Ouvrir le menu principal

Jules-Émile Zingg

peintre français (1882–1942)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zingg.
Jules-Émile Zingg
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Élève
Distinctions

Jules-Émile Zingg, né à Montbéliard (Doubs) le et mort à Paris le , est un peintre décorateur et graveur français.

BiographieModifier

Il entre à l'École des beaux-arts de Besançon dans l'atelier de Félix Giacomotti et y reste un an. Le 8 novembre 1902, il est admis à l'École des beaux-arts de Paris dans l'atelier de Fernand Cormon. Il se spécialise dans la peinture de paysages. il obtient le titre de second lauréat du prix de Rome de 1911 et remporte un prix national.

Jules-Émile Zingg expose à la Galerie Druet à Paris en 1918. Il fait la connaissance de Maurice Denis et de Paul Sérusier à Perros-Guirec.

En 1926 se crée la « Société Belfortaine des Beaux-Arts » qui organise chaque année jusqu'à la Seconde Guerre mondiale des expositions importantes aux musées de Belfort auxquelles Jules-Émile Zingg participe en compagnie de Georges Fréset, Jacques-Émile Blanche, Jean-Eugène Bersier, Raymond Legueult, Anders Osterlind, Henry de Waroquier, René-Xavier Prinet[1].

Entre les deux guerres, il a pour élève Claude Génisson[2].

Jules-Émile Zingg est nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1930[3].

ŒuvresModifier

 
Repas des paysans, Huile sur toile, 1936 (Musée de Montbéliard)

Notes et référencesModifier

  1. « Archives départementales du territoire de Belfort », Sous-série 4T, 4 t 36, p. 5
  2. Voix du Nord du 12 octobre 2008.
  3. Jules-Émile Zingg dans la base Léonore.

Voir aussiModifier