Ouvrir le menu principal

Kafétien Gomis

athlète français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gomis.

Kafétien Gomis
Image illustrative de l’article Kafétien Gomis
Kafétien Gomis lors des Championnats d'Europe de Barcelone en 2010.
Informations
Disciplines Saut en longueur
Période d'activité depuis 2003 -
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (39 ans)
Lieu Saint-Quentin
Taille 1,84 m
Poids 70 kg
Surnom Tonton Kaf
Club Lille Métropole Athlétisme
Entraîneur Renaud Longuèvre
Records
Plein air : 8,26 m (2015) - Salle : 8,23 m (2016)
Palmarès
Championnats d'Europe - 1 1
Champ. d'Europe en salle - 1 -
Championnats de France[1] 11 9 4

Kafétien Gomis (né le à Saint-Quentin) est un athlète français spécialiste du saut en longueur.

BiographieModifier

Kafétien Gomis est français et de parents originaires de la Casamance, au Sénégal. Il défend les couleurs de l'ASPTT Lille Métropole et est entraîné par Renaud Longuèvre.

En 2003, il participe à sa première compétition internationale à l'occasion de l'Universiade d'été de Daegu, ou autrement dit « les championnats du monde universitaires », à laquelle il décroche une 9e place avec 7,74 m.

Le 18 juillet 2004, en finale des championnats de France à Sotteville-lès-Rouen, Kafétien Gomis dépasse pour la première fois la barrière des 8 mètres, avec un bond à 8,21 m (+ 0,6 m/s). 2e du concours, il décroche sa qualification pour ses premiers Jeux olympiques à Athènes. Aux Jeux, le 24 août, le Français ne parvient pas à se qualifier pour la finale, malgré un saut à 7,99 m (+ 1,2 m/s), le second meilleur de sa carrière.

Le 22 juillet 2006, à nouveau aux championnats de France, Gomis repasse pour la seconde fois de sa carrière au-delà des 8 mètres avec 8,03 (+ 1,4 m/s), décrochant à nouveau à la dernière occasion son billet pour les championnats d'Europe de Göteborg, sa deuxième grande compétition internationale. En Suède, il parvient à atteindre la finale avec 7,94 m en qualifications[2], à laquelle il termine à une honorable 5e place avec 7,93 m (+ 2,3 m/s)[3].

En 2007, Kafétien Gomis devient pour la première fois champion de France en salle, avec 8,09 m (record personnel), puis termine au pied du podium des championnats d'Europe en salle de Birmingham avec 7,93 m. En 2008, malgré quatre compétitions avec une performance au-delà des 8 mètres (la meilleure à 8,08 m), le Picard n'est pas sélectionné pour les Jeux olympiques de Pékin.

Le 8 mars 2009, lors des championnats d'Europe en salle de Turin, Gomis échoue à nouveau au pied du podiumoù il établit sa meilleure performance en salle avec 8,12 m, à six centimètres du Polonais Marcin Starzak, médaillé de bronze[4]. En août, il est sélectionné pour la première fois pour représenter la France aux championnats du monde de Berlin. Dans la capitale allemande, le Français ne passe pas le stade des qualifications, ne terminant que 10e de son groupe de qualifications avec 7,90 m (+ 0,2 m/s).

Le 27 février 2010, il se classe 2e des championnats de France en salle avec 8,21 m, nouveau record personnel. Qualifié pour les championnats du monde en salle de Doha, le 12 mars, il échoue à entrer en finale, ne réalisant que 7,84 m[5]. En juin, il termine 2e des championnats d'Europe par équipes de Bergen derrière le Russe Pavel Shalin.

Le 1er août 2010, Kafétien Gomis connaît enfin la récompense de ses efforts en remportant la médaille d'argent des championnats d'Europe de Barcelone[6]. Auteur de 8,24 m à sa sixième et dernirère tentative, après avoir mordu les quatre essais précédents, il porte son record personnel de trois centimètres établit en 2004[7], et monte sur le podium avec l'Allemand Christian Reif, titré avec 8,47 m, et le Britannique Christopher Tomlinson, 3e avec 8,20 m.

L'année suivante, c'est en salle que Gomis remporte une médaille internationale. Le 5 mars, il décroche la médaille d'argent des championnats d'Europe en salle de Paris avec 8,03 m, sa meilleure performance personnelle de la saison, derrière l'Allemand Sebastian Bayer, le tenant du titre[8],[9].

En 2012, aux championnats d'Europe d'Helsinki, il ne peut réitérer sa performance de Barcelone et termine à la 9e place de la finale avec un meilleur bond mesuré à 7,88 m[10]. N'ayant pas réalisé les minimas, il n'est pas sélectionné pour représenter la France aux Jeux olympiques de Londres et aux championnats du monde 2013 de Moscou.

En 2014, Kafétien Gomis saute 8,19 m (+ 1,9 m/s) à Pierre-Bénite le 13 juin[11], sa seule véritable performance de l'été. Néanmoins, il participe aux championnats d'Europe de Zürich et, le 17 août, il parvient en finale à décrocher la médaille de bronze, à 34 ans, grâce à un saut à 8,14 m (+ 1,5 m/s). Sur le podium, il est devancé par le Britannique champion olympique en titre Greg Rutherford (8,29 m) et le Grec Loúis Tsátoumas (8,15 m)[12],[13].

Le 22 février 2015, lors des championnats de France en salle, Kafétien Gomis établit la meilleure performance mondiale de l'année dans sa discipline, avec un saut mesuré à 8,18 m[14]. Néanmoins, lors des championnats d'Europe en salle de Prague dix jours plus tard, le Français échoue à se qualifier pour la finale, terminant à la 14e place des qualifications avec un meilleur essai à 7,65 m[15]. Le 20 juin, il participe aux championnats d'Europe par équipes 2015 à Tcheboksary et termine à la 2e place du concours avec un saut mesuré à 8,26 m réalisé à sa quatrième tentative (+ 0,4 m/s), battant ainsi son record personnel de deux centimètres. Il est battu aux essais par le champion du monde Aleksandr Menkov. Par la suite vice-champion de France avec 8,13 m, Gomis se rend aux championnats du monde de Pékin où il réalise en qualifications un saut à 8,09 m, lui permettant d'accéder à 35 ans à sa première finale mondiale. Le lendemain, le 25 août, il termine à la 7e place avec 8,02 m (+ 0,1 m)[16].

Le 28 février 2016, lors des championnats de France en salle, Kafétien Gomis améliore son record personnel en salle réalisé 6 ans auparavant en sautant à 8,23 m[17]. Il réalise la quatrième meilleure performance mondiale de l'année, et obtient sa qualifications pour les championnats du monde en salle de Portland et les Jeux olympiques de Rio Rio de Janeiro[18]. Le 20 mars, Gomis se classe 9e des championnats du monde en salle de Portland avec un saut à 7,88 m[19]. Le 7 juillet, pour sa cinquième finale européenne consécutive, le Français termine à la 7e place des championnats d'Europe d'Amsterdam avec 7,84 m[20].

En août 2016, Kafétien Gomis participe à ses deuxièmes Jeux olympiques, à Rio de Janeiro : avec 7,89 m en qualifications (- 0,1 m/s), il réussit à 36 ans à se qualifier pour sa première finale olympique. Il terminera le lendemain à la 8e place avec 8,05 m (0,0 m/s), sa meilleure performance de la saison[21].

En 2017, il termine 2e des championnats de France de Marseille avec 8,17 m (+ 2,3 m/s). N'ayant pas réalisé le niveau de performance requis pour les championnats du monde de Londres, il n'est pas sélectionné pour l'échéance.

Le 8 juillet 2018, l'homme du sixième essai remporte à 38 ans un nouveau titre national, s'imposant aux championnats de France d'Albi avec un dernier bond à 8,13 m (+ 0,8 m/s), réalisant ainsi son meilleur saut depuis 2015 et s'emparant des minimas pour les championnats d'Europe 2018 de Berlin[22]. Lors des championnats d'Europe, en qualifications, Gomis signe seulement 7,75 m mais parvient à se qualifier pour la finale, sa performance étant la 11e meilleure des qualifications[23]. Il termine 9e de la finale avec 7,84 m[24].

Il fait l'impasse sur la saison 2019 en raison d'une chondropathie au genou gauche[25].

PalmarèsModifier

InternationalModifier

Date Compétition Lieu Résultat Marque
2003 Universiade Daegu 9e 7,76 m
2005 Universiade Izmir 8e 7,47 m
2006 Championnats d'Europe Göteborg 5e 7,93 m
2007 Championnats d'Europe en salle Birmingham 4e 7,93 m
2009 Championnats d'Europe en salle Turin 4e 8,12 m
Jeux méditerranéens Pescara 4e 7,96 m
2010 Championnats d'Europe par équipes Bergen 2e 8,09 m
Championnats d'Europe Barcelone 2e 8,24 m
Coupe continentale Split 2e 8,10 m
2011 Championnats d'Europe en salle Paris 2e 8,03 m
Championnats d'Europe par équipes Stockholm 6e 7,91 m
2012 Championnats d'Europe Helsinki 9e 7,88 m
2013 Jeux de la Francophonie Nice 2e 7,81 m
2014 Championnats d'Europe Zurich 3e 8,14 m
Coupe continentale Marrakech 8e 7,68 m
2015 Championnats d'Europe par équipes Cheboksary 2e 8,26 m
Championnats du monde Pékin 7e 8,02 m
2016 Championnats du monde en salle Portland 9e 7,88 m
Championnats d'Europe Amsterdam 7e 7,84 m
Jeux olympiques Rio de Janeiro 8e 8,05 m
2017 Championnats d'Europe par équipes Lille 6e 7,70 m
2018 Championnats d'Europe Berlin 9e 7,84 m

NationalModifier

RecordsModifier

Épreuve Marque Lieu Date
Saut en longueur Plein air 8,26 m   Cheboksary 20 juin 2015
En salle 8,23 m   Aubière 28 février 2016

Notes et référencesModifier

  1. Plein air et en salle
  2. « Chpt d'Europe Goteborg 2006 - résumé du 7 aout | Fédération Française d'Athlétisme », sur www.athle.fr (consulté le 23 juillet 2018)
  3. « Un bilan plus que mitigé », Eurosport,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juillet 2018)
  4. Résultat des Championnats d'Europe en salle 2009, EAA, consulté le 28 février 2010
  5. « Championnats du Monde en salle Doha 2010 - résumé 12 mars | Fédération Française d'Athlétisme », sur www.athle.fr (consulté le 23 juillet 2018)
  6. Athlétisme: Kafétien Gomis médaillé d'argent à la longueur, nouvelobs.com, 1er août 2010
  7. Résultats du concours du saut en longueur des Championnats d'Europe 2010, eaa.org, consulté le 2 août 2010.
  8. « Longueur : Gomis argenté », Eurosport,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juillet 2018)
  9. « ATHLE.FR | Kafétien Gomis décroche l'argent aux championnats d'Europe de Paris » (consulté le 23 juillet 2018)
  10. Rédaction, « Sdiri et Gomis à la trappe », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juillet 2018)
  11. Rédaction, « Sdiri saute à 8,35 m », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juillet 2018)
  12. « Kafétien Gomis décroche le bronze au saut en longueur aux championnats d'Europe », LExpress.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juillet 2018)
  13. « Athlétisme : Gomis 3e à la longueur », RTL.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juillet 2018)
  14. « IAAF: Lavillenie 6.01m, world leads for Gomis and Maslak on second day of national indoor champs| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 23 juillet 2018)
  15. F.M., avec AFP, « Kafétien Gomis pas qualifié en finale de la longueur », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juillet 2018)
  16. Rédaction, « Championnats du monde : Greg Rutherford domine le saut en longueur », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juillet 2018)
  17. « IAAF: Martinot-Lagarde runs 7.47 at French Indoor Championships| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 23 juillet 2018)
  18. Championnats de France Elite en salle : Les anciens vous saluent bien
  19. [1] Men's long jump final
  20. Rédaction, « Championnats d'Europe : Kafétien Gomis 7e de la longueur, Greg Rutherford au top », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juillet 2018)
  21. S.K. à Rio, « Jeux Olympiques : Kafétien Gomis a «terminé rincé» la finale de la longueur », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juillet 2018)
  22. « France Elite : Du neuf avec du vieux - Track and Life », Track and Life,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juillet 2018)
  23. « Kafétien Gomis en finale du championnat d’Europe de saut en longueur », sur Le Courrier Picard (consulté le 6 août 2018)
  24. Nicolas Herbelot, « Kafétien Gomis : «La pire des places» », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 9 août 2018)
  25. « Touché au genou, Kafétien Gomis tire un trait sur 2019 - Athlé - FRA », sur L'Équipe (consulté le 5 juillet 2019)

Liens externesModifier