Ligne R3 (Rodalia de Barcelone)

ligne de Rodalia de Barcelone

Ligne R3
Ligne du Nord
Une unité de la série 447, entrant dans la gare de Mollet - Santa Rosa.
Une unité de la série 447, entrant dans la gare de Mollet - Santa Rosa.
Carte

Réseau Rodalia de Barcelone, Rodalies de Catalunya
Ouverture 1989
Terminus L'Hospitalet de Llobregat / Vic - Latour-de-Carol - Enveitg
Exploitant Renfe Operadora
Conduite (système) Conducteur
Matériel utilisé Série 447 et Civia (Série 465) de manière occasionnelle
Points d’arrêt 34
Longueur 165,9 km
Communes desservies 31
Jours de fonctionnement LMaMeJVSD
Lignes connexes Métro de Barcelone :
L1 barcelona.svg L3 barcelona.svg L5 barcelona.svg L6 barcelona.svg L7 barcelona.svg L9N Barcelona.svg L10 Nord barcelona.svg
FGC :
S1 barcelona.svg S2 barcelona.svg S5 barcelona.svg S6 barcelona.svg S7 barcelona.svg
Rodalia de Barcelone :
R1 barcelona.svg R2 barcelona.svg R2N barcelona.svg R2S barcelona.svg R4 barcelona.svg R7 barcelona.svg
Rodalia de Gérone :
RG1 girona.svg
Train à crémaillère :
Cremallera de Núria.svg
Lignes régionales :
R11 Rodalies de Catalunya.svg R12 Rodalies de Catalunya.svg R13 Rodalies de Catalunya.svg R14 Rodalies de Catalunya.svg R15 Rodalies de Catalunya.svg R16 Rodalies de Catalunya.svg
Ligne à haute vitesse :
AVE.svg Logo Renfe Avant.svg
Logo de la ligne R3

La ligne R3 est une ligne de banlieue exploitée par Renfe Operadora. La plupart des trains relient L'Hospitalet de Llobregat à Vic, mais certains trains continuent vers Ripoll, Ribes de Freser, Puigcerdà et Latour-de-Carol - Enveitg. Elle est aussi appelée ligne de Puigcerdà, ligne du Nord, ou le Transpirinenc.

HistoireModifier

RodaliesModifier

En 1980, la Renfe a créé Cercanías[1], dans le cadre d'un plan d'amélioration visant à "casser la mauvaise image de la Renfe", ce qui a conduit à la création de 162 nouveaux services et à l'amélioration de ceux existants[2],[3], le Plan General Ferroviario supposé la modernisation du réseau. En 1984, la société s’organise en unités commerciales pour créer Cercanías Renfe, plus tard Rodalies Renfe en Catalogne, et en 1985 il a été réorganisé et un nouveau design pour le service de Rodalia est apparu.

Renfe utilisait d'abord le C de Cercanías pour numéroter les lignes, ici C3[4]. Plus tard, la nomenclature a été changée et la lettre en vigueur est devenue R, pour Rodalies, jusqu'au transfert de ces derniers à la Generalité de Catalogne le [5]. Désormais, les Rodalies de la Catalogne sont les seuls à utliliser la lettre R.[6] Anciennement, les trains desservant les Pyrénées étaient des Mitjana Distància (moyenne distance) et le service s'appelait Ca5[7].

LigneModifier

Historiquement, la ligne de Barcelone à Ripoll, Puigcerdà et Latour-de-Carol a deux sections très différentes, avec la gare de Ripoll comme trait d'union[8].

La ligne a été construite au milieu du XIXe siècle, quand il a fallu relier les gisements de charbons d'Ogassa aux nouvelles industries de Barcelone. Elle allait jusqu'à Ripoll, et disposait d'une branche qui desservait les mines à Sant Joan de les Abadesses. Le nouveau chemin de fer ouvrira en plusieurs étapes: de Granollers à Vic (1875), de Vic à Torelló et de Torelló à Sant Quirze de Besora (1879), de Sant Quirze de Besora à Ripoll et de Ripoll à Saint Jean des Abadesses (1880). Plus tard, une nouvelle ligne directe entre Granollers et Montcada sera construite, pour que les trains de Sant Joan n'empruntent plus la ligne de Gérone entre Granollers et Barcelone. La section entre Ripoll et Sant Joan de les Abadesses a été fermée dans les années 1980 puis transformée en voie verte[8].

Pour la deuxième partie, la ligne Ripoll - Puigcerdà (aussi appelée el Ferrocarril Transpirinenc, en français : Chemin de fer transpyrénéen) a pour objectif de connecter Barcelone au réseau français, mais la construction fut difficile. Le premier tronçon entre Ripoll et Ribes de Freser fut inauguré en 1919, mais le tronçon le plus complexe, Ribes de Freser - La Molina (avec le tunnel de Toses et le tunnel hélicoïdal de Cargol) ne sera mis en service qu'en 1922. La ligne arriva à Puigcerdà à la fin de cette même année. En 1929, elle traverse enfin la frontière franco-espagnole pour arriver à Enveitg, où elle rejoint la ligne de Portet-St-Simon à Puigcerdà (qui permet de rejoindre Foix et Toulouse) ainsi que le Train Jaune, une ligne à voie métrique qui va jusqu'à Villefranche-de-Conflent. Une correspondance y est possible en direction de Perpignan[8].

Caractéristiques généralesModifier

La ligne transporte 6,6 millions de passagers par an. Chaque jour ouvrable, elle est empruntée en moyenne par 20 956 voyageurs entre l'Hospitalet et Vic et par 1 885 voyageurs entre Vic et Latour-de-Carol, transportés par 76 trains de la série 447. Occasionnellement, des trains Civia y circulent également.

La ligne emprunte les lignes de chemin de fer suivantes :

Jusqu'à Vic, la ligne fait 77 km de long et dessert 20 gares. Jusqu'à Latour-de-Carol, elle fait 165,9 km, passe par 34 gares et en dessert 23.

Dans l'agglomération de Barcelone, des correspondances sont assurées avec les lignes R1, R2, R4, R7, les lignes longue distance, les lignes régionales des Rodalies de Catalunya, les AVE, et le métro de Barcelone. Dans les Pyrénées, la ligne est en correspondance avec le Chemin de fer à crémaillère de Núria, le bus de la station de ski de la Molina, le Train Jaune et les TER de la SNCF.

Les gares terminus sont L'Hospitalet de Llobregat au sud, Granollers-Canovelles, La Garriga, Vic, Ripoll, Ribes de Freser, la Molina (pendant la saison de ski), Puigcerdà et Latour-de-Carol - Enveitg au nord[9].

Train BlancModifier

Le Tren Blanc (Train Blanc) est un train spécial qui circule entre l'Hospitalet et la Molina pendant la saison de ski et qui dessert 11 gares[9].

GaresModifier

Quatre gares de la ligne sont inscrites à l'Inventaire du patrimoine architectural de Catalogne :

 

Liste complète des gares de la ligne :

Gares de la ligne R3
Gare Commune Correspondances Zone Zone ATM
L'Hospitalet de Llobregat L'Hospitalet de Llobregat           1 1
Torrassa L'Hospitalet de Llobregat                             1 1
Barcelone-Sants Barcelone                                1 1
Plaça de Catalunya Barcelone                           1 1
Arc de Triomf Barcelone           1 1
La Sagrera - Meridiana Barcelone             1 1
Sant Andreu Arenal Barcelone         1 1
Torre Baró Barcelone         1 1
Montcada Bifurcation Montcada i Reixac       1 1
Montcada i Reixac - Sant Joan Hors service
Montcada-Ripollet Montcada i Reixac 1 1
Santa Perpètua de Mogoda Santa Perpètua de Mogoda 2 2D
Mollet - Santa Rosa Mollet del Vallès 2 2D
Parets del Vallès Parets del Vallès 3 2D
Montmeló Nord Montmeló 2 2D
Granollers-Canovelles Granollers 3 3D
Les Franqueses del Vallès Les Franqueses del Vallès 3 3D
Llerona Hors service
La Garriga La Garriga 4 4F
Figaró Figaró-Montmany 4 4F
Sant Martí de Centelles Sant Martí de Centelles 4 4F
Centelles Centelles 5 5F
Balenyà-els Hostalets Balenyà 5 5F
Balenyà-Tona-Seva Seva 5 5F
Taradell - Mont-rodon Hors service
Vic Vic 6 6D
Manlleu Manlleu 6h -
Torelló Torelló 6h -
Borgonyà Sant Vicenç de Torelló 6h -
Sant Quirze de Besora Sant Quirze de Besora 6h -
La Farga de Bebié Montesquiu - -
Ripoll Ripoll - -
Campdevànol Campdevànol - -
Aigües de Ribes Hors service
Ribes de Freser Ribes de Freser     - -
Planoles Planoles - -
Toses Toses - -
La Molina Alp - -
Urtx-Alp Fontanals de Cerdanya i Alp - -
Queixans Hors service
Puigcerdà Puigcerdà - -
Latour-de-Carol - Enveitg Enveitg Train Jaune TER Occitanie - -

Projets futursModifier

Au-delà de Montcada-Bifurcation, la ligne est à voie unique, ce qui limite le débit. La ligne Barcelone-Ripoll devrait être doublée jusqu'à Vic ou Torelló. La construction de la ligne Castelldefels-Cornellà-Barcelone permettrait le prolongement de la ligne à Castelldefels ou Vilanova i la Geltrú. La modernisation du tronçon qui va jusqu'à la frontière française à Latour de Carol se pose également, puisqu'elle n'a jamais été modernisée depuis 1929. Cela permettrait de réduire le temps de parcours à 3h06.

Galerie de photographiesModifier

RéférencesModifier

  1. (es) « Memoria de sostenibilidad 2003 », sur Cercanías Renfe (consulté le 18 mai 2012)
  2. (es) « Plan de modernización para el decenio de los ochenta: Presidente de Renfe "Intentamos romper la mala imagen de Renfe" », sur La Vanguardia, (consulté le 18 mai 2012)
  3. (es) Ramos Melero, « El futuro de la política ferroviaria en España », sur Información Comercial Española (ICE), (consulté le 18 mai 2012)
  4. (es) « Normalizada la circulación de la C3 de Renfe por una avería en el sistema de señalización », sur El Periódico de Catalunya, (consulté le 19 mai 2012)
  5. (ca) « Quins canvis suposa el traspàs de Rodalies a la Generalitat? », 3cat24, sur CCMA (consulté le 31 mars 2010)
  6. (es) « Cercanías Barcelona cambiará de imagen corporativa tras su traspaso a la Generalitat », sur Cotizalia.com, (consulté le 19 mai 2012)
  7. (ca) « Estudi de la xarxa ferroviària de viatgers a Catalunya », sur Generalitat de Catalunya, (consulté le 19 mai 2012)
  8. a b et c (ca) « Línia R3 », sur Rodalies de Catalunya, Généralité de Catalogne, (consulté le 1er janvier 2020)
  9. a et b (ca) « Línia R3 », sur www.trenscat.com (consulté le 19 mai 2012)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier