Ouvrir le menu principal

Tai lü

langue
(Redirigé depuis Lü (langue))
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir et LU.

Tai lü
Pays Chine, Laos, Thaïlande, Viêt Nam, Birmanie
Région sud du Yunnan et régions frontalières
Originaire de Yunnan, Bokeo, Luang Namtha, Luang Prabang, Oudomxay, Phongsaly et Shan
Nombre de locuteurs 280 000 en Chine (en 2001)[1], environ 670 000 au total
Classification par famille
Statut officiel
Langue officielle Yunnan
Codes de langue
ISO 639-3 khb
IETF khb
WALS lu
Glottolog luuu1242

Le tai lü (chinois simplifié : 傣仂语 ; chinois traditionnel : 傣仂語 ; pinyin : dǎilèyǔ ; thaï : ภาษาไทลื้อ), encore appelé taï de Sipsongpanna ou taï de Xishuangbanna (chinois 西双版纳傣话 / 西雙版納傣話, Xīshuāngbǎnnà Dǎihuà) est une langue parlée par la minorité dai, principalement dans le sud du Yunnan en Chine, où c'est une langue régionale officielle.

En 2001, on estimait à 672 064 le nombre de locuteurs répartis entre la Chine, le Laos, la Birmanie, la Thaïlande et le Viêt Nam, dont 280 000 en Chine.

Classification interneModifier

Le tai lü appartient au sous-groupe taï de la branche kam-taï des langues taï-kadaï.

PhonologieModifier

Les tableaux présentent les phonèmes du tai lü de Sipsongpanna, en Chine.

VoyellesModifier

Les voyelles sont[2] :

Antérieure Centrale Postérieure
Fermée i [i] ɯ [ɯ] u [u]
Moyenne e [e] ə [ə] o [o]
Ouverte ɛ [ɛ]
a [a]
ɔ [ɔ]

ConsonnesModifier

Les consonnes sont[3] :

Bilabiales Alvéolaires Dorsales Glottales
Centrales Latérales Palatales Vélaires
Occlusives Sourdes p [p] t [t] k [k] ʔ [ʔ]
Aspirées ph [] th []
Labialisées kw []
Sonores b [b] d [d]
Fricatives sourdes f [f] s [s] x [x] h [h]
Labialisées xw []
Sonores v [v]
Affriquées ts [t͡s]
Liquides l [l]
Nasales m [m] n [n] ŋ [ŋ]
Semi-voyelles j [j]

TonsModifier

Le taï de Sipsongpanna est une langue tonale qui compte 9 tons. Les tons 7 à 9 n'apparaissent que dans des mots se terminant par les occlusives [t], [k] et [p][4].

Ton Valeur Exemple[5] Traduction
1 55 kaːŋ55van41 jour, pendant le jour
2 41 na41 champ
3 13 13 chèvre
4 11 nam11 eau
5 35 35 pousse de bambou
6 33 3341 poignet
7 55 ʔiʔ55bi13 libellule
8 33 mɔt33 ver
9 35 mɛŋ41saːp35 cafard

ÉcritureModifier

Le tai lü s'écrit avec un alphasyllabaire taï modifié par les autorités chinoises en 1954, le nouveau tai lue[6] :

AlphasyllabaireModifier

Les caractères des consonnes sont liés aux tons hauts, les premiers dans le tableau, ou aux tons bas, les suivants dans le tableau. par exemple ᦂ [k] ᦃ [x] ᦄ [ŋ] sont des signes de tons hauts, et ᦅ [k] ᦆ [x] ᦇ [ŋ] sont des signes de tons bas[7].

Caractère
ᦵᦲ
Prononciation
ʔ ʔ k x ŋ k x ŋ ts s j ts s j t n t n p m p m f v l f v l h d b h d b a i u e ɛ o ɔ ɯ ə

Notation des tonsModifier

Les tons sont indiqués par deux caractères spéciaux écrits à la fin de la syllabe[8].

Ton
1 5 3 2 6 4 7 9 8
Valeur
55 35 13 41 33 11 55 35 33
Orthographe
- - - -

Notes et référencesModifier

  1. Zhou et Luo 2001, p. 13.
  2. Zhou et Luo 2001, pp. 30-32.
  3. Zhou et Luo 2001, p. 29.
  4. Zhou et Luo 2001, p. 32.
  5. Tirés de Zhou et Luo 2001, pp. 196, 202, 206, 218.
  6. Zhou et Luo 2001, p. 366.
  7. Luo 1992, p. 72.
  8. Zhou et Luo 2001, p. 368.

SourcesModifier

  • (zh) Luo Meizhen, 1992, 西双版纳傣文 - Xīshuāngbǎnnà Dǎiwén, dans 中国少数民族文字 - Zhōngguó shàoshù mínzú wénzì, pp. 63-74, Zhongguo Zangxue Chubanshe (ISBN 7-80057-082-7)
  • (zh) Zhou Yaowen, Luo Meizhen, 2001, 傣语方言研究 - Dǎiyǔ fāngyán yánjiū, Pékin, Mínzú chūbǎnshè (ISBN 7-105-04625-2)
  • (fr) Tai-Luc Nguyen-Tan, 2008, Parlons lü : La langue thaï des Douze mille rizières du Yunnan, Paris, L'Harmattan (ISBN 2296060773 et 978-2296060777)

Liens externesModifier