La Esfera

magazine espagnol

La Esfera  
Image illustrative de l’article La Esfera

Langue Espagnol
Publication
Maison d’édition Prensa Gráfica (Madrid, Espagne)
Période de publication -
Fréquence Hebdomadaire
Indexation
ISSN 1577-0389

La Esfera est une revue culturelle espagnole, dont le premier numéro a été publié à Madrid le et le dernier le .

Une de La Esfera du avec Antonio Machado.

Histoire et descriptionModifier

Le premier numéro est publié à Madrid le [1],[2].

C'était une revue chère[3], et même qualifiée « de luxe »[4] : ses premiers numéros coûtaient 50 centimes, puis 60 en 1917 pour finalement se vendre à 1 peseta à partir de 1920[3].

La revue contenait d'excellentes illustrations et gravures[3],[1], et l'impression était de grande qualité[3].

Le dernier numéro, le no 889, est publié le [2],[3].

CollaborateursModifier

ÉcrivainsModifier

La revue a bénéficié de la participation d'auteurs de grande qualité, tels que Miguel de Unamuno[5], Ramiro de Maeztu[5] Jacinto Benavente[6], Dionisio Pérez Gutiérrez (es)[7] et José Francos Rodríguez (es)[7] ; les conteurs Emilia Pardo Bazán[6], Ramón Pérez de Ayala[8],[9], Alberto Insúa (es)[10], Antonio de Hoyos y Vinent (es), Emilia Pardo Bazán, Joaquín Dicenta (es), Manuel Bueno Bengoechea (es), Pedro de Répide (es), Luis Antón del Olmet (es), Manuel Linares Rivas (es), Carmen de Burgos, Eduardo Zamacois (es), Wenceslao Fernández Flórez, Joaquín Belda (es), Andrés González Blanco (es), Felipe Trigo, Ramón María del Valle-Inclán, Vicente Blasco Ibáñez, Gabriel Miró, Concha Espina[2].

Plusieurs poèmes sont l'œuvre de Manuel Machado Juan Ramón Jiménez, Rubén Darío, Francisco Villaspesa, Emilio Carrere (es), Eduardo Marquina, Salvador Rueda (es) ou encore Vicente Medina (es)[2].

IllustrateursModifier

 
Muchacha murciana, illustration de Inocencio Medina Vera (es) et une de La Esfera du .

La Esfera a offert un très grand nombre d'illustrations artistiques pour accompagner les textes, aussi variées que peuvent l'être les styles de José Dhoy, Salvador Bartolozzi (es), Tito, Cerezo, Sancha, Vallejo, Juan Vita, J. Morales, Echea, Néstor, Alcalá del Olmo, Apel·les Mestres, Mariano Benlliure, Brando, Inocencio Medina Vera (es), Julio Romero de Torres ou Rafael de Penagos (es), Ricardo Marín Llovet (es)[2],[11],[12].

PhotographesModifier

Le journalisme d'actualités était illustré par les photographies de José Demaría López[N 1], Eduardo Vilaseca y Marín[13], Antonio Prats y Salazar[14] et de nombreux photographes de province[2]. D'autres photographes ont également collaboré : Alejandro Merletti, Christian Franzen[15], Antonio Cánovas del Castillo, dit « Kaulak »[16], Alfonso Sánchez García[17], Louis Hugelmann, Charles Trampus[18], Eduardo Rodríguez Cabezas (es) dit « Dubois », Federico Ballell Maymí (es), Alejandro Merletti, Adolf Mas i Ginesta, Manuel Asenjo, Venancio Gombau, Antonio García (1835-1918)[19], Diego Pérez Romero, José Pan Alberto dit « Panelberto » ou encore les deux frères Calvache : Diego (es) — mort en 1919 — et Antonio[20].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Il signait ses photos sous le pseudonyme de « José López Campúa » ou « José L. Campúa » — « Campúa » étant le nom par lequel il demeure reconnu encore aujourd'hui. Il devient par ailleurs le responsable graphique de la revue. À ne pas confondre avec José Demaría López (1900-1975), son fils, qui signait comme « José Campúa » et était lui aussi collaborateur dans cette revue.

RéférencesModifier

  1. a et b Dendle 1990, p. 13
  2. a b c d e et f (es) Bibliothèque nationale d'Espagne, « Fiche de La Esfera », sur hemerotecadigital.bne.es (consulté le )
  3. a b c d et e Pérez de Ayala et Friera 1986, p. 19
  4. Texto original : « de lujo » in Dendle 1990, p. 13
  5. a et b Dendle 1990, p. 17
  6. a et b Pérez de Ayala et Friera 1986, p. 20
  7. a et b Dendle 1990, p. 14
  8. Dendle 1990, p. 14, 16, 17
  9. Pérez de Ayala et Friera 1986, p. 22
  10. Dendle 1990, p. 16
  11. (es) Rafael Fraguas, « El pintor del eterno femenino », El País,‎ (lire en ligne).
  12. (es) José Francés, « Siluetas. Ricardo Marín », Nuevo Mundo, vol. 25, no 1277,‎ (ISSN 1699-8677, lire en ligne).
  13. Sánchez Vigil 2001, p. 270.
  14. Sánchez Vigil 2001, p. 273.
  15. Sánchez Vigil 2001, p. 311-314.
  16. Sánchez Vigil 2001, p. 314-328.
  17. Sánchez Vigil 2001, p. 278-291.
  18. Sánchez Vigil 2001, p. 268-269.
  19. Sánchez Vigil 2001, p. 292-301.
  20. Langa Nuño 2011, p. 229.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (es) Brian J. Dendle, Galdós y la Esfera, Murcie, Universidad de Murcia, , 104 p. (ISBN 978-84-7684-933-0, lire en ligne).  
  • (es) Concha Langa Nuño, La comunicación en Andalucía: Historia, estructura y nuevas tecnologías, Centro de Estudios Andaluces, (ISBN 9788493907808, lire en ligne).  
  • (es) Ramón Pérez de Ayala et Florencio Friera, Artículos y ensayos en los semanarios España, Nuevo Mundo y La Esfera, Oviedo, Universidad de Oviedo, , 230 p. (ISBN 978-84-600-4740-7, lire en ligne).  
  • (es) Dionisio Pérez, España ante la guerra : articulos publicados en "Mundo gráfico", "La Esfera" y "El Mundo", agosto-octubre 1914, Madrid, Imprenta española, , 205 p. (OCLC 4336543).
  • (es) María Dolores Sáiz et María Cruz Seoane, Historia del periodismo en España, vol. 3 : El Siglo XX: 1898-1936, Alianza, .
  • (es) Juan Miguel Sánchez Vigil, La documentación fotográfica en España: revista La Esfera (1914-1920) (thèse de doctorat), Universidad Complutense, (ISBN 84-669-0088-8, lire en ligne).  

Articles connexesModifier

Liens externesModifier