Ligne 1 du métro de Barcelone

ligne du métro de Barcelone

Ligne 1 du métro de Barcelone
La station Clot. Sur la droite, une rame de la série 6000 part en direction de Fondo.
La station Clot. Sur la droite, une rame de la série 6000 part en direction de Fondo.

Réseau Métro de Barcelone
Ouverture 1926
Dernière extension 1992
Terminus Hospital de Bellivtge
Fondo
Exploitant TMB
Conduite (système) manuelle
Matériel utilisé Séries 4000 et 6000
Dépôt d’attache Santa Eulàlia, Sagrera et Hospital de Bellivtge
Points d’arrêt 30
Longueur 20,72 km
Temps de parcours 45 min
Distance moyenne entre points d’arrêt 690 m
Communes desservies 3
Jours de fonctionnement LMaMeJVSD
Fréquentation
(moy. par an)
107,7 159,9 en 2030 millions de passagers[1]
1/10
  L1 Barcelona map.png
Plan de ligne

La ligne 1 du métro de Barcelone est l'une des douze lignes du réseau métropolitain de Barcelone. Ouverte en 1926, elle comprend trente stations depuis son dernier prolongement de 1992. Transversale, tout comme la ligne 5, elle est avec 20,72 km, la ligne plus longue du réseau. Elle est exploitée par les TMB.

HistoriqueModifier

El Transversal (1926-1961)Modifier

L'ingénieur Fernando Reyes produit un premier projet en 1912. Il n'est pas exécuté mais sert de base au métropolitain Transversal réalisé par la Compañía Ferrocarril Metropolitano de Barcelona. La ligne, de Bordeta à Catalunya, est officiellement mise en service le . Elle comprend six stations intermédiaires : Mercado Nuevo, Sans, Hostafranchs, España, Rocafor, Urgel et Universidad[2]. Prévue pour relier les différentes gares et lignes de chemin de fer, elle est construite avec l'écartement courant en Espagne de 1 672 mm[3].

Le [3], deux extensions sont mises en service : l'une en direction du nord, de Cataluña à Triunfo-Norte, avec la stations intermédiaire de Urquinaona ; et l'autre vers le sud, de Bordeta à Bordeta Cocheras. Ce qui porte le nombre de stations de la ligne à douze. L'année suivante le la ligne est prolongée de Triunfo-Norte à la nouvelle station Marina[3].

Les chantiers sont arrêtés, en 1936, lors du début de la guerre civile espagnole et il faut ensuite attendre quelques années après la fin de la Seconde Guerre mondiale pour que les travaux de prolongements reprennent sur El Transversal[4]. C'est le qu'un nouveau tronçon est mis en service depuis la station Marina, il dessert le quartier d'El Clot avec la nouvelle station terminus Clot, qui est précédée par la station intermédiaire Glorias. Le suivant est ouvert le , il débute à la station Clot et rejoint le nouveau terminus Navas de Tolosa. L'année suivante, le , ouvre le tronçon Navas de Tolosa à Sagrera et quelques mois plus tard, le c'est l'ouverture du tronçon suivant de Sagrera à Fabra y Puig[3].

La prise en main de la gestion des transports urbains par la municipalité prend de l'ampleur en 1957 avec une loi, sur la planification de ce secteur à Barcelone, approuvée par le gouvernement espagnol. Cela renforce le pouvoir d'intervention municipal qui est déjà conséquent depuis quelques années, le conseil ayant obtenu par ses achats d'actions le contrôle des sociétés et notamment de la Ferrocarril Metropolitano de Barcelona[5].

Ligne I (1961-1980)Modifier

En 1961, à l'initiative de la mairie de Barcelone, la compagnie Ferrocarril Metropolitano de Barcelona absorbe sa concurrente Gran Metropolitano de Barcelona et organisée en société de service public[5]. Les dénominations changent alors et les lignes sont identifiées par des chiffres romains : Metro Transversal devient Ligne I.

L'ouverture d'une nouvelle section a lieu le de Fabra y Puig au nouveau terminus Torras y Bages, via la nouvelle station intermédiaire San Andrés[3]. Les stations de la ligne portent alors les noms : Bordeta Cocheras, Bordeta, Mercado Nuevo, Sans, Hostafranchs, España, Rocafor, Urgel, Universidad, Cataluña, Urquinaona, Triunfo-Norte, Marina, Glorias, Clot, Navas de Tolosa, Sagrera, Fabra y Puig, San Andrés, et Torras y Bages.

La station Bordeta Cocheras, dite aussi Bordeta - Santa Eulalia, est fermée le [3].

Ligne L1 (1982 à aujourd'hui)Modifier

En 1982, les noms des stations sont en catalan et les lignes sont identifiées par des chiffres arabes. La ligne I devient alors L1. La L1 en 1982 : Bordeta · Mercat Nou · Plaça de Sants · Hostafrancs · Espanya · Rocafort · Urgell · Universitat · Catalunya · Urquinaona · Arc de Triomf · Marina · Glòries · Clot · Navas · Sagrera · Fabra i Puig · Sant Andreu · Torras i Bages.

En 1983, ouverture du tronçon Bordeta-Santa Eulàlia. En fait, Santa Eulàlia est située à proximité de la station fantôme Bordeta Cocheras. Dans la même année, deux tronçons ouvrent : Torras i Bages-Santa Coloma et Santa Eulàlia-Torrassa. La L1 en 1983 : Torrassa · Santa Eulàlia · Mercat Nou · Plaça de Sants · Hostafrancs · Espanya · Rocafort · Urgell · Universitat · Catalunya · Urquinaona · Arc de Triomf · Marina · Glòries · Clot · Navas · Sagrera · Fabra i Puig · Sant Andreu · Torras i Bages · Trinitat Vella · Baró de Viver · Santa Coloma. En 1987, un prolongement au sud permet à la ligne d'atteindre Avinguda Carrilet. La L1 en 1987 : Avinguda Carrilet · Rambla Just Oliveras · Can Serra · Florida · Torrassa · Santa Eulàlia · Mercat Nou · Plaça de Sants · Hostafrancs · Espanya · Rocafort · Urgell · Universitat · Catalunya · Urquinaona · Arc de Triomf · Marina · Glòries · Clot · Navas · Sagrera · Fabra i Puig · Sant Andreu · Torras i Bages · Trinitat Vella · Baró de Viver · Santa Coloma. En 1989, la ligne est prolongée au sud et permet la desserte du quartier Bellvitge, situé à L'Hospitalet de Llobregat. La L1 en 1989 : Feixa Llarga · Bellvitge · Avinguda Carrilet · Rambla Just Oliveras · Can Serra · Florida · Torrassa · Santa Eulàlia · Mercat Nou · Plaça de Sants · Hostafrancs · Espanya · Rocafort · Urgell · Universitat · Catalunya · Urquinaona · Arc de Triomf · Marina · Glòries · Clot · Navas · Sagrera · Fabra i Puig · Sant Andreu · Torras i Bages · Trinitat Vella · Baró de Viver · Santa Coloma.

La configuration actuelle de la ligne date de 1992, année durant laquelle le prolongement vers Fondo est effectif. La L1 en 1992 : Feixa Llarga · Bellvitge · Avinguda Carrilet · Rambla Just Oliveras · Can Serra · Florida · Torrassa · Santa Eulàlia · Mercat Nou · Plaça de Sants · Hostafrancs · Espanya · Rocafort · Urgell · Universitat · Catalunya · Urquinaona · Arc de Triomf · Marina · Glòries · Clot · Navas · Sagrera · Fabra i Puig · Sant Andreu · Torras i Bages · Trinitat Vella · Baró de Viver · Santa Coloma · Fondo.

En 2003, Feixa Llarga a changé de nom, elle est renommée Hospital de Bellvitge.

CaractéristiquesModifier

ligneModifier

La ligne 1 traverse l'agglomération du nord au sud en passant par Santa Coloma de Gramenet, Barcelone et L'Hospitalet de Llobregat.

Stations et correspondancesModifier

      Station Communes Correspondances
  o   Hospital de Bellvitge L'Hospitalet de Llobregat
    Bellvitge L'Hospitalet de Llobregat
  o   Avinguda Carrilet L'Hospitalet de Llobregat     
  o   Rambla Just Oliveras L'Hospitalet de Llobregat           
    Can Serra L'Hospitalet de Llobregat
    Florida L'Hospitalet de Llobregat
    Torrassa L'Hospitalet de Llobregat
    Santa Eulàlia L'Hospitalet de Llobregat
    Mercat Nou Barcelone (Sants-Montjuïc)
  o   Plaça de Sants Barcelone (Sants-Montjuïc)     
    Hosstafranc Barcelone (Sants-Montjuïc)
  o   Espanya Barcelone (Sants-Montjuïc)       
    Rocafort Barcelone (Eixample)
    Urgell Barcelone (Eixample)
  o   Universitat Barcelone (Eixample)     
  o   Catalunya Barcelone (Eixample)         
          
  o   Urquinaona Barcelone (Eixample)     
  o   Arc de Triomf Barcelone (Eixample)         
  o   Marina Barcelone (Eixample)     
  o   Glòries Barcelone (Sant Martí)       
  o   Clot Barcelone (Sant Martí)     
        
    Navas Barcelone (Sant Andreu)
  o   La Sagrera Barcelone (Sant Andreu)         
        
  o   Fabra i Puig Barcelone (Sant Andreu)           
  o   Sant Andreu Barcelone (Sant Andreu)         
    Torras i Bages Barcelone (Sant Andreu)
    Trinitat Vella Barcelone (Sant Andreu)
    Baró de Viver Barcelone (Sant Andreu)
    Santa Coloma Santa Coloma de Gramenet
  o   Fondo Santa Coloma de Gramenet     

ExploitationModifier

Matériel roulantModifier

Il s'agit de la seule ligne du réseau à disposer d'un écartement de rails de 1 668 mm (écartement ibérique). Les trains, les séries 4000 et 6000, sont dérives d'autres matériels commandés pour les autres lignes, qui, quant à elles, ont un écartement de 1 435 mm. Et, grâce à cet écartement exceptionnel, les trains qui circulent figurent parmi les plus spacieux d'Europe.
La série 4000, composée de 120 éléments, dont 96 motrices, est dérivée de la série 3000 et est également en rénovation. Quant à la série 6000, seuls 45 éléments la constituent, 36 étant des motrices[6]. Sa version pour écartement de 1 435 mm est la série 5000. Ces deux séries ont été construites par Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles (CAF).

Horaires et tarificationModifier

La ligne est ouverte de 05:00 à 00:00 du lundi au jeudi, jusqu'à 02:00 le vendredi, sans interruption le week-end, jours fériés et le jour de la San Juan. Le temps d'attente minimal est de 3 minutes 44 secondes[6] en heure de pointe, ce qui signifie qu'il y a 26 trains[6] simultanément en circulation. Sa vitesse commerciale est de 26,8 km/h.
Elle est située, tout comme le reste du réseau, en zone tarifaire 1[7].

ProjetsModifier

Deux prolongements sont prévus à moyen terme : au sud, la ligne devrait atteindre la gare d'El Prat de Llobregat, pôle multimodal avec les lignes L2 et L9 du métro, mais également avec les trains Cercanías de la Renfe ainsi que l'AVE. Un arrêt intermédiaire, Centre Direccional, est prévu. Il est en correspondance avec les deux lignes de métro précédemment citées ; et au nord, la ligne devrait être prolongée de Fondo à Badalona Centre, en correspondance avec la L2. 3 arrêts intermédiaires sont prévus : Montigalà Centre, Lloreda-Sant Crist, Bufalà.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. Chiffres de l'ATM (2011)
  2. (es) Alex Reyes, « Gran Metropolitano de Barcelona : Historia », sur http://www.granmetro.es/ (consulté le 7 mars 2020).
  3. a b c d e et f (en) « Barcelona Metro History », sur http://www.urbanrail.net, (consulté le 9 mars 2020).
  4. (en) « Going underground », sur Metropolitan Barcelona, (consulté le 9 mars 2020).
  5. a et b (es) Marc Andreu, « Dos siglos de transporte colectivo al servicio de Barcelona », sur Barcelona metroplolis mediterrania, (consulté le 9 mars 2020).
  6. a b et c Chiffres et renseigments sur la TMB (2012) [PDF]
  7. Chiffres de l'année 2008 de l'ATM[PDF]

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (es) Joan Albertich et Raymon Lascorz, El Metro transversal de Barcelona 1926 - 2016, Barcelone, MAF Éditor, , 491 p. (ISBN 978-84-86758-45-5).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier