Ouvrir le menu principal

Les Nuits révolutionnaires

Les Nuits révolutionnaires
Description de cette image, également commentée ci-après
Illustration des Nuits de Paris (1788), dessinée et gravée par Moreau le Jeune.
Titre original Les Nuits révolutionnaires
Genre Mini-série historique
Création Charles Brabant
Pays d'origine Drapeau de la France France
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 7
Durée 60 minutes
Diff. originale 1990

Les Nuits Révolutionnaires est une mini-série française en sept épisodes d'une heure, créée par Charles Brabant d'après le roman Les Nuits de Paris de Nicolas Restif de la Bretonne. Cette coproduction des chaînes FR3, La Sept et MR Arts est diffusée à partir du , dans le cadre du bicentenaire de la révolution française[1].

Sommaire

SynopsisModifier

Au XVIIIe siècle, Nicolas Restif de la Bretonne écrit l'histoire, si mêlée avec sa propre imagination que la différence entre la réalité et la fiction est souvent indiscernable. Il fut surnommé « le Hibou », parce que c'était son habitude de parcourir la nuit les rues de Paris. Les Nuits Révolutionnaires, sur la base des Nuits de Paris, se déroulent dans la période 1789-1793 et, plutôt que de donner une description des faits historiques de ces années, rapportent la vie du monde nocturne de Paris. Elles font apparaître d'autres personnages qui ensorcelaient les ombres et, parmi eux, les prostituées, l'homme aveugle et l'allumeur de réverbères.

DistributionModifier

ÉpisodesModifier

  1. Le spectateur nocturne
  2. Les deux n'en font qu'une
  3. La Fête glorieuse
  4. La jeune fille assassinée
  5. La chute: nuits du 9 au 10 août et du 10 au 11 août 1792
  6. La mort d'un père
  7. La part de l'ombre: nuit du 31 mai au 1er juin - nuit du 1er juin au 2 juin 1793

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Caroline Benjo, « La Nuit révolutionnaire : Les sept Nuits du hibou, ou les nuits révolutionnaires. Série en sept épisodes, de Charles Brabant. Inspirée par la vie et l'œuvre de Nicolas Restif de la Bretonne », Vertigo, no 4 « Les écrans de la Révolution »,‎ , p. 115-120 (ISSN 0985-1402).

Lien externeModifier

RéférencesModifier