Ligne de Cahors à Moissac

Ligne de
Cahors à Moissac
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Cahors, Lauzerte, Moissac
Concessionnaires PO (1913 – 1937)
SNCF (1938 – 1941)
Ligne déclassée (depuis 1941)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 633 000
Longueur 61 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification Non électrifiée
Pente maximale 25 
Nombre de voies 0
Schéma de la ligne

La ligne de Cahors à Moissac, également appelée ligne de Moissac à Cahors, est une ligne de chemin de fer française qui ne fut jamais achevée, les travaux ayant été arrêtés en 1934. D'une longueur de 61,015 kilomètres et située dans les départements du Lot et du Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, elle devait relier les gares de Cahors et de Moissac.

Elle porte le numéro officiel 633 000 dans la nomenclature du réseau ferré national.

HistoriqueModifier

La loi du (dite plan Freycinet), portant le classement de 181 lignes de chemin de fer dans le réseau des chemins de fer d’intérêt général, retient, en no 111, une ligne de « Cahors à ou près Moissac »[1].

La ligne est concédée à titre éventuel à la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans, par une convention signée entre le ministre des Travaux publics et la compagnie, le . L'article 2 de la convention prévoit qu'elle sera construite à voie métrique. Cette convention est approuvée par une loi, le [2].

La ligne est concédée à titre définitif à la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans, par une convention signée entre le ministre des Travaux publics et la compagnie le . Toutefois, la convention prévoit l'emploi de la voie normale pour sa réalisation. Cette convention est approuvée par une loi, le , qui déclare en même temps la ligne d'utilité publique[3].

La ligne est déclassée, à la suite d'une loi publiée le [4].

Par la route reliant Cahors à Moissac, de nombreux vestiges de la ligne (ponts, plate-forme et remblais) peuvent être aperçus.

Description de la ligneModifier

Notes et référencesModifier

  1. « N° 8168 - Loi qui classe 181 lignes de chemin de fer dans le réseau des chemins de fer d'intérêt général : 17 juillet 1879 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 19, no 456,‎ , p. 6-12 (lire en ligne).
  2. « N° 26346 - Loi qui concède diverses lignes de chemin de fer à la compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans : 20 mars 1893 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 46, no 1546,‎ , p. 841-846 (lire en ligne).
  3. « Loi portant, 1° Déclaration d'utilité publique de diverse lignes de chemin de fer d'intérêt général ; 2° approbation d'une convention provisoire, passée avec la compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans, pour la concession d'un certain nombre de lignes d'intérêt général », Journal officiel de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, no 184,‎ , p. 6022-6023 (lire en ligne).
  4. « N° 5023 - Loi du 30 novembre 1941 prononçant le déclassement de certaines lignes d'intérêt général (zone non-occupée) », Journal officiel de l'État Français, Paris, Imprimerie Nationale, no 326,‎ , p. 5226-5227 (lire en ligne).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier