Ouvrir le menu principal

Lars Berger

biathlète et fondeur norvégien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berger (homonymie).

Lars Berger
Image illustrative de l’article Lars Berger
Lars Berger à Hochfilzen en 2011.
Contexte général
Sport Biathlon et Ski de fond
Période active De 1999 à 2015
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Norvège Norvégienne
Naissance (40 ans)
Lieu de naissance Levanger
Taille 1,86 m
Poids de forme 76 kg
Club Byaasen IL
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 1 0
Championnats du monde de biathlon 1 4 0
Championnats du monde de ski de fond 3 0 0
Coupe du monde (globes) 0 0 1
Coupe du monde (épreuves ind.) 7 5 4

Lars Berger, né le à Levanger, est un biathlète et fondeur norvégien. D'abord biathlète depuis le début de sa carrière, il exploite avec succès ses qualités de fondeur à l'occasion de certaines compétitions de ski de fond. Son palmarès est ainsi riche de médailles et titres mondiaux dans les deux sports. Sa sœur cadette, Tora Berger, pratique également le biathlon au plus haut niveau.

Sommaire

CarrièreModifier

Il commence le ski de fond à six ans mais se tourne vers le biathlon, alliant ski de fond et tir, durant son adolescence. Lars Berger rejoint l'équipe nationale de biathlon en 2001 quand il effectue deux premières courses en Coupe du monde à Oberhof. D'abord 60e d'un sprint, il remonte dans la hiérarchie durant la poursuite qui suit pour prendre la 35e place, non loin du top-30 synonyme de points. C'est en décembre 2001 qu'il inscrit ses premiers points en prenant la 28e place d'un sprint organisé à Osrblie[1]. Durant les Championnats du monde 2004, il remporte la médaille d'argent de la mass start et avec le relais masculin norvégien. La même année, il enlève deux titres à l'occasion des Championnats du monde militaires. Il achève la saison 2003-2004 à la cinquième place du classement général de la Coupe du monde.

Alors qu'il participe régulièrement aux épreuves internationales de biathlon, Lars Berger, un des meilleurs fondeurs du circuit de la Coupe du monde de biathlon, décide de participer à titre individuel aux Championnats du monde de ski nordique 2007 organisés à Sapporo au Japon, une participation validée grâce à une quatrième place aux Championnats de Norvège qui précèdent le rendez-vous mondial[2]. Ainsi sélectionné pour l'épreuve du 15 km style libre, aux côtés de son compatriote également biathlète Ole Einar Bjørndalen, il surprend les fondeurs traditionnels en gagnant la course et le titre mondial. Parti avec un faible dossard, il profite des conditions climatiques changeantes qui détériorent la piste pour réaliser cette performance[3]. Il devient ainsi le premier sportif à remporter des médailles la même année lors des Championnats du monde de biathlon et de ski de fond. Lars Berger réalise même le doublé en décrochant l'or lors du relais 4 × 10 km.

Depuis 2001, il effectue régulièrement des courses de ski de fond. Fin 2003, il participe même à de premières épreuves de la Coupe du monde de ski de fond. Dès sa première course, un 15 km en style libre, il termine septième et inscrit de premiers points avant d'intégrer immédiatement le relais norvégien à Beitostølen. Cette participation se solde par un premier podium puisque le quatuor norvégien termine deuxième. En 2005, il participe pour la première fois aux Championnats du monde de ski nordique et remporte la médaille d'or au sein du quatuor norvégien sacré lors du relais 4 × 10 km. Qualifié grâce à une troisième place au niveau national, il échoue au pied du podium du 15 km style libre de ces mondiaux disputés à Oberstdorf. Toutes ces courses de ski de fond demeurent cependant occasionnelles car il se concentre essentiellement sur celles de biathlon. En novembre 2006, il obtient son meilleur résultat dans la Coupe du monde de ski de fond avec une cinquième place à Gällivare. En novembre 2011, il gagne son seul relais en ski de fond à Sjusjøen avec Eldar Rønning, Finn Hågen Krogh et Petter Northug.

En 2008-2009, il est tout d'abord écarté de l'équipe nationale de biathlon après plusieurs contre-performances dues à un tir défaillant. Efficace en Coupe d'Europe, l'antichambre de la Coupe du monde, il effectue un retour rapide et victorieux parmi l'élite en gagnant un sprint à Hochfilzen (Autriche), la quatrième victoire de sa carrière. Il confirme cette performance à l'occasion des Championnats du monde 2009 en remportant deux médailles : l'argent en sprint et l'or avec le relais masculin. Peu de temps après, il gagne le sprint des pré-olympiques de Vancouver. 78e en 2008, il termine l'année 2008-2009 au 17e rang mondial.

En 2010, il participe aux Jeux olympiques d'hiver de 2010 à la fois en biathlon et en ski de fond. N'atteignant pas les vingt premiers en sprint et en poursuite, il est intégré au relais 4 × 10 km de ski de fond et obtient la médaille d'argent avec Martin Johnsrud Sundby, Petter Northug, Odd-Bjørn Hjelmeset. En janvier 2011, il gagne le sprint de Ruhpolding, son meilleur résultat en deux ans, en effectuant le troisième sans faute au tir de sa carrière[4].

En décembre 2013, alors écarté de l'équipe nationale et s'entraînant independamment, il remporte sa septième course individuelle en Coupe du monde à l'occasion du sprint en profitant de son petit dossard. Il bat à cette occasion Martin Fourcade, malgré deux erreurs au tir[5].

Il prend sa retraite sportive en 2015 en raison de problèmes persistents au genou[6].

PalmarèsModifier

BiathlonModifier

Jeux olympiques d'hiverModifier

Épreuve / Édition   Vancouver 2010
Sprint 46e
Poursuite 23e
Individuelle
Mass start
Relais

Championnats du mondeModifier

Championnats du monde
Épreuve / Édition Individuelle Sprint Poursuite Départ en masse Relais Relais mixte
Mondiaux 2004
  Oberhof
24e 14e 11e      
Mondiaux 2005
  Hochfilzen
44e 32e
Mondiaux 2006
  Pokljuka
          23e
Mondiaux 2007
  Anterselva
49e 14e 11e 17e  
Mondiaux 2009
  Pyeongchang
34e   5e 29e  
Mondiaux 2011
  Khanty-Mansiïsk
65e 14e 19e 14e
Mondiaux 2012
  Ruhpolding
46e 23e

Coupe du mondeModifier

  • Meilleur classement général : 5e en 2004.
  • 3e du classement du sprint en 2004.
  • 16 podiums en épreuve individuelle, dont 7 victoires.
  • 9 podiums en relais, dont 3 victoires.
Différents classements en Coupe du mondeModifier
Année Classement général final Sprint Poursuite Individuelle Mass start
2001-2002 76e 70e 71e - -
2002-2003 43e 36e 33e - -
2003-2004 5e 3e 8e 17e 12e
2004-2005 17e 14e 17e 48e 37e
2005-2006 34e 29e 30e - 37e
2006-2007 27e 16e 28e 47e 35e
2007-2008 78e 82e 54e - -
2008-2009 17e 12e 23e 55e 24e
2009-2010 34e 40e 29e 42e 36e
2010-2011 17e 8e 18e 51e 28e
2011-2012 44e 42e 42e - 39e
2012-2013 53e 58e 45e - 47e
2013-2014 27e 18e 38e - 33e
Détail des victoiresModifier
Édition / Épreuve Sprint Poursuite Individuelle Mass start Total
2003-2004   Hochfilzen
  Lake Placid
  Holmenkollen
3
2008-2009   Hochfilzen
  Vancouver
2
2010-2011   Ruhpolding 1
2013-2014   Hochfilzen 1
Total 7 0 0 0 7

Championnats d'EuropeModifier

  •   Médaille d'argent du relais en 2008.

IBU CupModifier

  • 4 podiums individuels, dont 2 victoires.

Ski de fondModifier

Jeux olympiquesModifier

Épreuve / Édition Sprint 15 km Poursuite
2 × 15 km
50 km
classique
Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 10 km
JO 2010
  Vancouver
               

Championnats du mondeModifier

Épreuve / Édition   Oberstdorf 2005   Sapporo 2007
15 km libre 4e   Or
Relais 4 × 10 km   Or   Or

Coupe du mondeModifier

  • Meilleur classement général : 78e en 2007.
  • Meilleur résultat individuel : 5e place.
  • 2 podiums en relais : 1 victoire et 1 deuxième place.

Différents classements en Coupe du mondeModifier

Année Classement général final Classement distance Classement sprint
2003-2004 81e 54e
2004-2005 93e 59e
2006-2007 78e 46e
2007-2008 144e 85e
2009-2010 130e 84e
2011-2012 107e 67e

Championnats de NorvègeModifier

  • Gagnant du trente kilomètres en 2003.

DistinctionsModifier

Pour sa polyvalence, il a été récompensé par le prix d'honneur Egebergs Ærespris en 2006.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Classement de la poursuite de Coupe du monde d'Osrblie, site de l'IBU.
  2. (en) Classement du 15 km style libre des Championnats de Norvège 2007, sur fis-ski.com, site de la Fédération internationale de ski.
  3. (en) « Sapporo: Norwegian biathlete Berger best in 15 km », sur skiracing.com, 28 février 2007. Consulté le 2 avril 2009.
  4. (en) How Many Norwegians? With Perfect Shooting, Berger Makes It Four, sur fasterskier.com, le 15 janvier 2011
  5. (en) Lars Berger is Back from the Dead with Surprise Win in Hochfilzen, sur fasterskier.com, le 6 décembre 2013
  6. (no) Lars Berger legger opp, sur dagbladet.no, le 27 avril 2015

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :