Kangiqsujuaq

village nordique du Québec (Canada)

Kangiqsujuaq
ᑲᖏᕐᓱᔪᐊᖅ
Kangiqsujuaq
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau du Québec Québec
Région Nord-du-Québec
Subdivision régionale Administration régionale Kativik
Statut municipal Village nordique
Grand chef
Mandat
Aquuyaq Qisiiq
2012 -
Code postal J0M 1K0
Constitution
Démographie
Gentilé Kangiqsujuamiuq, miuq
Population 750 hab. ()
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 61° 36′ 00″ nord, 71° 58′ 00″ ouest
Superficie 3 406,4 ha = 34,064 km2
Divers
Code géographique 99130
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Canada
Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Kangiqsujuaq
ᑲᖏᕐᓱᔪᐊᖅ
Géolocalisation sur la carte : Nord-du-Québec
Voir sur la carte administrative du Nord-du-Québec
City locator 14.svg
Kangiqsujuaq
ᑲᖏᕐᓱᔪᐊᖅ
Géolocalisation sur la carte : Nord-du-Québec
Voir sur la carte topographique du Nord-du-Québec
City locator 14.svg
Kangiqsujuaq
ᑲᖏᕐᓱᔪᐊᖅ
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Kangiqsujuaq (inuktitut : ᑲᖏᕐᓱᔪᐊᖅ) est un village nordique du Nunavik de l'administration régionale Kativik situé dans la région administrative du Nord-du-Québec, au Québec[1].

GéographieModifier

 
Dans le Kativik

Le village nordique de Kangiqsujuaq est enclavé dans la terre réservée inuit du même nom.

ToponymieModifier

Kangiqsujuaq veut dire « la grande baie »[2] et est situé près du détroit d'Hudson.

On appelle parfois Kangiqsujuaq Wakeham Bay, en raison du capitaine William Wakeham, qui mena une expédition au détroit d'Hudson, en 1897[3].

HistoireModifier

Les premiers euro-descendants explorent le secteur à la fin du XIXe siècle. À l'époque, les Inuits se trouvent surtout à une cinquantaine de kilomètres plus au sud. En 1884 le gouvernement canadien décide d'établir une station météorologique dans une baie de ce secteur. En 1897, le géologue Albert Peter Low explore la baie qu'il baptise Wakeham. Il n'y rencontre alors que quelques Kangiqsujuamiut campés pour la saison. Low revient en 1904 et repère deux sites d'ancrage dont un près de l'actuel village de Kangiqsujuaq[2].

La compagnie Revillon Frères y établit un poste de traite vers 1910, du nom Wakeham Bay. En 1914, la Compagnie de la Baie d'Hudson installe aussi un poste de traite, sur le site de Stupart Bay. Cette dernière s'établira à Wakeham Bay vers 1960[2].

En 1961, lors d'une vaste opération de francisation des toponymes du Nord-du-Québec, on propose de rebaptiser la communauté Sainte-Anne-de-Maricourt. Le nom Maricourt est retenu en 1965 mais ne s'est jamais implanté dans l'usage. En 1980, le village constitué en village nordique prend officiellement le nom Kangiqsujuaq[2].

DémographieModifier

PopulationModifier

Évolution démographique
1981 1991 1996 2001 2006 2011 2016
235479536605696696750

LanguesModifier

À Kangiqsujuaq, selon l'Institut de la statistique du Québec, la langue la plus parlée le plus souvent à la maison en 2011[4] sur une population de 695 habitants, est l'inuktitut à 95,68%, le français à 2,16% et l'anglais à 2,16%.

 
Employés du poste de traite de Revillon Frères à Kangiqsujuaq (baie Wakeham), QC, 1909
 
Abris de neige, baie Wakeham, vers 1910

ÉducationModifier

La Commission scolaire Kativik administre l'École Arsaniq[5].

CinémaModifier

Un film de l'ONF a été tourné à Kangiqsujuaq : Si le temps le permet. Il s'agit d'un documentaire personnel de l'artiste Elisapie Isaac sorti en 2003[6].

ServicesModifier

Kangiqsujuaq compte un poste de police, administré par le Corps de police régional Kativik[7].

Notes et référencesModifier

  1. Répertoire des municipalités : Village nordique de Kangiqsujuaq (Administration régionale Kativik) sur le site des Affaires municipales, régions et occupation du territoire.
  2. a b c et d Toponymie : Kangiqsujuaq
  3. « Kangiqsujuaq - Community in Nunavik, Northern Arctic Quebec », sur www.nunavik-tourism.com (consulté le )
  4. Institut de la statistique du Québec. Population selon la langue parlée le plus souvent à la maison, municipalités et TE du Nord-du-Québec et ensemble du Québec, 2011
  5. « Our Schools. » Conseil scolaire Kativik. Consulté le 23 septembre 2017.
  6. Si le temps le permet
  7. KRPF, « Information générale », sur Accueil (consulté le )

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier