Ouvrir le menu principal

La Revue anarchiste

page d'homonymie de Wikimedia
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différentes œuvres portant le même titre.

La Revue anarchiste : science et art (1893)
Image illustrative de l’article La Revue anarchiste

Périodicité bimensuel
Genre Presse anarchiste
Date de fondation 1893
Date du dernier numéro 1894 (sous le titre de Revue libertaire
Ville d’édition Paris

Directeur de la rédaction André Ibels
Charles Chatel

La Revue anarchiste est le titre d'au moins quatre publications libertaires.

Sommaire

La Revue anarchiste : science et art (1893)Modifier

La Revue anarchiste fait suite à L’En-dehors, lorsque la répression oblige Zo d’Axa à cesser la parution du journal[1].

Elle est fondée, en août 1893, par André Ibels[2] et Charles Chatel[3]. Cette première revue est à la fois littéraire, artistique, critique et de documentation[4]. Elle publie 8 numéros d'août à décembre 1893[5].

Elle ouvre ses colonnes à des théoriciens et des écrivains, en particulier Charles Albert, René Chaughi, Bernard Lazare, Gabriel Randon (le futur Jehan Rictus). Félix Fénéon tient la rubrique Des faits d’août à novembre 1893[1].

À son tour victime de la répression en décembre 1893, elle est renommée La Revue libertaire[n 1] qui publie cinq numéros de décembre 1893 à mars 1894[6],[7],[8],[9] et s'interrompt du fait de l'arrestation de Charles Chatel, inculpé dans le « Procès des Trente » (août 1894)[10],[11],[12].

On trouve en exergue, sous le titre du premier numéro, cette citation tirée d’Henrik Ibsen : « L’État est la malédiction de l’Individu »[1]. À noter, dans le même numéro, la reproduction en placard du texte d'Élisée Reclus Voter, c’est abdiquer, sous le titre Le droit de suffrage[13].

Avant de passer à l’acte, Auguste Vaillant envoie une poésie intitulée Rêves étoilés à la rédaction de la revue, qui la reproduit en fac-similé après l’attentat[1].

Contributeurs notoires
 
La Revue anarchiste (1922-1925).

La Revue anarchiste (1922-1925)Modifier

Article détaillé : La Revue anarchiste (1922-1925).

Sortie à Paris en janvier 1922, La Revue Anarchiste, publication mensuelle éditée par l'Union anarchiste est animée par Sébastien Faure puis par André Colomer, Georges Bastien[17] et Pierre Mualdès[18],[19],[20],[21].

La Revue anarchiste (1929-1936)Modifier

 
La Revue anarchiste (1929-1936).
Article détaillé : La Revue anarchiste (1929-1936).

En décembre 1929, à Paris, sort le premier numéro de La Revue Anarchiste d'abord sous-titrée Cahiers mensuels d'études et d'action[22] puis Organe trimestriel de documentation et d'études, cette publication n'est liée à aucune organisation et attire des anarchistes individualistes. Elle cesse sa publication en juin 1936.

La Revue anarchiste (1978-1979)Modifier

Le groupe Emma Goldman de la Fédération anarchiste publie « La revue anarchiste »[23],[24]

Lire en ligneModifier

  • Anarchisme révolutionnaire et organisation, n°4, juillet 1978, [lire en ligne].

Bibliographie et sourcesModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. En France, suite aux lois votées dans l'urgence les 11 et 15 décembre 1893 et le 28 juillet 1894, interdisant tout type de propagande, les anarchistes s'emparent du mot libertaire pour s'identifier et poursuivre leurs activités, notamment éditoriales. Ces lois « anti-anarchistes » ne seront abrogées qu’en 1992 (voir legifrance.gouv.fr.

RéférencesModifier

  1. a b c et d Caroline Granier, « Nous sommes des briseurs de formules » : les écrivains anarchistes en France à la fin du dix-neuvième siècle, thèse de doctorat en lettres modernes sous la dir. de Claude Mouchard, Université Paris-VIII, 2003, lire en ligne.
  2. Dictionnaire des anarchistes, « Le Maitron », 2014 : André Ibels.
  3. Dictionnaire des anarchistes, « Le Maitron », 2014 : Charles Chatel.
  4. L'Éphéméride anarchiste : La Revue Anarchiste ! Science et Art.
  5. Sudoc :notice, (OCLC 924020476), (notice BnF no FRBNF32856312).
  6. (notice BnF no FRBNF32860383), Sudoc : notice.
  7. L'Éphéméride anarchiste : La Revue libertaire.
  8. Max Nettlau, Bibliographie de l'anarchie, préface d'Élisée Reclus, Bibliothèque des Temps nouveaux, 1897, page 90.
  9. Félix Fénéon, Œuvres-plus-que-complètes, volume 1, Librairie Droz, 1970, page XX.
  10. Michel Ragon, Dictionnaire de l'anarchie, Albin Michel, 2009, page 340.
  11. Thierry Maricourt, Histoire de la littérature libertaire en France, Albin Michel, 1990, extraits en ligne.
  12. Constance Bantman, Anarchismes et anarchistes en France et en Grande-Bretagne, 1880-1914 : Échanges, représentations, transferts, Thèse de doctorat en langues et littératures anglaises et anglo-saxonnes, Université Paris 13 Nord, 2007, page 68, lire en ligne.
  13. La Revue anarchiste, Paris, du 15 au 31 août 1893 , page 5, lire en ligne sur Gallica.
  14. Jean-Pierre Bertrand, Paul Aron, Les 100 mots du symbolisme, « Que sais-je ? » n°3927, Presses universitaires de France, 2011, lire en ligne.
  15. Félix Fénéon, Œuvres Complètes, Éditions L'Âge d'Homme, 2000, page 1097.
  16. Uri Eisenzweig, Représentations illégitimes. Dreyfus, ou la fin de l'anarchisme, 1995, n°87, page 82, DOI:10.3406/roman.1995.2975.
  17. Dictionnaire biographique, mouvement ouvrier, mouvement social : Georges Bastien et Dictionnaire des anarchistes, « Le Maitron », 2014 : Georges Bastien.
  18. Dictionnaire des anarchistes, « Le Maitron », 2014 : Pierre Mualdès.
  19. L'Éphéméride anarchiste : La Revue anarchiste (1922-1925).
  20. René Bianco, 100 ans de presse anarchiste : La Revue anarchiste.
  21. Centre International de Recherches sur l'Anarchisme (Lausanne) : La Revue anarchiste : Cahiers mensuels d’études et d’action.
  22. Centre International de Recherches sur l'Anarchisme (Lausanne) : La Revue anarchiste : Cahiers mensuels d’études et d’action.
  23. Sudoc : notice, (OCLC 474321119).
  24. Centre d'histoire du travail (Nantes) : notice.