Chiyoda

arrondissement de Tokyo

Chiyoda-ku
千代田区
Blason de Chiyoda-ku
Blason
Drapeau de Chiyoda-ku
Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Kantō
Préfecture Tokyo
Maire Higuchi Takaaki
Code postal 〒102-8688 (mairie)
Démographie
Population 66 575 hab.
Densité 5 710 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 41′ 00″ nord, 139° 45′ 00″ est
Superficie 1 166 ha = 11,66 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Japon
Voir sur la carte topographique du Japon
City locator 14.svg
Chiyoda-ku
Géolocalisation sur la carte : Japon
Voir sur la carte administrative du Japon
City locator 14.svg
Chiyoda-ku
Liens
Site web site officiel

Chiyoda (千代田区, Chiyoda-ku?) est un des 23 arrondissements spéciaux (特別区, tokubetsu-ku?) de Tokyo, créés le pour réorganiser l'ancienne municipalité dissoute. Chiyoda est souvent considérée comme le centre politique et économique de Tokyo voire du Japon. L'arrondissement se situe dans l'hypercentre de Tokyo[1], autour du palais impérial, il renferme la plupart des hauts lieux de la politique japonaise : le Parlement, la résidence du Premier ministre, la cour suprême, ainsi que de nombreux ministères et bâtiments administratifs. Le sanctuaire de Yasukuni destiné à rendre hommage à quiconque « ayant donné sa vie au nom de l'empereur du Japon » se trouve également sur son territoire. Par ailleurs, il comprend de nombreux sièges sociaux et de banques. Il y a également du côté ouest du palais des quartiers résidentiels de prestige, notamment Bancho, Kudanminami, Kudankita ou bien Kojimachi. De nombreux hôtels de luxe sont sur l'arrondissement : l'Hôtel impérial, The Peninsula Tokyo, Hoshinoya Tokyo (en), Shangri-la Tokyo, Tokyo Station Hotel (ja), Palace Hotel (en), Four Seasons Hotel Tokyo. L'arrondissement est aisé : le revenu médian annuel pour les foyers constitués d'un couple avec enfants s'élève à 11,6 millions de yens, plaçant l'arrondissement en première position dans les municipalités du Grand Tokyo[2]. Elle est aussi la première municipalité du Japon par le nombre de grandes entreprises[3] et la deuxième par le prix du mètre carré de terrain[4]. Chiyoda est premier par le nombre de personnes qui y travaillent : 985 865 personnes travaillent dans l'arrondissement[5]. Au , la population de Chiyoda s'élevait à 66 575 habitants[6]. Sa superficie est de 11,66 km2[7].

Gratte-ciel abritant la mairie de Chiyoda
Quartier de Marunouchi

QuartiersModifier

 
Quartier de Marunouchi.
 
Intersection dans le quartier de Kudan.
 
Akihabara en 2007.
 
Vue du quartier d'Iidabashi depuis une passerelle pour piétons.

Chiyoda est issu de la fusion des anciens arrondissements de Kanda et Kōjimachi.

 
Situation géographique de Chiyoda dans la préfecture de Tokyo.

Situation géographique et arrondissements limitrophesModifier

Chiyoda se situe dans l'hypercentre de Tokyo. La ville est limitrophe avec 5 arrondissements de Tokyo :

L'arrondissement est dans la préfecture de Tokyo. L'arrondissement fait partie des trois arrondissements de l'hypercentre (avec Chuo et Minato).

Économie et revenus de la populationModifier

 
La tour Chiyoda (immeuble résidentiel haut-standing)
 
Quartier de Marunouchi.

Chiyoda abrite de nombreux sièges sociaux de grandes entreprises japonaises. Cinq sièges sociaux des dix plus grandes entreprises japonaises et douze des vingt plus grandes entreprises par le chiffre d'affaires sont situées dans Chiyoda[13]. Dix-neuf enterprises du Fortune 500 siègent à Chiyoda.

Plusieurs entreprises notables ont leur siège social dans l'arrondissement de Chiyoda :

Les grandes entreprises ayant leurs sièges sociaux à Chiyoda produiraient au moins 23% du PIB du Japon[14].Chiyoda est la première municipalité du Japon par le nombre de grandes entreprises. L'arrondissement compte 35 566 sièges sociaux et de bureaux[5] et 985 865 personnes travaillent dans l'arrondissement[5].

8,62% des habitants de l'arrondissement sont des entrepreneurs[15].

Revenus de la populationModifier

L'arrondissement est la première municipalité du Grand Tokyo pour le salaire annuel médian des couples avec enfants[2], celui-ci s'élève à 11,6 millions de yens. C’est la seconde municipalité du Japon après Minato pour le revenu moyen annuel, environ 11 millions de yens[16]. Elle est aussi la première municipalité de Tokyo pour la part de foyers gagnant plus de 10 millions de yens annuels qui s'élève à 26,35%, ce taux s'élève à 55,61% pour les couples avec enfants et 13,57% pour les foyers unipersonnels.[17]

Recettes fiscalesModifier

Les recettes fiscales de l'arrondissement représentaient environ 68 milliards de yens en 2019[18], soit environ un million de yens par habitant.

DémographieModifier

 
Population de Chiyoda et son évolution.
 
église devant la gare de Iidabashi.

Chiyoda compte 66 575 habitants et une densité de 5 710 hab./km2. La densité est très inférieure comparée à la moyenne de Tokyo étant de 15,382 hab./km2[19]. Le palais imperial, les bâtiments administratifs et les bureaux occupent cependant une part importante de la superficie de l'arrondissement.

ImmigrationModifier

La population étrangère est extrêmement faible représentant 1,462 % de la population de l'arrondissement[20] bien en dessous de la moyenne de Tokyo. L'immigration chinoise[21] Chinois (en), coréenne[22] et brésilienne[23] Brésiliens (en) étant les communautés les plus représentées dans la population étrangère japonaise représentent respectivement 0,399 %, 0,282 % et 0,011 % de la population de l'arrondissement. Les nationalités les plus représentées dans l'immigration de Chiyoda sont : les Chinois, les Coréens, les Américains (en), les Français et les Anglais[24].

HistoireModifier

 
Château d'Edo.

Origine du nom « Chiyoda »Modifier

 
Carte d'Edo réalisée en 1888.

Le nom Chiyoda provient du fait que le château de Chiyoda (également appelé château d'Edo) se situait dans l'arrondissement (actuellement site du palais impérial et les quelques parcs aux alentours), Chiyoda signifie littéralement « riziere aux milliers de générations » en référence a l'apparente fertilité de la zone[25].

Evènements célèbresModifier

Résumé historiqueModifier

Avant la période d'Edo, le village d'Edo (ancien nom de Tokyo) était une zone désignant approximativement l'arrondissement. Ce village était centré sur les activités de pêche[26].

Pendant l'époque d'Edo, Chiyoda a servi comme point central pour le shogunat Tokugawa qui y a installé le château d'Edo[27]. Pendant la même période Chiyoda a également servi de centre d'échange de marchandises[27]. La zone de Kanda avait une forte concentration d'intellectuels[26].

Avant la période Meiji, Chiyoda faisait partie de la province de Musashi ainsi que du Toshima-gun (ja).

De la période de Meiji jusqu'au , Chyioda était divisé en deux arrondissements : Kanda-ku et Kōjimachi-ku.

ImmobilierModifier

 
Gratte-ciels dans le quartier d'Otemachi

Au , Chiyoda comptait 6 572 bâtiments de quatre étages ou plus[28]. Dans le paysage de l'arrondissement 181 gratte-ciels de plus de 57,5 mètres incluant ceux en cours de construction dont trentre-trois faisant plus de 150 mètres et six faisant plus de 200 mètres[29]. Le futur plus grand gratte-ciel japonais sera dans l'arrondissement, et mesurera 390 mètres[30]. Le prix de l'immobilier est le deuxième plus élevé des municipalités japonaises et est très largement supérieur comparé au reste de Tokyo[31]. Ces prix exorbitants de l'immobilier proviennent en partie de raisons historiques : beaucoup de quartiers à Chiyoda étaient autrefois habités par la noblesse[32]. D'après Lifull Home's (site internet immobilier), le prix de référence d'un appartement de 70m2 dans Chiyoda construit il y a dix ans s'élève à 100 millions de yens et le même appartement serait loué à 286 000 yens.

MonumentsModifier

 
Cathédrale orthodoxe de la résurrection.
 
Sanctuaire de Yasukuni.
 
Douve de Chidorigafuchi.

Chiyoda est le centre historique de Tokyo, et faisait partie de l'immense château d'Edo occupé par les Tokugawa dont les douves et les ruines existent encore.

TransportModifier

 
Station d'Ochanomizu.
 
Gare de Tokyo.

RailModifier

Dans l'arrondissement se situe la gare de Tokyo, la gare centrale interurbaine de Tokyo. Elle est le terminus des Shinkansen et de la plupart des trains express, et de certaines lignes de banlieues. L'arrondissement est très bien desservi.

Palais impérial de TokyoModifier

 
Palais impérial.

Le palais impérial de Tokyo se trouve au centre de l'arrondissement, il est entouré des quartiers de Marunouchi, Otemachi, Kudan, Bancho, Hanzomon, Nagatacho, Sakuradamon, Hibiya.

Lieux de pouvoir, ambassades et bâtiments administratifsModifier

 
Ministère de la justice
 
Bâtiment de la Diète Nationale
 
Agence de la météorologie
 
Résidence officielle du Premier ministre
 
Bâtiment administratif numéro 3
 
Chongryon association générale des Coréens résidant au Japon (Corée du Nord)
 
Ambassade du Royaume-Uni au Japon.

Lieux de pouvoir[33]Modifier

Bâtiments administratifsModifier

AmbassadesModifier

De nombreuses ambassades se situent dans l'arrondissement[34].

Organisations ayant la fonction d'ambassadeModifier

PolitiqueModifier

Maire de ChiyodaModifier

Le maire actuel de Chiyoda est Higuchi Takaaki[35] . Il est élu avec le soutien du Tomin First no Kai et du parti Démocrate du Peuple[36].Il succède à Masami Ishikawa, celui ci avait déjà été réélu 4 fois. [37]

Conseil municipalModifier

Le conseil municipal de Chiyoda est composé de 25 membres[38].

Assemblée métropolitaine de TokyoModifier

Un siège l'assemblée métropolitaine de Tokyo est attribué à l'arrondissement. Celui-ci est vacant à la suite de la démission de Higuchi Takaaki devenu maire.

Chambre des représentantsModifier

Pour sa représentation dans la chambre des représentants Chiyoda dépend de la première circonscription de Tokyo.

Députés de la 1re circonscription élus à la Chambre des représentants
Législature Début de mandat Fin de mandat Députéélu Parti politique
48e - Banri Kaieda PDC

Enseignement et cultureModifier

 
Collège dentaire de Tokyo.
 
Tokyo University of Science Kudan Campus.
 
Université de Meiji.
 
Université de Sophia.

Écoles publiquesModifier

Lycée préfectorauxModifier

Collèges municipauxModifier

  • École secondaire de Kudan
  • Collège de Kōjimachi
  • Collège de Kanda-Hitotsubashi
 
Ensemble scolaire Gyosei.

Écoles élémentaires municipalesModifier

L'arrondissement compte huit écoles élémentaires.

Écoles privéesModifier

 
Université de Hosei.

Universités PrivéesModifier

Écoles primaires et secondairesModifier

L'arrondissement comprend plusieurs écoles primaires et secondaires.

BibliothèquesModifier

 
Bibliothèque nationale de la diète.

L'arrondissement comprend plusieurs bibliothèques dont la Bibliothèque nationale de la Diète et les Archives nationales du Japon.

 
Bâtiment historique du musée national des arts moderne de Tokyo.

MuséesModifier

Salles d'expositions et d'événementsModifier

 
Vue intérieure du Tokyo International Forum.
 
Nippon Budokan.

Chiyoda compte plusieurs salles d'expositions et d'événements dont le Nippon Budōkan, le Tokyo International Forum et le théâtre national du Japon.

Notes et référencesModifier

  1. Rémi Scoccimarro, Atlas du Japon. L'ère de la croissance fragile, Autrement, , 98 p. (ISBN 978-2-7467-4729-6, lire en ligne).
  2. a et b 舞田敏彦, « データえっせい: 首都圏211区市町村の年収中央値 », sur データえっせい,‎ (consulté le ).
  3. (ja) « 23区バトル:こんなに差があるの!? 東証一部上場企業が多い区はどこだ », sur ライブドアニュース (consulté le ).
  4. « 全国の地価ランキング【スマイティ】 », sur スマイティ (consulté le ).
  5. a b et c « 区の特色 | 千代田支部 | 東商23支部 |東京商工会議所 », sur www.tokyo-cci.or.jp (consulté le ).
  6. « 町丁別世帯数および人口(住民基本台帳):令和2年6月1日現在 », sur https://www.city.chiyoda.lg.jp (consulté le ).
  7. « 千代田区ホームページ - 千代田区の面積が変わりました », sur www.city.chiyoda.lg.jp (consulté le ).
  8. « 千代田区番町は高級マンション街にして元祖お屋敷街!地価と評価〜高級住宅街をゆく | 人生エンジョイ » (consulté le ).
  9. (ja) « 芸能人や政治家も住む、東京の"真の"高級住宅街はどこ? », sur 不動産投資ユニバーシティでアパート経営・マンション経営を学ぶ (consulté le ).
  10. « 東京都千代田区・中央区|国税庁 », sur www.nta.go.jp (consulté le ).
  11. (ja) « 暁星小学校が人気である3つのポイントとは? », sur ひとみ幼児教室 (consulté le ).
  12. (ja) Rieikai, « ~この学校を紹介します!~ 白百合学園小学校 », sur www.rieikai.com.
  13. « 日本企業 時価総額 ランキング | Stockclip », sur www.stockclip.net (consulté le ).
  14. « 丸の内に本社を置く企業の連結売上高合計 GDPの23%に相当|不動産お役立ち », sur www.pleaneeds.co.jp (consulté le ).
  15. (ja) « 東京都23区「社長の住む区」調査 », sur www.tsr-net.co.j.
  16. (ja) « 全国市区町村 所得(年収)ランキング » [« Classement des municipalités par revenu annuel moyen des habitants »], sur nenshuu.net,‎ (consulté le ).
  17. (ja) « 千代田区に驚くほど多い「世帯年収1,000万円以上」 東京都内で高収入世帯が多い区市町村 », sur ライブドアニュース (consulté le )
  18. (ja) Mairie de Chiyoda, « 令和元年度財政運営の状況 », sur www.city.chiyoda.lg.jp,‎ (consulté le ).
  19. (ja) マンションくらし研究所, « 【保存版】東京都全体・23区(特別区)人口ランキング・人口密度マップ », sur マンションくらし研究所 (consulté le ).
  20. « 東京都の外国人比率番付 - 都道府県・市区町村ランキング【日本・地域番付】 », sur area-info.jpn.org (consulté le ).
  21. (ja) « 都道府県の中国人比率番付 », sur area-info.jpn.org.
  22. « 東京都の韓国人・朝鮮人比率番付 - 都道府県・市区町村ランキング【日本・地域番付】 », sur area-info.jpn.org (consulté le ).
  23. « 都道府県のブラジル人比率番付 - 都道府県・市区町村ランキング【日本・地域番付】 », sur area-info.jpn.org (consulté le ).
  24. « 急増する国内外国人人口・世帯数 », sur ニッセイ基礎研究所 (consulté le ).
  25. (ja) « 「皇居」の真実をどれだけ知っていますか » [« Que savez-vous sur le palais imperial »], sur Tokyo Keizai Online,‎ (consulté le ).
  26. a et b (ja) ブリタニカ国際大百科事典 小項目事典,デジタル大辞泉,百科事典マイペディア,世界大百科事典 第2版,大辞林 第三版,日本大百科全書(ニッポニカ),動植物名よみかた辞典 普及版,精選版 日本国語大辞典,旺文社日本史事典 三訂版,世界大百科事典内言及, « 江戸(えど)とは », sur コトバンク (consulté le ).
  27. a et b (ja) 鈴木理生, 千代田区の歴史, 東京ふるさと文庫 5,‎ 1978年3月.
  28. « Profile », sur www.city.chiyoda.tokyo.jp, (version du 22 février 2008 sur l'Internet Archive).
  29. « 東京都千代田区の超高層ビルデータベース », sur www.blue-style.com (consulté le ).
  30. (ja) « 日本一の高層ビルが東京駅前に誕生。2027年完成予定の「東京駅前常盤橋プロジェクト」とは|officee magazine », sur officee.jp (consulté le ).
  31. « 全国の地価ランキング【スマイティ】 », sur スマイティ (consulté le ).
  32. 江戸藩邸 (ja).
  33. « 東京都千代田区の省庁/県庁一覧 - NAVITIME », sur www.navitime.co.jp (consulté le ).
  34. « 東京都千代田区の大使館一覧 - NAVITIME », sur www.navitime.co.jp (consulté le ).
  35. « 千代田区ホームページ - 区長のプロフィール », sur www.city.chiyoda.lg.jp (consulté le ).
  36. (ja) « 千代田区長選 樋口氏、初当選 都議の実績強調 /東京 », sur 毎日新聞 (consulté le ).
  37. (ja) « 千代田区長が退任の意向 マンション問題「関係はない」:朝日新聞デジタル », sur 朝日新聞デジタル (consulté le ).
  38. « 千代田区議会|議員紹介 », sur gikai-chiyoda-tokyo.jp (consulté le ).

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :