John Thune

sénateur des États-Unis pour le Dakota du Sud depuis 2005

John Thune
Illustration.
Portrait officiel de John Thune (2010).
Fonctions
Whip de la minorité au Sénat
En fonction depuis le
(3 mois et 22 jours)
Législature 117e
Prédécesseur Dick Durbin
Sénateur des États-Unis
En fonction depuis le
(16 ans, 4 mois et 9 jours)
Élection 2 novembre 2004
Réélection 2 novembre 2010
8 novembre 2016
Circonscription Dakota du Sud
Législature 109e, 110e, 111e, 112e, 113e, 114e, 115e, 116e et 117e
Groupe politique Républicain
Prédécesseur Tom Daschle
Whip de la majorité au Sénat

(2 ans et 17 jours)
Législature 116e
Prédécesseur John Cornyn
Successeur Dick Durbin
Représentant des États-Unis

(6 ans)
Élection 5 novembre 1996
Réélection 3 novembre 1998
7 novembre 2000
5 novembre 2002
Circonscription District at-large du Dakota du Sud
Législature 105e, 106e et 107e
Prédécesseur Tim P. Johnson
Successeur Bill Janklow
Biographie
Nom de naissance John Randolph Thune
Date de naissance (60 ans)
Lieu de naissance Pierre (Dakota du Sud, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain
Conjoint Kimberley Weems (m. 1984)
Diplômé de Université Biola
Université du Dakota du Sud
Religion Christianisme
Résidence Sioux Falls

John Thune, né le à Pierre (Dakota du Sud), est un homme politique américain. Membre du Parti républicain, il est sénateur du Dakota du Sud au Congrès des États-Unis depuis 2005 et whip (numéro deux) du groupe républicain depuis 2019[1]. Il est auparavant élu à la Chambre des représentants des États-Unis pour le district at-large du Dakota du Sud de 1997 à 2003.

BiographieModifier

Jeunesse et étudesModifier

John Thune naît le à Pierre, capitale du Dakota du Sud. Son père, Harold Thune, est un vétéran médaillé de la Distinguished Flying Cross, pilote de chasseur dans le théâtre du Pacifique de la Seconde Guerre mondiale depuis l'USS Intrepid.

Après une enfance à Murdo, au sud-ouest de Pierre, il suit un premier cycle à l'université Biola en Californie, où il reçoit un baccalauréat universitaire en lettres, avant d'être diplômé d'une maîtrise en administration des affaires de l'université du Dakota du Sud en 1984.

Débuts de carrièreModifier

Il travaille comme assistant des sénateurs James Abdnor et Larry Pressler avant de rejoindre l'administration de Ronald Reagan pour travailler à la Small Business Administration, l'agence fédérale chargée des petites entreprises. De 1991 à 1993, Thune est directeur des chemins de fer du Dakota du Sud, nommé par le gouverneur républicain George S. Mickelson (en).

Engagement politiqueModifier

À la suite des élections de 1996, lors desquelles il récolte 57,7 % des voix, John Thune entre à la Chambre des représentants des États-Unis pour le district at-large du Dakota du Sud. Il succède ainsi à Tim P. Johnson, élu au Sénat des États-Unis. Il est aisément réélu en 1998 (75,1 % des voix) et 2000 (74 % des voix).

En 2002, il tente de devenir sénateur mais est battu de seulement 524 voix (0,15 %) par le sortant Tim P. Johnson, candidat du Parti démocrate.

En 2004, il se présente une nouvelle fois pour obtenir l'autre poste de sénateur de l'État, tenu par le chef de la minorité démocrate au Sénat, Tom Daschle, considéré comme imprenable. Pourtant, le , il est élu en obtenant 50,6 % des voix contre Daschle[2]. Pour la première fois depuis 50 ans, un chef de groupe parlementaire est battu lors du renouvellement de son mandat fédéral. L'élection de John Thune est alors l'un des symboles de l'éclatante victoire des républicains aux élections qui voient le président George W. Bush obtenir un second mandat.

Thune est un libéral en économie, souhaitant une action du pouvoir fédéral réduite. Il se montre cependant très conservateur sur les questions sociales et familiales, l'American Conservative Union lui donnant la note maximale de 100 en 2006. En 2005, il déclare continuer à être favorable à la guerre d'Irak. Il est l'un des rédacteurs de l'Animal Enterprise Terrorism Act de 2006.

Le Parti démocrate ne présentant pas de candidat en 2010, John Thune est réélu avec 100 % des voix. En 2016, il remporte un troisième mandat avec 71,8 % des voix[3]. Il devient whip de la majorité républicaine au Sénat en 2019. Deux ans plus tard, il conserve son poste au sein de la minorité.

RéférencesModifier

  1. (en) Burgess Everett, « McConnell’s No. 2 weighs future as Trump reshapes Senate GOP », sur Politico, (consulté le 2 mai 2021)
  2. (en) « Thune unseats Senate minority leader Daschle », sur cnn.com, (consulté le 2 mai 2021)
  3. (en) « South Dakota U.S. Senate Results: John Thune Wins », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 2 mai 2021)

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier