Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chabert.

Joseph Bernard de Chabert
Marquis de Cogolin
Joseph Bernard de Chabert
Portrait par Antoine Vestier, exposé au Musée national de la Marine à Paris.

Naissance
à Toulon
Décès (à 81 ans)
Origine Français
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Arme Pavillon de la marine royale française Marine royale française
Grade Vice-amiral
Conflits Guerre d'indépendance des États-Unis
Distinctions Commandeur de Saint-Louis
Chevalier de l'Ordre de Cincinnatus
Autres fonctions Membre de l'Académie des sciences
Membre du Bureau des longitudes
Directeur du Dépôt des cartes et plans de la Marine
Membre de l'Académie royale des sciences de Suède
Famille Chabert

Joseph Bernard, marquis de Chabert de Cogolin[1], né à Toulon le et mort le , est un officier de marine, géographe et astronome français.

Sommaire

BiographieModifier

Origines et familleModifier

Joseph Bernard de Chabert est le fils de Pierre Chabert et de Claire de Cuers (1658-1738). De cette union naissent onze enfants. Sa mère est la fille de Jacques de Cuers, seigneur de Cogolin (1620-1700), chef d'escadre et de sa seconde femme, Diane de Garnier-Julhians.

Carrière dans la MarineModifier

Il se signale comme chef d'escadre pendant la guerre d'indépendance des États-Unis et il est promu vice-amiral en 1792. Il est connu surtout pour ses travaux scientifiques, notamment pour la rectification des cartes marines des côtes orientales de l'Amérique et des côtes de la Méditerranée. Il entre en 1758 à l'Académie des sciences et en 1803 au Bureau des longitudes. Il est, entre 1776 et 1792, directeur du Dépôt des cartes et plans de la Marine. En 1785, il est élu membre étranger de l'Académie royale des sciences de Suède.

Principale publicationModifier

  • Voyage fait par ordre du roi en 1750 et 1751 dans l'Amérique septentrionale, pour rectifier les cartes des côtes de l'Acadie, de l'Ile-Royale et de l'île de Terre-Neuve, et pour en fixer les principaux points par des observations astronomiques, par M. de Chabert (1753)

Notes et référencesModifier

  • Il signe tantôt Chabert, tantôt Chabert-Cogollin.
  • Voir aussiModifier

    Sources et bibliographieModifier

    Ouvrages récentsModifier

    Ouvrages anciensModifier

    • Onésime Troude, Batailles navales de la France, t. 1, Paris, Challamel aîné, 1867-1868, 453 p. (lire en ligne)
    • Onésime Troude, Batailles navales de la France, t. 2, Paris, Challamel aîné, , 469 p. (lire en ligne)
    • Georges Lacour-Gayet, La Marine militaire de la France sous le règne de Louis XV, Honoré Champion éditeur, 1902, édition revue et augmentée en 1910 (lire en ligne)
    • Georges Lacour-Gayet, La Marine militaire de France sous le règne de Louis XVI, Paris, Honoré Champion, , 719 p. (notice BnF no FRBNF30709972, lire en ligne)
    • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

    Article connexeModifier

    Liens externesModifier