Jean de Saint-Thomas

philosophe portugais
João de Santo Tomás
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 54 ans)
FragaVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activité
Autres informations
Religion
Ordre religieux

Jean de Saint-Thomas (Joannes a S. Thoma[1]), né à Lisbonne le et mort à Fraga (en Aragon) le [2], est un théologien et philosophe scolastique espagnol spécialiste de saint Thomas d'Aquin[3].

BiographieModifier

Il naît dans une famille aisée d'un père français des Flandres du nom de Poinsot (secrétaire d'Albert d'Autriche, gouverneur des Pays-Bas) et d'une mère portugaise. Il poursuit jeune ses études à Coimbra, dont il reçoit le titre de Magister Artium en 1605[4], puis en 1607 à Louvain, où il obtient le titre de bachelier en théologie. Il entre à l'âge de vingt-trois ans chez les dominicains au couvent Sainte-Marie d'Atocha près de Madrid, puis il est profès et enseigne à l'université d'Alcalá entre 1630 et 1643. C'est à cette époque qu'il devient le confesseur du roi Philippe IV[5],[6],[7],[8].

Il est considéré comme le dernier des grands commentateurs classiques de saint Thomas d'Aquin, de l'École de Salamanque, notamment par son Cursus philosophicus thomisticus (1637) et son Cursus theologicus thomisticus (1643). Il est aussi l'auteur d'un traité sur Les Dons du Saint-Esprit, traduit en 1930 en français par Raïssa Maritain[2]. Jacques Maritain et d'autres intellectuels du néothomisme ont fait redécouvrir Jean de Saint-Thomas dans les années 1930[4].

PublicationsModifier

 
Cursus theologici (éd. 1663)

Notes et référencesModifier

  1. Ou Ioannis a Santo Thoma
  2. a et b Encyclopédie Larousse
  3. Année Dominicaine, tome II, juin, pp. 358-365.
  4. a et b Notice biographique
  5. Encyclopédie Larousse
  6. (la) Quétif et Échard, Scriptores Ord. Praed., tome II, Paris, 1721, p. 538
  7. Touron, Hommes illustres de l'ordre de St. Dominique, tome V, Paris, 1749, p. 248
  8. Hurter, Nomenclator, tome I, 2de éd., Innsbruck, 1892, p. 375

BibliographieModifier

  • J.-M. Ramírez, « Jean de Saint-Thomas », dans Dictionnaire de Théologie Catholique, t. VIII/1, Paris, Letouzey et Ane, , p. 803-808.
  • (it) Orietta Filippini, La coscienza del re. Juan de Santo Tomas, confessore di Filippo IV di Spagna, Florence, Olschi, , 201 p. (ISBN 9788822255600)
  • (es) Orietta Filippini, « Juan de Santo Tomás o.p., confesor de Felipe IV de España (1643-1644) », dans Benoît Pellistrandi et Chantal Grell, Les Cours d'Espagne et de France au XVIIe siècle, Madrid, Casa de Velázquez, (ISBN 9788495555786)

Liens externesModifier