Josu Erkoreka

personnalité politique espagnole

Josu Erkoreka
Illustration.
Josu Erkoreka, le 17 décembre 2012.
Fonctions
Conseiller à la Gouvernance publique et à l'Auto-gouvernement
du Gouvernement basque
En fonction depuis le
(3 ans, 7 mois et 9 jours)
Président Iñigo Urkullu
Gouvernement Urkullu II
Prédécesseur Lui-même (Justice et Administrations publiques)
Porte-parole du Gouvernement basque
En fonction depuis le
(7 ans, 6 mois et 20 jours)
Président Iñigo Urkullu
Gouvernement Urkullu I et II
Prédécesseur Idoia Mendia
Conseiller à la Justice et aux Administrations publiques
du Gouvernement basque

(3 ans, 11 mois et 11 jours)
Président Iñigo Urkullu
Gouvernement Urkullu I
Prédécesseur Idoia Mendia
Successeur Lui-même (Gouvernance publique et autogouvernement)
María Jesús San José (Travail et Justice)
Porte-parole du groupe basque au Congrès des députés

(8 ans, 8 mois et 15 jours)
Législature VIIIe, IXe et Xe
Prédécesseur Iñaki Anasagasti
Successeur Aitor Esteban
Député aux Cortes Generales

(12 ans, 9 mois et 5 jours)
Élection
Réélection

Circonscription Biscaye
Législature VIIe, VIIIe, IXe et Xe
Groupe politique Basque (EAJ-PNV)
Biographie
Nom de naissance Josu Iñaki Erkoreka Gervasio
Date de naissance (60 ans)
Lieu de naissance Bermeo (Espagne)
Nationalité Espagnole
Parti politique EAJ-PNV
Diplômé de Université de Deusto
Profession Professeur de droit

Josu Iñaki Erkoreka Gervasio, né le à Bermeo, est un homme politique et professeur de droit administratif espagnol.

Il est conseiller à la Gouvernance publique et à l’Auto-gouvernement ainsi que porte-parole du Gouvernement basque depuis le .

BiographieModifier

Vie privéeModifier

Il est marié et père de deux enfants.

Il a écrit un livre avec Iñaki Anasagasti intitulé Deux familles basque : Areilza et Aznar dans lequel il raconte l'histoire de Manuel Aznar Zubigaray, le grand-père de José María Aznar.

Formation et carrière professionnelleModifier

Josu Erkoreka est titulaire d'une licence en droit, obtenue à l'université de Deusto en 1982. Il obtient son doctorat à l'université du Pays basque et exerce en tant que professeur de droit administratif à Deusto et à l'école des pratiques juridiques de l'université du Pays basque.

Il est conseiller juridique au secrétariat général du régime juridique du gouvernement basque, en situation de services spéciaux.

Parlementaire national et porte-paroleModifier

Il est secrétaire général de 1990 à 1995 puis directeur de l'Institut basque de l'Administration publique (IVAP) de 1995 à 2000. Il est élu député au Congrès des députés lors des élections générales du pour la circonscription de Biscaye. Il reçoit en 2002 le prix du député "révélation". Il est réélu lors du scrutin du et devient porte-parole du groupe parlementaire basque en remplacement d'Iñaki Anasagasti élu sénateur. De nouveau réélu lors des scrutins du et du , il continue à la tête du groupe parlementaire. En 2008, il est primé comme meilleur orateur par l'Association des journalistes parlementaires (APP)[1].

Retour sur le plan régionalModifier

Il est nommé conseiller à l'Administration publique et à la Justice ainsi que porte-parole du gouvernement basque par le lehendakari Iñigo Urkullu le et abandonne en conséquence son mandat de parlementaire national. Il est remplacé par Aitor Esteban à la direction du groupe parlementaire.

Avec la nomination du deuxième gouvernement d'Iñigo Urkullu, le , il change d'attributions et se charge de la Gouvernance publique et de l'Auto-gouvernement tout en conservant le porte-parolat[2]. Au vu des bonnes relations qu'il entretient avec la vice-présidente Soraya Sáenz de Santamaría et avec divers cadres du PSOE dont Alfredo Pérez Rubalcaba, sa nomination est perçue comme un réchauffement des relations entre le gouvernement central et la communauté autonome du Pays basque après des années d'éloignement[3].

Notes et référencesModifier

  1. (es) EiTB, « Josu Erkoreka, el 'mejor orador' », sur www.eitb.eus (consulté le 26 juin 2017)
  2. (es) Mikel Ormazabal, « El Gobierno vasco espera retomar pronto las relaciones rotas con Rajoy », EL PAÍS,‎ (lire en ligne, consulté le 26 juin 2017)
  3. elmundo.es, « Josu Erkoreka | ELMUNDO.es », sur www.elmundo.es (consulté le 26 juin 2017)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier