Joe Johnson (snooker)

joueur de snooker anglais

Joe Johnson
Fiche d'identité
Nom complet Joe Johnson
Nationalité Drapeau : Angleterre Anglaise
Date de naissance
Lieu de naissance Bradford
Professionnel 1979 - 2004
Meilleur classement 5e (saison 1987-1988)
Gains 770 315 £
Break le plus élevé 141
Centuries 49
Victoires en tournois (par type)
Championnat du monde 1986
Classés 1
Non classés 2
Dernière mise à jour : 14 juillet 2020

Joe Johnson est un joueur de snooker anglais né le à Bradford. Il est connu pour avoir remporté le championnat du monde de 1986, à la surprise générale.

Ancien finaliste du championnat amateur anglais et du championnat du monde amateur, Johnson devient professionnel en 1979 et, après plusieurs années sans classement, atteint la finale du tournoi des joueurs professionnels de 1983, où il s'incline de justesse face à Tony Knowles (9-8). En 1986, alors qu'il était très loin dans le classement mondial, il bat Steve Davis 18 à 12 pour remporter le championnat du monde de snooker 1986. L'année suivante, il atteint à nouveau la finale, perdant 18 à 14 contre le même Davis. Joe remporte également le Masters d'Écosse en 1987 et le Grand Prix Norwich Union en 1989, avant de se retirer du jeu professionnel pour cause de blessure en 2004. Il compte également deux titres seniors à son palmarès, le Pot Black Seniors en 1997 et le Masters Seniors en 2019.

Lors du championnat du Royaume-Uni de 1987, Joe passe proche de réussir un break maximal de 147 points, en manquant la bille rose, s'arrêtant ainsi avec un score de 134.

Il commente maintenant régulièrement les matchs de snooker sur Eurosport.

Carrière amateurModifier

Johnson fut champion national des moins de 19 ans en 1971 et trois fois champion du Yorkshire. Il fut aussi deuxième derrière Terry Griffiths au championnat amateur anglais de 1978 et, Griffiths étant gallois, Johnson s'est qualifié comme représentant de l'Angleterre au championnat du monde amateur organisé à Malte cette année-là. Il fait honneur à ce statut et atteint la finale où il perd contre Cliff Wilson. Cela incite Johnson à lancer une carrière professionnelle en 1979[1].

Carrière professionnelleModifier

Les premières annéesModifier

Johnson devient professionnel aux côtés d'autres joueurs de renom, dont Tony Meo, Mike Hallett et Cliff Wilson. Johnson ne gagne que 100 livres sterling lors de sa première saison professionnelle et termine la saison sans classement.

Dans les phases finales du tournoi des joueurs professionnels de 1982, Johnson commence par une solide victoire contre Graham Miles (5-1), succès qu'il réitère au tour suivant contre Kirk Stevens. Johnson bat ensuite Mark Wildman dans la manche décisive en huitièmes de finale et, en quart de finale, s'incline par 5-1 face à John Virgo, ce qui lui permet d'obtenir ses premiers points au classement.

Johnson entame le tournoi des joueurs professionnels de 1983 dans les meilleurs dispositions, signant un break de 117 points au premier tour. En 16e de finale, Johnson bat le jeune Jimmy White, 5-3, pour retrouver Eddie Charlton, contre qui il avait perdu leur dernière confrontation. Cette fois, Johnson l'emporte 5-0. En quart de finale, Johnson bat Cliff Thorburn puis Tony Meo en demi-finale, en vue d'atteindre sa première finale majeure contre Tony Knowles. Johnson doit batailler pour prendre le match à son compte mais finit par s'incliner, 9-8. Lors du championnat du Royaume-Uni de 1983, Johnson bat David Taylor 9-3 pour s'offrir un autre quart de finale, mais s'incline 9-2 face à Terry Griffiths. Johnson fait ses débuts en championnat du monde lors de l'édition 1984, où il est écrasé par Dennis Taylor (10-1).

Au début de la saison 1984/1985, Johnson est classé 19e mondial[2]. En 1985, lors de l'épreuve de classement du Crédit Mercantile, Johnson atteint la demi-finale grâce à une victoire sur Warren King en quart de finale (5-1). En demi-finale, Johnson rencontre Cliff Thorburn et, malgré deux centuries, s'incline par 9 manches à 2.

Victoire au championnat du monde de 1986Modifier

Johnson commence la saison 1985-1986 dans le top 16 pour la première fois de sa carrière. Lors du championnat du monde de 1986, Johnson est très peu connu du public, d'autant plus qu'il n'avait jamais gagné de match au Crucible Theatre[3]. Il rencontre l'ancien champion Terry Griffiths en quart de finale, contre qui il mène 9 à 7 avant la dernière session. Mais Griffiths remporte ensuite cinq manches consécutives pour mener 12 à 9, avant que Johnson ne remporte à son tour 4 manches de suite, pour gagner 13 à 12. Il bat ensuite Tony Knowles 16 à 8 en demi-finale. En finale, il affronte le no  1 mondial, Steve Davis, alors au sommet de sa carrière. Johnson est d'abord mené 3-1 et 7-4, mais reprend l'avantage pour mener 12-8. Il termine la troisième session avec une avance de deux manches (13-11). Dans la session du soir, Johnson prend cinq des six premières manches pour s'adjuger une victoire surprise de 18-12[4].

Après le championnat du monde 1986Modifier

Johnson connais une mauvaise saison en tant que champion du monde. Il arrive au championnat du monde de 1987 sans grandes ambitions, n'ayant pas atteint un seul tableau final en tournoi classé de la saison. Cependant, il déjoue les pronostics et atteint la finale, devançant le jeune Stephen Hendry 13-12 en quart de finale. Une fois de plus, son adversaire en finale est Davis, mais cette fois-ci Johnson est battu 18-14[5].

Il atteint la cinquième place du classement mondial lors de la saison 1987-1988, en grande partie grâce à ses performances au championnat du monde. Johnson remporte le Scottish Masters en 1987, battant Terry Griffiths en finale pour remporter son seul autre titre majeur en de carrière. Il atteint les demi-finales du championnat du Royaume-Uni de 1987, où il passe tout près de faire un break maximum de 147 contre Jimmy White, mais manque la bille rose à 134 points, et perd le match, 9-4. Plus tard dans la saison, il atteint également les demi-finales du Masters, s'inclinant face au futur vainqueur Steve Davis, sur le score de 6-3.

Les années 1990Modifier

En 1991, une victoire 10 manches à 8 aux dépens de Nigel Bond permet à Johnson de se qualifier pour sa dernière apparition au championnat du monde à Sheffield, où il s'incline au premier tour contre Dennis Taylor, 10-6.

Après des résultats médiocres dans les premiers tournois de la saison suivante, Johnson parvient à faire mieux dans le Grand Prix 1991, où il bat Warren King au premier tour, Tony Jones en 16es de finale et Mike Hallett en 8es, pour se qualifier pour les quarts de finale contre Nigel Bond, où il s'incline par 5-3.

Le classement de Johnson tombe à la 26e place au début de la saison 1993-1994[6]. La première épreuve de classement de la saison, le Classique de Dubaï 1993 voit Johnson battu par Terry Murphy au premier tour. Johnson est de nouveau battu au premier tour du Grand Prix la même année, par John Higgins, ainsi qu'à l'Open d'Europe par Fergal O'Brien et à l'Open du Pays de Galles par Dave Harold.

Fin de carrièreModifier

Johnson souffre de problèmes cardiaques et oculaires au cours des années 1990, bien qu'il continue de jouer dans les épreuves de qualification. Lors du championnat du Royaume-Uni de 1994, Johnson, alors classé 37e mondial, s'incline face à Terry Griffiths au premier tour. Johnson remporte le trophée Pot Black des seniors en 1997, en prenant sa revanche sur Griffiths en finale.

Johnson, qui commence la saison 2002-2003 no 90 mondial, recule de six places, et choisi de renoncer à un grand nombre d'évènements classés la saison suivante. Le dernier tournoi auquel il participe en tant que professionnel est le championnat du monde 2004, où il perd contre Ian Preece, avec le score expéditif de 10-0.

Johnson est relégué du circuit principal en 2004, ayant terminé la saison 2003-2004 classé 126e ; à 52 ans, il était le joueur le plus âgé du circuit. Il prend sa retraite officielle l'année suivante, après s'être cassé la cheville.

Après la reprise d'un championnat du monde senior, Johnson est quarts de finaliste de l'édition 2010, où il perd contre Steve Davis[7].

Le 11 avril 2019, il remporte le World Seniors Masters[8],[9].

En dehors du snookerModifier

Pendant son temps libre, Johnson chante dans un groupe : Dresde. Il prétend avoir la meilleure voix parmi les meilleurs joueurs de son époque.

Johnson entraîne Paul Hunter jusqu'à la mort de celui-ci en 2007, dont il était l'ami.

Johnson s'impose comme un commentateur régulier pour Eurosport[10].

Johnson est propriétaire d'un club de snooker appelé Cue Gardens, situé à Bradford et dirige une académie d'entraînement. Lorsque Johnson est en déplacement pour faire des commentaires pour Eurosport, Richard Harrison dirige l'académie de snooker.

Adopté à la naissance, son père biologique était Malik Farook, d'origine pakistanaise. Johnson est marié et a cinq fils et deux filles[11].

PalmarèsModifier

Légende Catégorie Titres Finales
Tournois classés 1 2
Tournois non classés 2 3
Tournois seniors 2 0
Tournois amateurs 0 2
Gras Tournois de la triple couronne[12]

TitresModifier

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableau
1985-1986 Championnat du monde   Sheffield   Steve Davis 18-12 Tableau
1987-1988 Masters d'Écosse   Glasgow   Terry Griffiths 9-7 Tableau
1989-1990 Grand Prix Norwich Union   Monte Carlo   Stephen Hendry 5-3 Tableau
1996-1997 Pot Black Seniors   Chichester   Terry Griffiths 2-0
2018-2019 Masters Seniors   Sheffield   Barry Pinches 2-1

Notes et référencesModifier

  1. « https://web.archive.org/web/20141031125200/http://www.global-snooker.com/global-snooker-hall-of-fame-snooker-legends-joe-johnson.asp »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  2. « https://web.archive.org/web/20120608214119/http://www.cajt.pwp.blueyonder.co.uk/HistoricRank1.html#75 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  3. « Joe Johnson: The man who stunned the Crucible », sur ESPN.co.uk (consulté le 14 juillet 2020)
  4. (en-GB) « 1986: Johnson stuns snooker world », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 14 juillet 2020)
  5. (en-GB) « 1987: Davis' revenge on Johnson », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 14 juillet 2020)
  6. « https://web.archive.org/web/20120313150539/http://www.cajt.pwp.blueyonder.co.uk/HistoricRank2.html »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  7. « Wyldecrest Park Homes World Seniors Championship (2010) - snooker.org », sur www.snooker.org (consulté le 14 juillet 2020)
  8. (en-GB) « Joe Johnson Wins World Seniors Masters », sur SnookerHQ, (consulté le 14 juillet 2020)
  9. (en) seniorsnooker, « The WSS ROKiT Sheffield Masters 2019- Joe Johnson is the Master! », sur The WPBSA World Seniors Tour, (consulté le 14 juillet 2020)
  10. « https://web.archive.org/web/20141031191659/https://uk.eurosport.yahoo.com/news/snooker-higgins-blasts-johnson-bizarre-rant-win-burnett-012635455--spt.html »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  11. (en-US) « Joe Johnson », sur Hamilton Management, (consulté le 14 juillet 2020)
  12. Championnat du monde, championnat du Royaume-Uni et Masters

Liens externesModifier