L'Effondrement (série télévisée)

série télévisée française
L'Effondrement

Genre Anticipation
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine Canal+
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 8
Durée 15 à 25 minutes
Diff. originale
Site web https://www.canalplus.com/series/l-effondrement/h/12670812_50001

L'Effondrement est une série télévisée française inspirée par les thèses de la collapsologie[1],[2], créée, écrite et réalisée par le collectif Les Parasites : Guillaume Desjardins, Jérémy Bernard et Bastien Ughetto.

Elle est diffusée du au sur Canal+, et du au sur la chaîne YouTube des Parasites.

SynopsisModifier

Cette série suit les trajectoires d’individus, de groupes et de familles, à différents moments et en différents lieux, alors qu'ils cherchent par différents moyens à survivre dans un monde et un contexte qu’ils ne maîtrisent plus, en situation d'effondrement.

Tout au long des épisodes, le spectateur reste dans l'ignorance des causes précises du début de l'effondrement sociétal mis en scène. Mais on lui en montre des points d'étapes, et des processus de réponses et réactions de la part des personnages et de leurs communautés, toujours marqués par des événements déclencheurs, apparemment anodins que nous avons tous déjà connus (coupure d'électricité, manque d'un produit au supermarché, pénurie de carburants, exil des plus fortunés[3] etc.) qui débouchent sur des événements plus graves (vol, usage d'arme à feu par exemple) susceptibles de faire dégénérer une situation déjà très tendue.
Selon l'un des membres du groupe des « Parasites  » (auteurs) cité par Anne-Sophie Novel (Le Monde[4]) « Nous assumons parfaitement d’avoir choisi la peur et misé sur un tel scénario pour faire réagir les gens, c’est assumé ».

Certains aspects des épisodes montrent la compétition pour la survie, en traitant d'un aspect survivaliste, alors que d'autres présentent des modes d'organisation de l'entraide.

DistributionModifier

Acteurs principauxModifier

Présence des personnages par épisode
Acteurs Personnages Rôles dans les épisodes
1 2 3 4 5 6 7 8
Bellamine Abdelmalek Omar, copain de Julia Principal
Roxane Bret Julia, copine d'Omar Principal Apparition
Adrien Melin directeur de rayon Secondaire
Juliette Fayet amie de Julia Secondaire
Ernst Umhauer ami de Julia Secondaire
Simon Thomas ami de Julia Secondaire
Philippe Rebbot Christophe, mari de Marianne Principal Apparition
Christelle Cornil Marianne, femme de Christophe Secondaire Secondaire
Naël Malassagne Julien, fils de Christophe et Marianne Secondaire Apparition
Théo Gross Lucas, fils de Christophe et Marianne Secondaire
Etienne Ménard Thierry, frère de Marianne Secondaire
Quentin Faure le Policier Secondaire Apparition
Thibault de Montalembert Laurent Desmarest, mari de Sofia Principal
Pauline Huruguen Lucie, maîtresse de Laurent Secondaire
Michaël Abiteboul Pascal, chauffeur de Laurent Secondaire
Jean-Claude Lecas M. Bernard, pilote de l'avion Secondaire
Audrey Fleurot Karine Principal
Samuel Giuranna John Apparition Principal
Stéphane Malassagne Stéphane, père de deux petites filles, Romane et Julia Secondaire Principal
Romane et Julia Malassagne Romane et Julia, les filles de Stéphane Secondaire Secondaire
Samir Guesmi Amine, employé de la centrale nucléaire et père de Léa Principal
Alicia Hava Léa, fille d'Amine Secondaire
Marie Kauffmann employée de la centrale nucléaire Secondaire
Bastien Ughetto Marco, employé de la maison de retraite Principal
Catherine Salviat résidente de la maison de retraite Secondaire
Lubna Azabal Sofia Desmarest, ministre de l'écologie et femme de Laurent Apparition Apparition (voix) Principal Secondaire
Yannick Choirat Jacques Monblat, ingénieur agronome et docteur en sciences Apparition Principal
Jules Dousset présentateur de On en aura parlé Apparition Secondaire
Camille Claris Pauline, lanceuse d'alerte Secondaire
Bertrand Usclat Jean-Baptiste, lanceur d'alerte Secondaire
Johann Cuny Alex, lanceur d'alerte Secondaire
Mehdi Ortelsberg Vincent, lanceur d'alerte Secondaire
Gabriel Mirété Gabriel, technicien et lanceur d'alerte Secondaire
Elsa de Belilovsky Elodie, chroniqueuse de On en aura parlé Secondaire
Benjamin Tranié Périco Saporta, chroniqueur de On en aura parlé Secondaire

ProductionModifier

Avec un budget de deux millions d'euros[5], chaque épisode a été réalisé, avec un montage minimal, en un seul ou plusieurs plans-séquences[6].

Plusieurs communications ont été faites sur le côté écoresponsable du tournage[6], pour le transport, l'alimentation de l'équipe et la partie technique (récupération de décors), en lien avec le message de la série, qui invente le poste de chargé d'écoproduction, assuré par Pauline Gil[7].

ÉpisodesModifier

La série comporte huit épisodes. Le titre de chaque épisode fait référence à un lieu spécifique ainsi qu'au temps écoulé depuis le jour J correspondant au premier jour de l'effondrement. Chaque épisode représentant une avancée chronologique par rapport au précédent, allant jusqu'au jour 170 pour l’épisode 7. Seul l’épisode final (épisode 8), fait un retour de 5 jours en arrière par rapport au jour J, mettant en scène des militants tentant d'avertir des risques susceptibles de provoquer les conséquences observées dans les épisodes précédents, en s'introduisant sur le plateau d'une émission à forte audience.

Épisode Titre Jours écoulés Date de diffusion
Canal+ YouTube
Épisode 1 Le Supermarché J +2
Épisode 2 La Station-service J +5
Épisode 3 L'Aérodrome J +6
Épisode 4 Le Hameau J +25
Épisode 5 La Centrale J +45
Épisode 6 La Maison de retraite J +50
Épisode 7 L'Île J +170
Épisode 8 L'Émission J –5

Liens entre les épisodesModifier

Certains personnages apparaissent dans plusieurs épisodes, ou sont évoqués dans un épisode pour apparaître dans un autre.

  • Julia : Dans l'épisode 1, elle tente de convaincre son copain Omar de quitter la ville avec elle. On la retrouve dans l'épisode 4 (23 jours plus tard), parmi les habitants du hameau.
  • Denis : Dans l'épisode 1, Julia parle à Omar d'aller "chez Denis". Il s'agit vraisemblablement du propriétaire du hameau de l'épisode 4, chez qui Julia se trouve et qui est appelé Denis par ses amis.
  • Stéphane et ses filles : Au début l'épisode 2, Stéphane tente, en vain, d'acheter de l'essence, et vole le camion des pompistes en fin d'épisode, pour partir avec ses deux filles. On les retrouve dans l'épisode 4 (20 jours plus tard), parmi les réfugiés voulant rejoindre le hameau.
  • John : Au début de l'épisode 2, il tente également d'acheter de l'essence à la station service. Dans l'épisode 4, il fait aussi partie des réfugiés voulant rejoindre le hameau.
  • Christophe, Marianne et leurs fils : Dans l'épisode 2, Christophe et Marianne s'occupent de la station service avec leurs fils, Julien et Lucas. Dans l'épisode 6 (45 jours plus tard), Christophe, Marianne et Julien font partie du groupe qui vole les provisions de la maison de retraite.
  • Sofia Desmarest :
    • Dans l'épisode 8 (5 jours avant l'effondrement), elle est présente en tant que ministre de l'écologie sur le plateau de l'émission On en aura parlé, où elle qualifie de surréaliste l'idée d'un effondrement, ou l'existence d'îles aménagées pour les ultra-riches en cas de crise mondiale.
    • Au début de l'épisode 1 (7 jours plus tard) on l'aperçoit dans des extraits de l'émission, diffusés sur un écran du supermarché, dans un zapping sur le thème de l'effondrement qui vient de commencer.
    • Dans l'épisode 3, son mari Laurent tente de la joindre pour la faire évacuer sur l'île où ils ont deux places réservées, mais elle se trouve à Rome sans sa mallette jaune et son téléphone satellite dédiés à l'évacuation.
    • Dans l'épisode 7, on la retrouve sur un bateau, tentant de rejoindre par ses propres moyens l'île sécurisée sur laquelle elle n'a pas pu être évacuée avec son mari.
  • Le Policier : A la fin de l'épisode 8, un policier arrête le scientifique Jacques Monblat à la sortie du plateau de télévision. Dans l'épisode 2 (10 jours plus tard) ce même policier tente de prendre de l'essence à la station service. Ce personnage n'est pas nommé dans la série.

RéférencesModifier

Le nom du scientifique Jacques Monblat est probablement un hommage à Jacques Blamont, chercheur français en astronautique et en astrophysique.

RéceptionModifier

Les critiques ont été plutôt positives : Thomas Desroches sur le site Allociné parle ainsi d'"une excellente proposition télévisuelle, portée par une mise en scène maîtrisée et une conscience politique"[8]et plusieurs critiques soulignent l'originalité de cette série parmi les fictions françaises[9],[10],[11].

DistinctionModifier

NominationModifier

Notes et référencesModifier

  1. « L’Effondrement, la série télé à ne pas rater cet automne », sur UP le mag, (consulté le )
  2. « La fiction peut-elle accélérer la transition écologique ? », sur usbeketrica.com (consulté le )
  3. Victoria Gairin, « « L'Effondrement », la série qui avait tout prédit ? », sur Le Point, (consulté le )
  4. Anne-Sophie Novel (2019), La peur de l’effondrement, moteur d’action et d’engagement ? |publié le 24 nov 2019
  5. « « L'Effondrement », une série d'anticipation sur Canal Plus raconte le jour d'après », sur LExpansion.com, (consulté le )
  6. a et b « L’Effondrement, malaise dans notre civilisation sur Canal + », sur tvmag.lefigaro.fr, (consulté le )
  7. « On est allés sur le tournage écoresponsable de « L'Effondrement », nouvelle série de Canal+ », sur Le Huffington Post, (consulté le )
  8. AlloCine, « L'Effondrement sur Canal+ : que vaut la série filmée entièrement en plan-séquence ? », sur AlloCiné (consulté le )
  9. Aurélien MILHAUD, « L'EFFONDREMENT, la bonne surprise de Canal+ - Critique », sur Le Blog Du Cinéma, (consulté le )
  10. « « L'Effondrement », la nouvelle série de Canal+ - Vidéo dailymotion », sur Dailymotion (consulté le )
  11. « « L’effondrement » sur Canal + : à quoi ressemblerait la fin de notre civilisation ? », sur Franceinfo, (consulté le )
  12. International Emmy Awards 2020 : deux nominations pour la France, sur satellifax.com, consulté le 24 septembre 2020

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier