Kadokawa Shoten

Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création (74 ans)[1]
Disparition (6 ans)
Fondée par Genyoshi Kadokawa (ja)
Fiche d’identité
Forme juridique Kabushiki gaisha
Statut Marque (filiale)
Siège social Chiyoda, préfecture de Tokyo (Japon)
Dirigée par Shinichiro Inoue (directeur général)
Spécialités Magazines, Mangas, romans, light novel, films
Langues de publication Japonais
Société mère Kadokawa Corporation
Filiales ASCII Media Works, Fujimi Shobo
Site web kadokawashoten.kadokawa.co.jp/

Kadokawa Shoten (角川書店?), anciennement Kadokawa Shoten Co., Ltd. (株式会社角川書店, Kabushiki gaisha Kadokawa Shoten?) et Kadokawa Group Publishing (角川グループパブリッシング, Kadokawa Gurūpu Paburisshingu?), est une marque de la maison d'édition japonaise Kadokawa Future Publishing depuis le . Kadokawa Shoten était la société à la base de tout le groupe Kadokawa.

Situé à Chiyoda dans la préfecture de Tokyo, Kadokawa Shoten publie, outre des romans, de nombreux mangas, magazines de prépublication de mangas ou encore des magazines spécialisés sur le monde de l'animation japonaise. Depuis sa fondation, Kadokawa s'est développée dans le secteur multimédia, notamment dans les jeux vidéo (avec Kadokawa Games) et dans les films d'animation et live-action (avec Kadokawa Pictures).

HistoriqueModifier

 
Frise chronologique de la société.
 
Le siège de Kadokawa Shoten dans le quartier de Chiyoda à Tokyo.

Les débutsModifier

Kadokawa Shoten est créée par le chercheur de littérature japonaise Genyoshi Kadokawa (ja) en . Sa première publication est l'œuvre d'anthologie de waka de Satarō Satō (ja), Kashu Hodo (歩道?). Le label Kadokawa Bunko (ja) est lancé en [1].

En , elle s'est établie comme maison d'édition d'œuvres littéraires avec le succès de Shōwa Bungaku Zenshu (昭和文学全集?)[1].

Le , l'entreprise s'est réorganisée en une kabushiki gaisha (société par actions) avec l'ouverture de son capital, menant à la création de Kadokawa Shoten Co., Ltd. (devenu aujourd'hui Kadokawa Future Publishing)[1].

La filiale Fujimi Shobo a été créée en pour éditer et publier des manuels d'autoformation[1].

L'expansion de la sociétéModifier

En , avec la mort de Genyoshi Kadokawa, son fils Haruki Kadokawa a pris la relève et est devenu le président de Kadokawa Shoten[1]. La société se lance dans la production cinématographique l'année suivante[1]. Kadokawa Shoten a réussi à développer sa stratégie de media mix (ja), consistant à adapter ses livres en films et à les promouvoir à grande échelle en utilisant des publicités télévisées, Kadokawa Eiga (ja) a ainsi fait sensation dans le monde du cinéma japonais. Après cela, Kadokawa s'est lancée dans la production de video package (cassette vidéo, vidéodisqueetc.) et les affaires de droits d'auteurs musicaux liées à la production de films.

À partir des années 1980, Kadokawa Shoten a commencé à planifier des magazines d'information tels que The Television (ja) et Tokyo Walker (ja), et au cours de la seconde moitié des années , de nombreux magazines de prépublication de manga et magazines dédiés aux jeux vidéo ont été lancés[1].

Le label de light novel Kadokawa Sneaker Bunko (ja) a été lancé en [1].

Haruki Kadokawa et son frère Tsuguhiko Kadokawa ont fondé, en , la compagnie MediaWorks.

En , Fujimi Shobo est absorbée par Kadokawa Shoten pour devenir une division de la société, néanmoins elle garde son nom sur ses activités, fonctionnant en tant qu'entreprise interne (ja).

Restructuration et le morcelage de la 2e générationModifier

Le , la société est devenue une société holding avec un renommage en Kadokawa Holdings (actuel Kadokawa Future Publishing), une nouvelle entreprise Kadokawa Shoten, dite de 2e génération, a été créée[1].

Dans le cadre d'une restructuration commerciale, Kadokawa Shoten s'est séparée de plusieurs divisions au cours de son existence : la division divertissement qui était chargée de la production cinématographique a été transférée en à une autre filiale du groupe, Kadokawa Daiei Pictures (redevenu Kadokawa Pictures) ; la division Fujimi a pris son indépendante en comme la deuxième génération de Fujimi Shobo[2] ; en , la division d'informations télévisuelles est devenue Kadokawa The Television tandis que la division Walker et la division publicitaire ont formé Kadokawa Crossmedia (ces deux sociétés ont fusionné avec Kadokawa Magazines).

En , Kadokawa Shoten change de nom commercial pour Kadokawa Group Publishing et ses divisions restantes deviennent ses filiales : les divisions des livres, des anime et mangas, et du contenu culturel forment Kadokawa Shoten (dite de 3e génération), la division des magazines a créé Kadokawa Magazines (ja) et la filiale cinématographique est devenue Kadokawa Herald Pictures (spontanément renommé en Kadokawa Pictures)[3].

La 3e génération et sous Kadokawa CorportionModifier

Kadokawa Pictures a fusionné avec Kadokawa Shoten (3e génération) en , les activités cinématographiques et de vidéos lui sont transférés[4],[5]. En , Kadokawa Group Holdings a fusionné avec Kadokawa Group Publishing pour devenir une société holding commerciale[6]. La société a été renommée Kadokawa Corporation le [7].

Le , Kadokawa Shoten et huit autres filiales ont fusionné avec Kadokawa Corporation et sont devenues des brand companies (en français : « entreprises de marque »)[8],[9],[10].

À la suite du ralentissement du marché de l'édition plus rapide que prévu, Kadokawa Corporation a restructuré ses Brand companies internes en , celles-ci ont été supprimées[11],[12]. Kadokawa Shoten a disparu de l'organisation et n'est plus qu'aujourd'hui une des marques de livres littéraires de Kadokawa Future Publishing.

Magazines édités par Kadokawa ShotenModifier

Mangas édités par Kadokawa ShotenModifier

Notes et référencesModifier

(en)/(ja) Cet article est partiellement ou en totalité issu des articles intitulés en anglais « Kadokawa Shoten » (voir la liste des auteurs) et en japonais « 角川書店 » (voir la liste des auteurs).
  1. a b c d e f g h i et j (ja) « 会社情報 : 社史 », sur Kadokawa Corporation (consulté le 23 avril 2020)
  2. (ja) « 会社概要 » (version du 9 décembre 2008 sur l'Internet Archive), sur fujimishobo.co.jp (consulté le 21 avril 2020)
  3. (ja) « 会社分割に関するお知らせ » [PDF], sur ir.kadokawa.co.jp,‎ (consulté le 10 avril 2020)
  4. (ja) « 角川がグループ再編 角川映画は角川書店に合併 », sur eiga.com,‎ (consulté le 5 juin 2020)
  5. (ja) « グループ組織再編(子会社の合併)に関するお知らせ », sur Kadokawa Corporation,‎ (consulté le 5 juin 2020)
  6. (ja) « 当社完全子会社である株式会社角川グループパブリッシングの吸収合併に関するお知らせ » [PDF],‎ (consulté le 10 avril 2020)
  7. (ja) « 連結子会社の吸収合併並びに商号及び定款の一部変更に関するお知らせ » [PDF], sur ir.kadokawa.co.jp,‎ (consulté le 10 avril 2020)
  8. (en) « Kadokawa to Merge 9 Subsidiaries Into 1 Company », sur Anime News Network, (consulté le 20 octobre 2014)
  9. (en) « Notice of Absorption-Type Merger of Consolidated Subsidiaries and Partial Amendments to the Trade Name and the Articles of Incorporation » [PDF], sur ir.kadokawa.co.jp, (consulté le 9 octobre 2013)
  10. (ja) « 角川GHD、9子会社を吸収して事業会社に 角川書店、アスキー・メディアワークスなど消滅 », sur itmedia.co.jp,‎ (consulté le 20 octobre 2014)
  11. (ja) « KADOKAWA社内カンパニー制廃止 「角川書店」「富士見書房」、組織名から消える », sur itmedia.co.jp,‎ (consulté le 10 avril 2020)
  12. (en) Rafael Antonio Pineda, « Kadokawa Corporation to Restructure, Dissolve Brand Companies : Famitsu Magazine will move to Kadokawa's parent company », sur Anime News Network, (consulté le 10 avril 2020)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :