victoires.
  •   Ivan Romanovitch Izegov : En service au 60e régiment de fusiliers, en , il totalisa 144 victoires.
  •   Inna Semionovna Moudretsova : Elle totalisa 143 victoires.
  •   Alexeï Ivanovitch Trousov : Il totalisa 141 victoires.
  •   Mikhaïl G. Gannochka : Il totalisa 138 victoires.
  •   Nikolaï N. Ostoudine : En service au 296e régiment de fusiliers, il obtint 137 victoires.
  •   Ivan Dmitrievitch Vezhlivtsev : En service à la 1re division de fusiliers, en , il totalisa 134 victoires.
  •   Pavel Erastovitch Tchkhediany : En service au 1080e régiment de fusiliers, il totalisa 131 victoires.
  •   Grigori Semionovitch Gaponov : En service au 453e régiment de fusiliers, en , il totalisa 130 victoires.
  •   Saïd Davydovitch Aliyev : En service à la 10e division des fusiliers de la Garde, il totalisa 130 victoires.
  •   Vladimir Dmitrienko : Il totalisa 130 victoires.
  •   Alexeï Afanasevitch Mironov : (-), Tireur d'élite iakoute, le , il fut déclara Héros de l'Union soviétique, blessé au cours de combats en Hongrie, il décèdera le . En , il totalisait 129 victoires[14].
  •   Ashirali Osmanaliev : En service à la 8e division des fusiliers de la Garde, il totalisa 128 victoires.
  •   Nikolaï M. Voznov : En , il totalisa 126 victoires.
  •   Mikhaïl Mitrofanovitch Minchenkov : En service à la 184e division des fusiliers de la Gare, il totalisa 125 victoires et 10 prisonniers.
  •   Fiodor Ouhov : En , il totalisa 125 victoires
  •   Tatiana Kostyrina : En service à la 383e division d'infanterie, elle totalisa 125 victoires.
 
Monument dédié à Feodosi Artyomovitch Smolyachkov à Saint-Pétersbourg
  •   Feodosi Artyomovitch Smolyachkov : (-) Au cours des combats sur le front de Léningrad, il totalisa 125 victoires. Il fut tué par un tireur d'élite allemand dans les environs de Poulkovo (au sud de Léningrad). À titre posthume, il fut déclaré Héros de l'Union soviétique ()[15].
  •   Sh. Zambora : En service à la 10e division de fusiliers de la Garde. Il totalisa 125 victoires.
  •   Nikolaï Zalesskin : Il totalisa 125 victoires
  •   Ivan Timofeïevitch Seliverstov : En service à la 128e division de fusiliers, il totalisa 124 victoires
  •   : en service à la 86e division de fusiliers de Tartu, elle totalisa 122 victoires
  •   Oleh dir : tireur d'élite allemand, il totalisa 120 victoires.
  •   Leonid Vassilievitch Ivanov : Il totalisa 119 victoires.
  •   Stepan Petrovitch Loskoutov : en service au 857e régiment de fusiliers, en , il totalisa 117 victoires.
  •   Janis Roze : En service au 130e corps de fusiliers, il totalisa 116 victoires.
  •   Georgui Konstaninovitch Fiodorov : Il totalisa 116 victoires.
  •   Grebenyuuk : En 1942-1943, il totalisa 116 victoires.
  •   Opara : Dans la période située entre 1942 et 1943 il totalisa 114 victoires.
  •   Karasyov : Dans la période s'étendant de 1942 à 1943 il totalisa 112 victoires.
  •   Grounine : Dans une période allant de 1942 à 1943 il totalisa 109 victoires.
  •   Voïtenko : Dans la période de 1942 à 1943, il totalisa 108 victoires.
  •   Dmitri Alexeïevitch Goulyalyev : En service au 1289e puis au 1106e régiment de fusiliers, en décembre 1942, le nombre de ses victoires s'élevait à 102.
  •   Ahmet Zhoumagulov : À l'été de 1943, le nombre de ses victoires s'élevait à 101.
  •   Smirnov: En service au 296e régiment de fusiliers, il totalisa plus de 100 victoires.
  •   Popov : Il totalisa plus de 100 victoires.
  •   Kanichine : Il totalisa plus de 100 victoires.
  •   Saltykov : En service au 296e régiment de fusiliers, il totalisa plus de 100 victoires.
  •   Vdovichenko : En service au 296e régiment de fusiliers, il totalisa plus de 100 victoires.
  •   Harlamov : En service au 296e régiment de fusiliers, il totalisa plus de 100 victoires.
  •   Roza Chanina : Elle rejoignit l'Académie pour les femmes tireurs d'élite à Podolsk puis servit à la 184e division (1924-). Elle fut tuée lors d'un combat en Prusse-Orientale. Elle totalisa plus de 100 victoires.
  •   Galim Koyshibayev : En service au 1280e régiment de fusiliers, il totalisa plus de 100 victoires.
  •   Iosif Iosifovitch Piliouchine : (1903-) Tireur d'élite soviétique. Au cours du siège de Léningrad, au grade sergent, il totalisa plus 100 victoires puis en qualité d'instructeur, il forma plus de 400 tireurs d'élite. Dans l'un de ces engagements, il fut grièvement blessé à l'œil droit. Après sa sortie de l'hôpital, il maîtrisa parfaitement le tir à l'épaule gauche, il reprit du service. En 1944, il fut renvoyé des services de l'armée. Son épouse et ses deux enfants trouvèrent la mort au cours du siège de Léningrad. En 1950, il perdit totalement la vue. Il écrivit et publia ses Mémoires sous le titre de Sous les murs de Léningrad. Il fut décoré de l'ordre du Drapeau rouge, de l'ordre de l'Étoile rouge et reçut la médaille de la bravoure[16].
  •   Fiodor Alexeïevitch Harchenko : En service au 13e régiment de fusiliers, il totalisa moins de 100 victoires.
  •   Huusen Androuhaev : Il totalisa moins de 100 victoires.
  •   Ivan Petrovitch Merkoulov : En service à la 610e division de fusiliers, il totalisa moins de 100 victoires.
  •   P.P. Chermonaz : Il totalisa moins de 100 victoires.
  •   N.A. Vakser : Il totalisa moins de 100 victoires.
  •   V.S. Benyaguine : Il totalisa moins de 100 victoires.
 
Le caporal Alya Niourmioukhambetovna Moldagoulova
  •   Iegor Ivanovitch Dergilev : En service au 605e régiment de fusiliers, il totalisa 98 victoires.
  •   Aliya Moldagulova : Femme tireur d'élite (-). En 1942, elle s'enrôla dans l'Armée rouge, en 1943, elle sortit diplômée de l'école de formation des tireurs d'élite pour femmes. La même année, en qualité de tireur d'élite, elle servit dans la 22e Armée (front de la Baltique). Elle trouva la mort lors de combats dans la région de Novosokolniki. À titre posthume, elle fut déclarée Héros de l'Union soviétique et fut décorée de l'Ordre de Lénine ()[17]. Elle totalisa moins de 91 victoires dont certaines en combats rapprochés.
  •   Nina Lobkovskaïa : Femme tireur d'élite, elle obtint un total de 89 victoires.
  •   Fiodor Ivanovitch Krivokon : Il obtint 86 victoires dont 14 Japonais.
  •   Tatiana Chernova : Elle obtint un total de 81 victoires.
  •   Pavel Iegorevitch Chikounov : En service au 515e régiment de fusiliers, il obtint 78 victoires.
  •   Lidya Bakieva : Elle remporta un total de 78 victoires.
  •   Nikolaï Vassilievitch Prohorov : Il totalisa 77 victoires.
  •   Lidya Goudovantseva : Elle obtint 76 victoires.
  •   Ivan Ivanovitch Bogatyr : En service au 456e régiment de fusiliers, il totalisa 75 victoires.
  •   Maria I. Morozova : Elle obtint 75 victoires.
  •   Alexandre Vassilievitch Ivkov : En service au 629e régiment de fusiliers, il totalisa 73 victoires.
  •   I.M. Mamedov : Il fut crédité de 70 victoires.
  •   Yegor Ivanovitch Myreïev : Il obtint 65 victoires.
  •   Helmut Wirnsberger : Tireur d'élite allemand, il totalisa 64 victoires.
  •   Vassili Iefimovitch Pospelov : En service au 16e régiment du NKVD, il fut crédité de plus de 60 victoires dont un certain nombre de tireurs d'élite ennemis et la destruction d'un char d'assaut avec un lance-roquettes.
  •   Galina Rivkina : Elle obtint plus de 60 victoires.
  •   Dimitri Grigorievitch Serguienkov : En service au 166e régiment de fusiliers de la Garde, il totalisa moins de 60 victoires, 16 prisonniers, trois chars d'assaut.
  •   P. Gryaznov : Il obtint 57 victoires.
  •   Nikolaï Sanine : En service à la 21e division de la Garde, il totalisa plus de 50 victoires.
  •   I. Pronkine : En service à la 123e division de fusiliers, il obtint un total de plus de 53 victoires.
  •   Konstantin P. Kizirov : En service au 25e régiment frontalier, il totalisa plus de 50 victoires.
  •   Iegor Fedchenkov : En service au 473e régiment de fusiliers, il remporta plus de 50 victoires.
  •   Tatiana Baramzina : (-) À la déclaration de la Seconde Guerre mondiale, elle suivit des cours d'infirmière puis en 1943 entra en service dans l'Armée rouge. En 1944, elle obtint son diplôme de tireur d'élite. La même année, sur le front, elle obtint 16 victoires. Mais en raison de sa mauvaise vision, elle fut incorporée au service de transmissions. Le , elle fut envoyée à l'arrière des positions ennemies. En mars de la même année, près du petit village de Pekaline, elle rencontra un bataillon de forces ennemies supérieures en nombre. Au cours du combat engagé contre les forces allemandes de nouveau elle reprit son fusil de tireur d'élite, elle réussit à tuer 20 soldats ennemis. Tatiana Baramzina tira jusqu'à sa dernière balle. Quand les munitions furent épuisées, elle fut capturée puis torturée par les nazis, mais ils ne parvinrent pas à la faire parler. Elle fut exécutée le . Elle totalisa 36 victoires. Le , à titre posthume, il lui fut décerné le titre honorifique de Héros de l'Union soviétique et reçut l'ordre de Lénine[18].

Notes et référencesModifier

  1. Histoire du second conflit mondial, no 5, juillet 2009, p. 47.
  2. Histoire du second conflit mondial, no 5, juillet 2009, p. 46.
  3. Histoire du second conflit mondial, no 5, juillet 2009, p. 45.
  4. a et b wio.ru
  5. wio.ru
  6. www.peoples.ru
  7. users.telenet.be
  8. dic.academic.ru
  9. wio.ru
  10. Histoire du second conflit mondial n°5 (juillet 2009) page 48
  11. www.warheroes.ru
  12. www.peoples.ru
  13. www.peoples.ru
  14. www.peoples.ru
  15. www.warheroes.ru
  16. www.airaces.narod.ru
  17. www.warheroes.ru
  18. www.mediakrug.ru

Liens internesModifier

Liens externesModifier